victor-orbanLes élites et média européistes insistent sur le fait que le taux de participation étant inférieur à 50% (43,4% dans le dernier décompte publié, quasi-définitif: il ne manque qu’une partie des votes des Hongrois résidant à l’étranger), le référendum est invalide. Mais cela signifie simplement que le gouvernement n’est pas obligé de tenir compte de la victoire du non (98,3% des suffrages exprimés). Mais il peut quant même en tenir compte!
Ces élites semblent oublier qu’elles avaient été moins exigeantes en 1997, lors du référendum du 16/11/1997 sur l’adhésion à l’OTAN: il n’y avait eu que 49,2% de votants et seulement 85,3% de oui. 
Les dirigeants de l’UE ont encore plus oublié que le référendum sur l’adhésion à l’UE en 2003 n’avait attiré que 45,6% de votants et n’avait eu que 83,8% de oui.
A suivre leur raisonnement, les adhésions de la Hongrie à ces deux institutions seraient… invalides! Les dirigeants de l’UE deviennent des arroseurs arrosés. Ils ont aussi une vision large (trop large) dans l’espace, et sans règles suffisantes de prudence  pour l’UE, mais trop courte dans le temps, car ils manquent de mémoire.
V. Orban n’a d’ailleurs pas manqué de faire remarquer, dans son discours de présentation des résultats du référendum, que le nombre de non au référendum d’hier (presque 3,3 millions) dépassait le nombre de oui à l’adhésion à l’UE (moins de 3,1 millions et, encore plus significatif, que le taux de participation au référendum sur les quotas de migrants (43,4%) dépassait de plus de 14 points le taux de participation aux élections européennes de 2014 en Hongrie (29,0%).
Il a annoncé qu’il allait proposer dans les prochains jours un amendement constitutionnel au Parlement car « la volonté du peuple hongrois doit être inscrite dans la loi fondamentale ».
Il veut également convaincre les dirigeants de l’UE d’accepter la décision des Hongrois. Là, cela va être plus difficile.
Mais la question de l’immigration, selon M. Orban, est peut-être l’une des plus importantes des prochaines années. Elle concerne les personnes avec qui les Hongrois veulent vivre, avec leur culture, avec leur mode de vie, avec son système économique et avec le destin de nos racines chrétiennes.
V. Orban a terminé son discours en affirmant « Nous avons décidé que sur la question (de l’immigration), Budapest avait le droit exclusif de décider ». Il a conscience des difficultés. Il sait que sur le chemin dans lequel la Hongrie s’est engagée, « des batailles majeures et des conflits féroces nous attendent ».
G. Paume

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. champar says:

    Les bélîtres (pardon « élites » comme vous écrivez) ont encore plus oublié la façon dont le référendum français contre la constitution européenne a été honteusement piétiné par le parlement français, ce jour là les hommes politiques au pouvoir en France et les « journaleux » complices de la pensée unique ont perdu toute légitimité et pourtant ils ont l’audace de vouloir donner des leçons au monde entier.

  2. Une démocratie mode Stalinienne !

  3. L’Europe = mort des nations et de leur identité

  4. pauledesbaux says:

    Marine, si elle est élue remettra LE REFERENDUM inscrit dans la constitut !ion que le sieur sarkonainul a démocratiquement à lui seul , supprimé VIVE MARINE ET QUE LA FRANCE ETERNELLE REVIVE PAR ELLE COURAGE

    • Yves ESSYLU says:

      Vous croyez que ce que des esprits marxisés depuis 1945 ont fait, une gauchiste du FN Mrc peut le défaire
      Vous êtes d’un optimisme remarquable, votre recette doit être surtout de ne rien voir et ne rien entendre

  5. patrick says:

    Juste quelques Mots me viennent à la tête: BRAVO la Hongrie… Bravo M. ORBAN…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com