Ignace - Centenaire de la bataille de Verdun
Ignace – Centenaire de la bataille de Verdun

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. Claire - Normandie / Russie says:

    Verdun ! On ne passe (chant de poilu)

    Un aigle noir a plané sur la ville,
    Il a juré d’être victorieux,
    De tous côtés, les corbeaux se faufilent
    Dans les sillons et dans les chemins creux.
    Mais tout à coup, le coq gaulois claironne :
    Cocorico, debout petits soldats !

    Le soleil luit, partout le canon tonne,
    Jeunes héros, voici le grand combat.
    Et Verdun, la victorieuse,
    Pousse un cri que portent là-bas
    Les échos des bords de la Meuse,
    Halte là ! on ne passe pas…

    Plus de morgue, plus d’arrogance,
    Fuyez barbares et laquais,
    C’est ici la porte de France,
    Et vous ne passerez jamais.

    Les ennemis s’avancent avec rage,
    Énorme flot d’un vivant océan,
    Semant la mort partout sur son passage,
    Ivres de bruit, de carnage et de sang;
    Ils vont passer… quand relevant la tête,
    Un officier dans un suprême effort,
    Quoique mourant, crie : À la baïonnette
    Hardi les gars, debout, debout les morts !

    Et Verdun, la victorieuse,
    Pousse un cri que portent là-bas
    Les échos des bords de la Meuse,
    Halte là ! on ne passe pas…

    Plus de morgue, plus d’arrogance,
    Fuyez barbares et laquais,
    C’est ici la porte de France,
    Et vous ne passerez jamais.

    Mais nos enfants, dans un élan sublime,
    Se sont dressés; et bientôt l’aigle noir,
    La rage au cœur impuissant en son crime,
    Vit disparaître son suprême espoir.

    Les vils corbeaux devant l’âme française
    Tombent sanglants, c’est le dernier combat
    Pendant que nous chantons la Marseillaise,
    Les assassins fuient devant les soldats.

    Et Verdun, la victorieuse,
    Pousse un cri que portent là-bas
    Les échos des bords de la Meuse,
    Halte là ! on ne passe pas…

    Plus de morgue, plus d’arrogance,
    Fuyez barbares et laquais,
    C’est ici la porte de France,
    Et vous ne passerez jamais.

    https://youtu.be/AVzWwu3Yvr0

    • balanine says:

      Merci à vous pour ce merveilleux chant ! Connaîtriez-vous l’auteur et ceux qui chantent ?
      Merci quel beau chant.

      • Claire - Normandie / Russie says:

        Verdun ! On ne passe pas (ou Verdun, on ne passe pas !) est un chant patriotique français écrit en 1916 par Eugène Joullot et Jack Cazol sur une musique de René Mercier.

        Je ne sais malheureusement pas qui l’interprète dans cette version.

        Cordialement,

        Amitiés patriotiques,

        Claire

  2. balanine says:

    J’ai été scandalisée par les commentaires dans l’émission sur Verdun hier au soir sur la seconde chaîne !
    de dire que : nous nous excusons de les avoir arrêtés (les boches) ! ensuite de poser la question du pourquoi ces hommes allaient à la bataille et mouraient à 20 ans ou plus ou moins, dans les tranchées et de suspecter très fort que le vin coulait à flots ! alors nos aïeux se seraient battus pour un « kil » de rouge ? une honte !!!!!!!
    et de parler de ces pauvres allemands ALORS qu’ils ont tout détruit, parce qu’ils se battaient sur NOTRE SOL, et qu’avec leurs tonnes d’obus ont rasé des villages entiers, d’avoir utilisé des gaz.. Les mères, frères, soeurs, doivent être heureuses d’apprendre que les leurs sont partis pour un litre de rouge ! elles ont tout perdu en plus des leurs !

    Cette émission m’a donné une énorme colère contre ces commentaires injurieux envers ceux qui se battaient pour leur PATRIE, pour que la France reste FRANçAISE !
    Il est vrai que lorsque l’on connaît l’Histoire, alors qu’ils ont mis ce M. Nivelle comme un héros alors qu’il fut reconnu comme un boucher qui a emmené ses hommes à l’abattoir et ont pratiquement descendu M. Pétain alors que c’est LUI le Héros de Verdun…. bref les commentaires étaient encore une fois déplorables. Une honte ! et sans respect pour ceux qui sont morts pour la FRANCE ! c’est vrai qu’aujourd’hui celui qui est patriote va en taule.

    • balanine says:

      J’ai oublié de préciser que ce sont les ALLEMANDS qui nous ont déclaré la guerre…..

    • Solange Strimon says:

      En dehors de certains exaltés, endoctrinés par le Führer comme nos jeunes peuvent l’être pas Daesh, il ne faut pas oublier que la jeunesse allemande ressemblait à notre jeunesse, avec ses rêves, ses espérances. Personne ne voulait la guerre, les puissants au chaud et bien à l’abri, les petits dans la boue, le froid, la peur. Une différence pourtant sur un plan vestimentaire : les Français sous-équipés et les Allemands correctement habillés et chaussés. La guerre n’est jamais déclarée par les « petits », mais les hauts dirigeants.

    • Parfaitement d’accord…c’est quoi ce juif allemand qui est seul responsable de l’organisation de la commémoration???et les autres autour de lui quasiment tous juifs.Ce qui m’inquiète c’est la manipulation de l’Histoire par ces individus…le vainqueur de Verdun sans nul doute possible c’est Pétain..Pourquoi le taire???si ce qu’il a fait contre les juifs plus tard n’est pas louable cela n’enlève rien aux actions et à ses victoires antérieures…c’est lui qui a supprimé « l’ordre serré » où les hommes montaient à l’assault au coude à coude et se faisait étriller pour le remplacer par « l’ordre dispersé ou l’ordre lache » augmentant les distances entres les hommes pour en épargner le maximum…Lui était aimé de ses hommes.Pourquoi notre Histoire est-elle confiée à des étrangers ou des ennemis de la France…….10 millions de morts nous ont infligé les bosche…ce n’est pas rien…Enfin, si la victoire est due au Pinard, elle doit être invalidée pour dopage et il ne nous reste plus qu’a recommencer….

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com