Entrevue avec le Père Maurice Avril, fondateur de l’oeuvre Notre-Dame de La Sainte Messe à Salérans (Hautes-Alpes), qui a donné toute sa vie à essayer de convertir les malheureux harkis abandonnés de tous.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Merci pour cette vidéo. Longue vie au Père Avril.

  2. Haïr l’Islam et aimer les Musulmans est antinomique.
    Peut-on décemment inciter les Chrétiens à haïr l’Islam ? Je ne le pense surement pas ( il aurait fallu d’Islamisme) , et les propos du père Maurice Avril seront sujet à polémique à juste titre, car ce n’est pas de cette manière que naîtront une réconciliation pour une union Populaire et au meilleur des cas Nationale. Ce discours sous des airs débonnaires fera naître la confusion et le tourment pour plusieurs raisons, à commencer par le fait que meme si une compétition tacite et latente a toujours eu lieu entre ces 2 religions et leur conception du monde, il ne faut pas oublier qu’elles loin d’etre vraiment différentes. Toute deux sont universaliste, l’une par l’évangélisation et l’autre par l’Islamisme, doctrines toute deux prosélytes, toutes les deux ont leur casseroles et les exemples ne manquent, affirmer le contraire relèverait de la mauvaise foi. Ensuite des 3 grandes religions cohabitant ensemble, une seule demeure dans l’attente d’une venue du messie pour les Juifs, c’est-à-dire l’antéchrist pour les Chrétiens et meme si l’Islam corrobore l’arrivée d’un tel événement, celui-ci condamne fermement son existence et préconise de le combattre. Il n’est pas question ici de faire de la théologie sur l’eschatologie des religions mais d’être plus prosaïque sur la finalité de l’idéologie générale de l’Islam et du Christianisme et force est de constater que sur ce plan là, une neutralité peut largement être efficiente. Ce choc de ces 2 cultures mêlant inextricablement leur religions doit faire l’économie justement de les impliquer. Si l’on raisonne dans les termes du père Avril c’est dans un mur que nous allons aller. Qu’il ai une certaine nostalgie pour la grandeur passée de l’Algérie Française et du rôle qu’il y a joué comme missionnaire, c’est tout à fait concevable, mais cela ne devrait pas faire l’objet d’une tribune, se sont des questions d’ordre géopolitiques qui appartiennent au passé, l’indépendance de l’Algérie ? Elle aurait été dans tout les cas inéluctable, car meme qui vous dit que si la France avait gagné cette guerre, le nouveau territoire au bout de 10,20,30 ans n’aurait pas autoproclamé son indépendance pour s’émanciper du pouvoir de la métropole ? Avec l’aide du gouvernement Américain, pourquoi pas, qui se souvient du discours de Kennedy sur l’indépendance de l’Algérie ? https://www.youtube.com/watch?v=G2N8wMoiips
    Pour le cas de l’abandon politique des Harkis par l’état effectivement un triste constat et une grossière erreur entrainant le communautarisme dont le sentiment mal exprimé du Père Avril semble être décrit ici, mais pour ce qui est de leur volonté d’adhésion à la religion Chrétienne, je dis stop, ses personne étaient et sont encore libres de leur propre choix spirituel, et si l’une d’entre elles souhaitaient se convertir, nulle besoin d’un évangélisateur en France pour le faire, les églises sont nombreuses et assez voyantes pour qu’on puisse les trouver facilement ne trouvez vous pas ?
    L’apostasie fait bien plus de ravage pour l’église que quelques nouveaux pèlerins à convertir de nos jours, c’est un triste constat en effet, mais la faute à qui ? Si ce n’est le concept meme de République séparant le pouvoir, l’état et l’église ?
    Il n’est pas question ici de faire l’autruche sur l’échec de l’assimilation des populations allogènes mais les responsabilités et tout les maux qui en découlent ne doivent pas en être attribués au seul Islam que pense dénoncer à tord le Père Avril, et là c’est encore une grossière erreur que de parler d’Islam, c’est bien d’Islamisme dont il est question. Nous en venons donc à l’immigration et au paradoxe de l’argumentaire du Père Avril, on ne peut pas se plaindre du communautarisme dans son pays quand l’on prend pour modèle le colonialisme. Un pauvre c’est un migrant, un riche c’est un expatrié c’est bien connu. La solution doit se jouer sur un plan politique ou le peuple doit comprendre que seul un modèle nationaliste lui permettra de s’opposer aux fondements de al république Franc Maçonne comprenant dans sa matrice le concept malheureusement galvaudé de laïcité, qui pourtant demeure le garant de la paix civile et religieuse. Il est évident que la FM à endossé le role du pompier pyromane puisque dans une logique capitaliste ultra libérale se servant de l’immigration pour asservir sa destinée, la marchandisation de tout.
    Il est donc vain prétendre de vouloir défendre le message du Christ en se faisant l’idiot utile du système, c’est surement pour une de ses raisons que l’église perd autant de fidèles. L’idée précédente étant concrétisée par les agissements d’un Pape servile influencé par les  » représailles » de la mouvance WASP d’outre Atlantique jusqu’à être complaisant avec l’idée d’avortement. On le sait l’idéologie Américaine est influente dans les esprits des occidentaux et par ailleurs beaucoup plus en France.
    http://www.francetvinfo.fr/monde/vatican/avortement-le-pape-en-faveur-du-pardon_1070109.html
    Que l’on soit pour ou contre n’est meme pas le sujet ici, le plus haut représentant de l’église Catholique a le devoir d’ériger sa religion c’est sa mission, son sacerdoce puisque par définition la religion tend vers la perfection qui n’existe pas pour les mortels mais qui doit servir à la fois de guide et de garde fou pour contenir les croyants à l’encontre de leur plus vils instincts afin de créer un cheminement vertueux jusqu’à la fin de leur vie. C’est plus qu’une loi c’est un principe divin, tendre vers la perfection sans jamais l’atteindre permet de ne pas s’égarer du chemin. Si on vise des objectifs spirituellement bas, on tire l’ensemble des croyants vers le bas, cela relève de la logique comportementale..

    • Massalis says:

      « Haïr l’Islam et aimer les Musulmans est antinomique. »

      C’est pourtant ce qu’il faut faire, car le musulman est avant tout un être humain, le Père ne veut pas la mort du pécheur mais sa conversion.
      Il n’y a qu’une religion celle du Christ, les autres n’en sont pas. Raison de plus pour tenter d’en sauver le maximum avant qu’il ne soit trop tard.

      •  » Il n’y a qu’une religion celle du Christ, les autres n’en sont pas. Raison de plus pour tenter d’en sauver le maximum avant qu’il ne soit trop tard.  »

        Connaissez vous le pécher d’orgueil ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com