grand-remplacement

Alexis Théas, universitaire, juriste et spécialiste de l’immigration, a publié une tribune sur le site du Figaro dont nous vous livrons quelques extraits.

Jeudi 18 février, subrepticement, en catimini, dans l’indifférence générale, la cachoterie, le désintérêt absolu des médias, l’Assemblée nationale a définitivement adopté le projet de loi sur l’immigration de M. Valls et M. Cazeneuve. Cette réforme transforme profondément le système français de l’immigration. Pourquoi ne pas le dire, pourquoi le dissimuler? Il va de toute évidence dans le sens de l’ouverture, de l’accueil, du renforcement des droits des étrangers et de l’affaiblissement des outils de l’Etat dans la lutte contre l’immigration illégale.

Ainsi, cette loi crée une «carte pluriannuelle de quatre ans» (article 313-17 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile, ou CESEDA). Elle met fin au système classique en France de la carte de séjour temporaire d’un an renouvelable pendant cinq ans, avant de passer au titre de résident de dix ans. Ce système imposait une période probatoire à un ressortissant étranger qui devait faire la preuve de sa volonté d’intégration avant d’obtenir un titre de séjour durable. Désormais, il obtient, dès la fin d’une première année en France, une carte de séjour «solide»de quatre années, ne nécessitant pas de renouveler sa démarche en préfecture.

La nouvelle loi adoptée hier prévoit un dispositif particulier en faveur des étrangers en situation irrégulière, malades en France, après trois mois de résidence. Ces derniers, atteints d’une maladie d’une exceptionnelle gravité – terme qui recouvre quasiment toutes les maladies graves, y compris psychiatriques – , s’ils n’ont pas les moyens personnels d’être soignés dans leur pays (revenu suffisant, couverture sociale, proximité d’un hôpital de son domicile), obtiennent le droit d’être régularisés en France et de bénéficier du système de soin français (article L313-11-11 du CESEDA). Il incombe à l’administration, si elle envisage de refuser de le régulariser, d’apporter la preuve qu’il dispose personnellement des moyens d’être soigné dans son pays. Ce dispositif ouvre un engrenage, un risque d’un appel d’air, dont on ne voit pas où il peut s’arrêter.

Enfin, la loi Valls-Cazeneuve rend infiniment plus compliquée la lutte contre l’immigration illégale. Elle supprime la rétention administrative de cinq jours pendant laquelle le préfet peut décider de garder un étranger en situation irrégulière en rétention, le temps d’organiser son départ. Celle-ci passe à 48 heures. Seul le juge des libertés pourra la prolonger au-delà de 48 heures (article L 551-1) Or, les juges des libertés sont dans l’ensemble extrêmement réticents à maintenir en rétention en vue de leur éloignement des étrangers en situation illégale n’ayant pas commis d’infraction pénale (la jurisprudence et la loi Valls du 31 décembre 2012 ont dépénalisé le simple séjour irrégulier). En 48 heures, il est totalement impossible au préfet d’organiser le départ d’un migrant en situation irrégulière. Le dispositif de lutte contre l’immigration illégale va ainsi se trouver en grande partie bloqué. En outre, la nouvelle loi interdit le placement en rétention administrative des familles avec enfant mineur (article L551-1 et L561-2). Dès lors, l’éloignement des familles en situation irrégulière devient quasi impossible.

(…) Dans le climat actuel, alors que la crise des migrants bat son plein en Europe, cette réforme aura forcémement pour effet d’affaiblir l’Etat dans la maîtrise de l’immigration. Avec cette loi, le gouvernement donne des gages à la frange la plus idéologique du parti socialiste. L’affichage de la fermeté, à travers la constitutionnalisation de la déchéance de la nationalité, totalement inutile, cache mal une fuite en avant dans le renoncement plus général. Mais tous les partis sont concernés. La nouvelle loi a été voté dans un climat d’indifférence et de légereté qui donne le vertige. Seul un député des Républicains était présent à l’Assemblée lors du vote final, expédié en moins d’un heure. Aucun des deux députés Front national n’assistait à cette séance (ni à la précédente). Il est intéressant de voir ce parti qui a prospéré sur la provocation anti-immigrée, se montrer totalement absent dans un débat aussi stratégique. Bref, une fois encore, face à un intérêt essentiel pour l’avenir du pays, en pleine crise migatoire, la classe politique dans son ensemble, comme d’ailleurs le monde médiatique, sont surpris en pleine dérobade, en pleine dissimulation. Irresponsables et coupables.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

11 commentaires

  1. Dans le contexte général plus qu’inquiétant, il conviendrait au contraire de maîtriser davantage l’immigration …
    Le gouvernement fait fi de la légitime inquiétude de la majorité des Français …

    • Thaurac says:

      A abroger de suite dés l’entrée en vigueur d’un nouveau gouvernement ,comme l’ont fait pendant un an (seule et unique préocupation) les socialos pour les lois de Sarkozy.
      donc à jeter au panier avec l’eau du bain et le bébé!

  2. Au lieu de souligner qu’aucun des 2 députés F.N n’étaient présents il aurait été plus honnête de comptabiliser les séances importantes et nombreuses auxquelles ils assistent régulièrement.Ces deux députés méritent plus que tous les vieux ventripotents corrompus del’UMPS

    • Jean-François Pierron says:

      Peut-être méritent-ils mais en l’occurrence ils ont clairement fait défaut. L’immigration est un des thèmes fondateurs du FN en soutien duquel beaucoup de gens, adhérents ou non, ont soutenu ce mouvement. Les députés sont envoyés à l’assemblée pour défendre les thèmes proposés à leurs électeurs. Et à l’occasion d’un tel débat, ils sont absents. Désolé. Je ne les condamne pas mais ne peux qu’être d’accord avec le journaliste du figaro. Quant aux autres députés, cela fait belle lurette que j’ai perdu toute illusion à leur égard. Cela m’ennuierait de perdre celles qui me restent vis-à-vis des députés FN…

  3. Georges .S says:

    Ils font voter des lois en catimini, pour pourrir la France encore plus vite, car en 2017 ils vont dégager mais le mal sera fait…

    • sergiuzzo says:

      c est à mon avis la signification des propos d attali puisqu’ il demande à cette clique politique de déguerpir après avoir servi les interets sionistes
      voila les remerciements pour les goys qui ont accepte la soumission : on les jette quand on n’en a plus besoin
      comme dans la vis de nos jours

    • sergiuzzo says:

      c est à mon avis la signification des propos d attali puisqu’ il demande à cette clique politique de déguerpir après avoir servi les interets sionistes
      voila les remerciements pour les goys qui ont accepte la soumission : on les jette quand on n’en a plus besoin
      comme dans la vis de nos jours

  4. tirebouchon says:

    L’avenir de la France appartient aux français…donc en 2017 ils n’auront plus qu’une seule et unique chance de renverser la situation…Mais je n’y crois pas je n’ai plus confiance en la majorité de ce peuple de veaux qui part à l’abattoir, parceque lâche, égoïste, individualiste, collaborateur, conditionné et qui ne fait aucun effort pour acquérir une culture politique différente de celle qui lui a été inoculée…Pour que la roue tourne dans le sens contraire que celui qui nous est imposé il faudra qu’au moins 51% de voix des votants aillent vers un seul parti ou organisation patriotique et nationaliste….Compte tenu de la mentalité dominante aujourd’hui cela me semble impossible ! Et encore rien ne dit que fort du soutient de l’armée, de la Police, de la Justice, des syndicats et autres associations communautaires, que ces élections soient annulées pour raison de désordres et d’état d’urgence….La presse et l’ensemble des médiats étant à la botte des dominants universalistes sionisants ! La France est un hotel est elle doit bien accueillir les étrangers….dixit Attali qui n’a aucune limite et qui déclare que Jérusalem capitale du nouvel ordre mondial serait une belle capitale (sic). La déstabilisation du proche et moyen orient sont tout bénéfice pour qui ? En déstabilisant le monde arabo-musulmans es néoconservateurs sionistes américain souhaite dans la foulée déstabiliser l’Europe ! Ceux qui avaient compris cela: Khadafi, Sadam Hussein, Bachar el Hassad, ont été soit éliminer soit en état de l’être…Le monde musulman ne devra peut-être sa survie qu’a un état non arabe…l’Iran car Khomeiny avait tout compris et cela c’est un os pour Israel et les sionistes de Washington….Cependant tout n’est peut-être pas perdu car des voix et non des moindres s’élèvent dans les plus hautes sphères américaines…si la chienne Clinton est élue ce sera une catastrophe si Trump est élu cela bénéfique car il y aura un rapperochement avec la Russie de Poutine….

    • Vous n’avez plus confiance en ce peuple de veaux conditionnés par ce que le système lui a inoculé ? Mais l’école n’est pas la seule coupable, la famille l’est plus encore. Quand on voit des tout jeunes enfants joués sur leurs iPad, et autres tablettes, ou passés des heures devant des jeux, des mangas super violents ou autres, ils en deviennent complètement abrutis et hypersensibles, bref immatures.
      La société dans laquelle nous vivons ne prépare pas à « l’effort », aux responsabilités, à être des adultes capables de se prendre en mains. Quand on constate la débâcle du 13 novembre, on ne peut que s’effrayer de l’avenir de la France face à des dangers plus graves et plus importants sur l’échelle mondiale.
      Mais il est évident qu’une société sans Dieu, déchristianisée, court à sa perte, parce qu’elle a non seulement perdue sa force, sa volonté, mais aussi son intelligence et son coeur.

      Que penser des profs ou des enfants ? Tout le monde se tape dessus dès le collège (même avant).
      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/03/19/01016-20150319ARTFIG00072-les-mauvais-profs-mis-au-pilori-dans-le-livre-d-un-enseignant.php?redirect_premium

      • « […] des tout jeunes enfants joués sur leurs iPad […], ou passés des heures devant des jeux, […]. »
        Et vous, ce n’est pas l’école ? C’est quoi, alors, l’Égalité ?

  5. balanine says:

    Je ne crois pas un seul instant que les ventripotents qui sont dans les fauteuils dorés de l’elysée vont dégager !!!!!! oh ! que non ! ils seront réélus sans autres formes d’élection. Puisque élection il n’y aura pas ….. Nous ne pouvons compter sur aucun soutien qu’il soit : spirituel, policier, armé, etc etc…. ils sont là par la faute et la seule faute de la ripoublique bananière avec laquelle nous sommes « gouvernés » depuis 1789.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com