Ignace - Christine Boutin condamnée pour homophobie
Ignace – Christine Boutin condamnée pour homophobie

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

10 commentaires

  1. CHASSE AUX HOMOPHOBES: MADAME BOUTIN CONDAMNÉE POUR AVOIR CITÉ LA BIBLE.
    Madame Boutin vient d’être condamnée à payer la somme de 5000 Euros pour avoir dit que l’homosexualité était une abomination. Or, en disant cela, elle ne fait que citer Saint Paul dans le début de l’épître aux romains. Il est donc, en France désormais interdit de citer la Bible. Au-delà de la banalité de cette énième atteinte à la liberté d’expression de la « ré-pute-blique » française, ce qui est intéressant c’est de voir comment vont réagir les évêques de France. J’espère qu’ils vont défiler dans la rue comme ils l’avaient fait pour défendre Charlie Hebdo (mais comme hélas, ils avaient oublié de le faire pour la manif pour tous).
    Je note par ailleurs que Vincent Peillon, lui, n’a jamais été condamné pour avoir, d’une façon à peine cachée, invité au meurtre contre les catholiques français.

    • AntiReligion says:

      Encore heureux que l’homophobie en France en 2015, est condamnée au même titre que toutes les discriminations ! Je vous le rappelle la France est le pays des Droits de l’Homme, c’est le pays des libertés ! Mais quand je parle de liberté, je parle d’avoir la possibilité de vivre tel que l’on est, et en aucun cas cela laisse le droit à quiconque de cracher sa haine envers une race ou une sexualité pour le plaisir, simplement parce que la haine des gens va à l’encontre des libertés qui nous sont propres.

      • Xavier Celtillos says:

        Liberté, oui, sauf liberté d’opinion…surtout que Mme Boutin n’a pas parlé des homosexuels, mais de l’homosexualité. En France on n’a le droit de dire que voter FN est ignoble, mais on n’a pas le droit de dire que l’homosexualité est ignoble. Cherchez l’erreur…

      • Wamupica says:

        Il n’y a pas besoin de haine pour nommer une maladie.Même des homosexuels avouent que leur état n’est pas normal. Bientôt on sera sanctionné pour dire qu’il existent des maladies !

      • HUGUEL says:

        Tu dois, quand tu le veux, porter des lunettes super foncées car tu n’as pas lu la dernière phrase de Jean Pierre Aussant. Peillon ce traître
        comme la clique qui nous gouverne aujourd’hui a
        invité au meurtre des catholiques français. Il est vrai que les gauchos ont toujours raison et qu’ils sont les seuls à détenir la vérité. On est vraiment mal barrés avec tous ces nuls…

  2. LANKOUDU says:

    La FRANCE avec « valls »(et sa clique UMPS/LR ) va devenir le nouveau pays totalitaire du monde , juste après la Corée du nord !
    Que penser des « français » qui ont voté pour eux ???

  3. Et ça, comme dirait Soral, ne sert pas la cause des zomos qui veulent vivre peinard dans leur coin…
    Bien au contraire, « ils » nous montent les uns contre les autres…
    Laissez-nous le droit de suivre la Bible.
    Bravo Mme Boutin.

  4. Abomination

    • Une chose sortant de l’ordinaire avec une connotation négative ; le mot a une connotation biblique
    • Un sentiment d’horreur qui inspire de la répulsion.
    ——————————————————————————–
    Le poids d’un mot dépend de celui qui le dit et de celui qui l’écoute.
    Ai-je le droit de dire que la condamnation de Christine Boutin est abominable ?
    N’ai-je plus le droit de dire que l’idéologie communiste, conduisant, toujours, à opprimer le peuple dissident, est une abomination. Vais-je alors devoir être condamné à verser des réparations financières aux militants communistes qui porteraient plainte ?
    N’ai-je plus le droit de dire que je juge abominable d’imposer à une femme de se voiler ? Certes, là, je risquerais d’être égorgé par les djihadistes, (dans la quasi-indifférence de la bien pensante, dont certains ténors pourraient même penser l’avoir cherché, les mêmes pouvant se vanter de l’abolition de la peine de mort, …)
    mais est-ce que je risque, selon la loi de mon pays, si attaché à la liberté d’expression, d’être mis en accusation par des Musulmans et d’être condamné à réparer sous prétexte que je susciterait la haine à leur égard ?
    Avoir de la répulsion pour un comportement, cela ne veut pas dire que l’on veut nuire à celui qui le tient.
    De même juger abominable le système communiste ne signifie pas d’interdire ou de maudire ceux qui chantent l’internationale les larmes aux yeux.
    On peut même avoir des amis homos communistes, tout en ayant de la répulsion pour leurs pratiques sexuelles ou leur croyance au système qui a fait tant de morts.
    Un citoyen, d’un véritable état de droit, doit pouvoir penser et s’exprimer librement. Le respect que l’on doit avoir pour les autres ne signifie pas que l’on doit s’interdire d’exprimer ce qui m’inspire de grandement négatif ou que je ressens horrible chez eux, ce qui ne veut pas dire que je leur veux du mal.
    Lorsque le Président socialiste de l’Assemblée Nationale manifeste, publiquement, son mépris pour la race blanche, n’est-il pas, alors, lui-aussi, condamnable ?
    N’invite t-il pas, si l’on suit les motifs de la sentence, à développer la haine contre les Français de souche et d’origine européenne ?
    N a-t-il pas le droit de mépriser sa peau blanche, même si cela peut provoquer indignation chez certains, et, satisfaction de ceux attachés à la repentance et à des français de couleur de peau différentes ?
    S’interdire de dire ce que l’on pense, n’est pas acceptable en démocratie.
    Le droit d’expression n’est interdit qu’en dictature, – régime que la bien pensante actuelle semble chercher, plus ou moins consciemment ou ouvertement, à introduire ; et j’avoue que cette perspective, je la ressens, abominable, tout comme je trouve plus qu’inconvenant de condamner une personne qui dit, même avec des mots forts, ce qu’elle pense.
    C. BOUTIN a une croyance religieuse qui est aussi respectable que d’autres.
    Faire le djihad ne serait pas pénalement condamnable et il faudrait même comprendre ces pauvres qui s’y adonnent, selon nos Ministres actuels de l’Intérieur et de la Justice, mais penser et dire que l’homosexualité est une abomination, le serait, sous prétexte que cela susciterait la haine ; mais le djihadisme n’est-il pas la manifestation de la pire des haines ?
    La foi chrétienne de C. BOUTIN, religion qui se caractérise par l’amour d’autrui, ne saurait inciter à haïr quiconque, mais à simplement apporter un jugement qui lui est propre et qui correspond au texte biblique que chacun est libre d’agréer ou non, ce me semble, selon le principe de la laïcité.
    Des Associations Homos vont-ils faire condamner la bible ?
    Si l’on ne peut plus dire que l’on n’aime pas quelque chose, et même quelqu’un, doit-on prétendre que l’on aime tout ?
    Il faudrait que tous aient été façonnés dans le même moule … Comme c’est bizarre, c’est à ce que rêvent les classes dirigeantes : un peuple docile, soumis, décérébré.
    Je crains que ce procès en annonce d’autres, qui sont politiques que soucieux de droit …
    Zemmour, récemment …
    Moi demain ? Mais le Juge impartial constatera que mon propos ne consiste qu’à s’interroger, même s’il met en cause des Hauts personnages si soucieux de note avenir …

  5. https://www.youtube.com/watch?v=T3V4CKfFpcg
    Cette condamnation de Madame Boutin pour homophobie alors qu’elle ne faisait que répéter les enseignements de la Sainte écriture, équivaut, au moins symboliquement, à une rupture de civilisation. Pour la première fois dans notre histoire et alors que la France ne se trouve ni en état de guerre ni en état de révolution, une personne est condamnée pour avoir cité la Bible. Cela est énorme. J’ai peur que les Français, endormis par la dictature subliminale et participative, n’est pas pris pleinement conscience de la gravité de cet événement.

    • Huguel says:

      Bravo Monsieur Jean Pierre Aussant! Au moins il y a u patriote qui n’est pas dans la pensée unique dictatoriale.
      Qu’attendent les citoyens et leur armée pour balayer tous ces traître à notre Patrie en la vendant par soumission aux tenants du grand remplacement?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com