Sur fond de crise diplomatique liée à l’affaire de l’Aquarius, le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a rencontré, aujourd’hui, le président de la République française Emmanuel Macron à l’Élysée.

Il est arrivé avec deux propositions pour réguler l’immigration clandestine : la réforme radicale du Traité de Dublin et l’institution de centres d’enregistrement et d’identification, gérés par l’Union européenne, dans les pays africains, non seulement en Libye mais aussi au Niger par exemple, pour fermer la route vers la Méditerranée, ce qui permettrait par la même occasion de protéger la vie des immigrés.

Après la tension créée entre les deux pays par les paroles insultantes du président français sur « l’inhumanité » de l’Italie au sujet de l’Aquarius, le face à face entre Conte et Macron se déroule dans un climat d‘attente et de dissension. D’autres pommes de discorde existent entre les deux hommes : l’eurosepticisme de l’Italien s’affronte à l’européisme du Français. Le refus italien de ratifier le CETA (l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada) est un autre sujet de division. Sur la question des relations avec la Russie, là-aussi, les visions sont opposées : l’Italie est favorable à la levée des sanctions économiques.

Le plan pour l’Europe du Jupiter français risque de prendre du plomb dans l’aile avec l’arrivée au pouvoir de la coalition Ligue-M5S…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. LANKOU RU says:

    J’espère que l’Italie va poursuivre ses objectifs indiqués sur MPI .
    Italie/Hongrie/Allemagne /Pologne / Autriche contre l’UE ,ce panier de crabes anti nations . BRAVO !
    Et mettre une bonne claque au fourbe de France .

  2. Geneviève says:

    « l’institution de centres d’enregistrement et d’identification, gérés par l’Union européenne, dans les pays africains, non seulement en Libye mais aussi au Niger »

    Je crains fort que ce projet soit un nouveau cheval de Troie. En Suisse aussi ce projet a été annoncé par la Ministre de la Justice socialiste, avec comme objectif de sécuriser le voyage des migrants, en les faisant notamment venir par avion. Ainsi même ceux sans argent ou qui n’avaient jamais songé à partir pourraient être tentés venir en Europe. Puisque c’est gratuit et sans risque, pourquoi pas ?

    Tant que c’est l’Union Européenne qui gère les dossiers, elle continuera sa politique immigrationniste . Elle peut changer les formes et les procédés, mais jamais elle ne renoncera à son objectif de tuer l’Europe chrétienne !

    • Deo gratias says:

      C’est de l’enfumage en règle, la seule et unique solution à pour nom : FRONTIERES
      Voilà qui douche les espoirs qui reposaient sur l’Italie… A peine arrivés au pouvoir ils en appellent à l’U.E. pour régler le problème de l’invasion, autant dire au pyromane pour éteindre l’incendie !

      • Geneviève says:

        Je crains fort que votre appréciation de la situation soit la bonne !

  3. Barthélemy says:

    Personne n’habite chez lui sans fermer sa porte à clé, et la France elle laisse sa porte grande ouverte. Cherchez l’erreur !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com