Mgr_Leonard-MPI

Belgique – Mgr Léonard, primat de Belgique, invité d’un débat télévisé dimanche dernier à midi, affirmait qu’il se serait volontiers joint aux marcheurs afghans réclamant l’arrêt des procédures d’expulsion des immigrés illégaux.

Nous aurions préféré que Mgr Léonard se joigne à ces quelques poignées de Belges qui ont veillé comme des sentinelles aux abords de leur parlement lors des débats entourant le projet de loi autorisant l’euthanasie des enfants.

Hélas, sur ce sujet crucial, l’épiscopat belge a été d’une discrétion inquiétante autant qu’affligeante. Mgr Léonard s’est limité à cosigner avec différents chefs religieux un appel œucuménique désapprouvant ce projet de loi et à faire quelques déclarations tièdes à l’occasion de l’un ou l’autre entretien avec des journalistes. Le minimum syndical, serait-on tenté d’écrire.

Dès lors, que Mgr Léonard déclare à la télévision qu’il pourrait manifester aux côtés des immigrés en situation illégale irrite par une curieuse conception des priorités.

Bien sûr, au lendemain de Noël, de bonnes âmes nous rappelleront le devoir de charité.

A nous de rappeler que la charité politique menée par un responsable politique qui agit en vue du bien commun, selon un ordre politique véritablement juste, est la plus haute des charités parce qu’elle s’adresse à tous les membres d’une société pour leur procurer un bien plus grand.

Les autorités politiques d’un pays ont en charge le bien commun de leur nation et de ses habitants. Leur devoir est d’assurer la prospérité du pays dont ils ont la charge. Dans ce cadre, le Pape Pie XII a bien signifié la notion de « restriction à l’égard de l’immigration ». Une autorité politique ne peut pas laisser entrer dans le pays dont elle a la charge des nouveaux immigrés à qui l’on pourrait d’autant moins fournir un travail que des milliers, voire des millions de nationaux sont déjà au chômage.

La politique est l’art du possible au service du bien commun. Un dirigeant politique commet une faute en encourageant un projet utopique au mépris du réel.

Quant à Mgr Léonard, s’il tient absolument à parler d’immigration, il serait avisé de rappeler que le pays dont il est primat est une nation d’enracinement catholique et que si la Belgique se trouvait encore en situation permettant d’accueillir de nouveaux immigrants, il conviendrait de privilégier des personnes de confession catholique.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Monseigneur Léonard,comme un très grand nombre d’évêques,se préoccupe du sort des immigrés clandestins mais sans proposer de solution politique.
    Il est impossible d’accueillir en Europe tous ceux qui souhaitent quitter leur pays et leurs conditions de vie,à eux de sortir leurs pays d’origine de l’ornière!
    L’Europe a apporté beaucoup à ces peuples lorsque ces pays étaient colonisés,on nous parlera d’intérêts économiques,mais cela est logique,toutefois il est temps de faire le bilan:éducations,soins,travail,sécurité ,était-ce si mal ?
    Quels progrès dans ces anciennes colonies depuis leur indépendance?
    Partout la guerre civile,ou entre voisins,fanatisme religieux,plus d’éducation,un système sanitaire inéxistant,aucune justice ,aujourd’hui encore ce sont les anciens colonisateurs qui volent au secours de ces populations,alors que nos dirigeants vendent des armes à ces pays.
    Je serais heureux que nos évêques aient le courage,ainsi que le Pape,de dénoncer cela!

  2. Pingback: 06 Janvier 2014 | conflitmondial

  3. Etienne says:

    Du temps où Mgr Léonard était évêque de Namur, un hebdo satirique (PAN) a testé la fiabilité des propos des évêques belges (Tous ? Je ne sais plus.) sur l’accueil d’un illégal avec l’aide du diocèse.

    Ils ont monté un canular, imaginant « le » cas malheureux imparable. Le seul évêque qui finalement a mouillé son maillot en acceptant le principe d’un RV exploratoire… Ce fut Mgr Léonard.

    Puisqu’il se mettait en porte-à-faux vis-à-vis de l’Etat, donc vis-à-vis de son pays, on peut lui donner tort. (Ce que je fais, en général, sur les illégaux sans charge de famille.)

    Mais on doit aussi saluer sa cohérence personnelle : il était prêt à agir selon ce qu’il dit.
    Quant aux autres évêques ? Des fonctionnaires religieux prometteurs de beaux jours.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com