Ignace - L'UMP devient "Les Républicains"
Ignace – L’UMP devient « Les Républicains »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Claude Brisset says:

    …..Et on peut supposer que le PS sera rebaptisé en parti démocrate……, ce qui lui permettra de rappeler le coup d’état de 2008 du p’tit Napoléon au sujet de la ratification du fameux « mini traité ».
    Et puis avec l’instauration du bi-partisme,la chose sera entendue : tous ceux qui ne seront pas de ces deux écuries ne seront ni républicains, ni démocrates !

    Effet collatéral du Tafta ?

  2. Raiford says:

    Cela me fait penser à ces états totalitaires qui mettaient le mot « démocratique » dans leur dénomination, mais qui étaient tout, sauf démocratique.

    Ici, il faut craindre que ce parti sera tout, sauf républicain…

    • Tchetnik says:

      Bien u contraire, il sera effectivement dans la droite ligne traditionnelle républicaine. Celle de Fouquier Tinville.

  3. Je connais déjà leur surnom: les Ripoublicains.

  4. Thierry Theller says:

    Dommage que personne n’ai songé à un Logo qui, pourtant, a et du chien et de la gueule. Du genre : »SAFARI SOCIAL »… par exemple.

    Pour ce qui est de la loi sur la Surveillance,effectivement digne d’un Safari Social, et si elle est adoptée, une mesure citoyenne s’impose : la Rétorsion !

    En conséquence, dans un premier temps et à chaque future élection paillassonne, il importera de faire table rase de cet amas UMPS (Républicain!!!) de bulletins de vote rances, factices et uniformément mensongers depuis des décennies ?

    Que chacun, donc, prenne et ses responsabilités et son balai perso.

    Cette démarche porte un nom : ABSTENTION !

    Déjà plus de 50% des inscrits sur les listes électorales ont compris (voir les dernières élections) que bureaux de vote, cartes d’électeurs, bulletins et urnes, ne représentent plus que des annexes politiques entérinant le dévoiement de la police d’Etat et de la pensé unique.
    Et, comme le projet de la « loi sur le renseignement » l’atteste aujourd’hui avec force, ces annexes sont analogues -ô combien !- aux pièges ruban à glu attrape mouches.

    Du coup, n’en déplaise aux institutionnels Coupe-jarrets sociaux d’un monde politique aux abois, c’est même plutôt rassurant pour la démocratie.

    En effet, cet acte électoral manqué a montré qu’une authentique majorité (celle qu’une certaine presse journalatrine feint toujours d’ignorer), -composée de millions de citoyens fatigués d’obtempérer, ad vitam aeternam, aux sempiternels ordres électoralistes-, a compris !… Tout compris !

    Oui ! Mais ce que ces millions d’abstentionnistes ont surtout compris, pour l’instant avant d’autres, c’est qu’ils n’étaient ni des mouches ni des « gogolitos ». Ni même les protagonistes du roman « 1984 » de George Orwell. Et que la seule résistance vraiment efficace, le seul camouflet qui vaille, face à un Etat UMPS désormais « viandard » et dévoreur de liberté, c’est l’abstention.

    Or, F. Hollande, lui, a tellement bien compris les implications d’une démarche abstentionniste que, le15 avril, sur une chaîne de la TNT, il a déclaré vouloir RENDRE LE VOTE OBLIGATOIRE. Pourquoi ???… Que craint-il ? Que craint-il vraiment, si ce n’est une mise hors circuit d’une légitimité politique pourtant bien illusoire, tenu compte des scrutins réellement exprimés pour tel ou tel parti ?

    En tout cas, ne voilà-t-il pas là, une belle façon d’admettre et d’avouer que le « Système » ne craint ni les votes blancs ni les votes nuls. Et pour cause ! Ils ne dérangent en rien ses objectifs autoritaristes, tant nationaux que supranationaux !

    En effet, ces votes contrariés ne dérangent pas le moins du monde sa « légitimité. » Mieux !… ils la confortent !

    Ce qui permet aux apostats de la république de continuer à mettre les citoyens de France sous cloche administrative et de les soumettre à la volonté hégémonique de quelques familles bancaires du complexe militaro-financier étasunien.

    En réalité, à une soumission qui, en l’espèce, ne peut s’assimiler à autre chose qu’à de la servitude volontaire !

    C’est pourquoi, un coup de balai salutaire et démocratique s’impose.

    Il y a même urgence !…

    Vous avez dit abstention ?

    Alors, oui ! Encore une fois, oui ! Une Abstention massive, une et indivisible !

  5. Thierry Theller says:

    Il est urgent de tirer la tinette et sur le dévergondage politico-médiatique actuel et sur la « FRENCHIOT » malodorante de ce temps.

    A titre d’information, « FRENCHIOT ACT » est un néologisme qui, initialement, a été conçu par Marc Rees, pour traduire la version française du « Patriot Act » américain.

    A diffuser sans modération, donc !

    On peut aussi, pourquoi pas, -sans notice ni mode d’emploi-, l’offrir à un certain E. Valls, en guise de chewing gum… Oui !

    En bon spécialiste des coups tordus et des culs-de-basse-fosses socialistes, il en maîtrise parfaitement toutes les implications post-démocratiques. Une vielle marotte, sans doute… ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com