Ignace - Loi renseignement votée à l'Assemblée
Ignace – Loi renseignement votée à l’Assemblée

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Le risque de surveiller les opposants, – tels les soi-disant anti-républicains dénommés identitaires, est devenu probant et légal, sous l’égide du seul Premier Ministre, – devenu français à 20 ans. Un tel pouvoir, sans réel contre pouvoir, caractérise la dictature. Une loi anti-terroriste ne devrait concerner, dans une démocratie que les terroristes et pas les opposants idéologiques.
    Un Français, qu’il soit de souche ou d’origine étrangère, n’a, ou ne devrait avoir, qu’une identité : celle d’être citoyen français, sans pour autant occulter ses origines, telle une française d’origine marocaine, tel un Français de souche. Il est aberrant que le pouvoir actuel puisse reconnaître légal de dire être d’origine étrangère et répréhensible de se dire français de souche. Tous mes ancêtres connus sont français pure souche, et je n’accepterais pas que l’on m’interdise de le dire. Il y a une dérive idéologique, aussi bornée que dangereuse, qui s’affirme toujours davantage ; elle est de plus en plus révoltante, d’autant qu’elle est souvent défendue par des doubles nationaux. A ce sujet, je pense que la double nationalité, ne devrait pas être possible. La prise d’une seconde nationalité s’explique souvent par un intérêt autre qu’une motivation d’adhésion sincère. Un étranger peut vivre et travailler en France, sans prendre la nationalité de notre pays. Prendre une nouvelle nationalité implique logiquement d’abandonner l’ancienne. Sinon, un individu pourrait en avoir trois ou plus. L’identité n’a alors plus de sens. L’identité implique une seule nation, un peuple particulier sur un territoire défini. transrealisme.org

    • LANKOUDU says:

      Un ministre a dit un jour : » quand la Chine s »éveillera « ….
      Moi je dis : « Quand la FRANCE se réveillera » pour nettoyer le pays ….

  2. Denis says:

    Désolé de rabaisser le débat, mais, personnellement, j’aimerais beaucoup qu’il ait une petite moustache, l’hidalgo…
    Et du gel, pour que ses cheveux épars, sur le front, fassent une bien plus belle et évidente frange que celle de AH.
    Quoi qu’il en soit, pourquoi personne n’ose nommer ce sinistre sire « Sinistre, car à gauche, d’origine latine dextre et senestre », El Caudillo?

    Sauf erreur de ma part, cela veut dire chef de guerre, chef de file…
    Il n’y a vraiment que les rares esprits pervers, pourris et perdus de ce pays pour y faire référence au Général Franco, odieux fasciste .
    Des couilles, punaise!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com