charles_de_gaulle

Rendez-vous le jeudi 1er janvier à 20h45 sur France 2 pour une soirée inoubliable à bord du porte-avions Charles de Gaulle.

Inoubliable aussi la prochaine facture d’IPER pour le plus puissant navire militaire d’Europe, fierté de la flotte française, qui sera inactif entre septembre 2016 et février 2018 pour un entretien en profondeur, notamment de ses chaudières nucléaires.

Coût de l’opération d’après le ministère de la Défense : 1,3 milliards d’euros ; la première indisponibilité programmée de longue durée – ou IPER dans le jargon – datant de 2008 nous avait déjà coûté 0,3 milliards d’euros.

Donc ce sera 4,3 fois plus, ne vous plaignez pas !

L’USS George-Washington sera rénové en 2016 pour 4,7 milliards de dollars, soit 3,5 milliards d’euros.

On a économisé entre 2,5 et 3,5 milliards d’euros avec l’annulation du second porte-avions voulu en 2012 sur le modèle du CDG avec tout de même une ardoise de 200 millions d’euros en 2013 selon la Cour des comptes pour les frais d’études !

Le Royaume-Uni a reporté ses deux bateaux neufs à 2020…

La première indisponibilité non programmée, la perte d’une hélice en mer en 2001, avait déjà coûté 0,3 milliards d’euros, soit 287 millions d’euros exactement. Il avait donc été décidé d’équiper le porte-avions avec celles du « Clemenceau ». La vitesse maximale du navire s’en était trouvée réduite de 27 à 25 noeuds ! La honte, surtout que la vitesse avait déjà été réduite par la surcharge due aux protections de ses chaudières nucléaires.

Une paire d’hélices neuves, fabriquées aux Etats-Unis par Rolls-Royce Naval, équipe désormais le porte-avions français : 6 mètres, 20 tonnes d’alliage de cuivre et d’acier; soit 7,2 millions d’euros la tonne ! La pose est inclue ?

Denis Huche

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. s’il n’y avait pas eu autant de bakchiches de verser aux responsables de la fabrication de ce porte avions,non seulement il ne nous aurait pas coûter aussi cher,mais il serait en état de fonctionner .

  2. La France a besoin de trois porte-avions pour en avoir toujours deux qui soient opérationnels. En revanche il semble qu’il faille sérieusement revoir le modèle qui devrait être opérationnel 2/3 du temps.
    Un porte-avions serait cher; beaucoup moins que le sauvetage des énarques responsables des faillites de certaines grandes entreprises françaises.

  3. on est d’accord c’est pour cela qu’un 2è était en cours de préparation, après guerre 39/45
    1954 – Le « Arromanches », ferraillé en 1976
    1961 – Le « Clémenceau », ferraillé en 2009
    1963 – Le « Foch » : Vendu au Brésil en 2000
    2000 – Le « Charles-de-Gaule »

    sauf qu’aujourd’hui nous n’avons pas les moyens, les Anglais n’ont plus
    que les guerres se font à terre, les bateaux sont loin ou dans des zones à risques…

    personne n’a oublié aussi l’USS Stark (FFG-31) frégate lance-missiles de l’US Navy, touchée le 17 mai 1987 par 2 missiles Exocet (Français) vendus aux irakiens ! pendant la guerre Iran-Irak, tuant 37 marins.

  4. J lEMOINE says:

    C’EST CURIEUX QUAND DE VOIR QUE HOLLANDE NE SACHE PRENDRE AUCUNE DÉCISION…!!!! LES HÉLICES DU PORTES -AVIONS CDG NE PEUVENT-ELLES PAS ETRE REVUES EN FRANCE …????INCROYABLE…C,EST DANS TOUS LES DOMAINES QUE L’ÉCONOMIE DE LA FRANCE EST DÉTRUITE…

  5. Donc, la France va être sans PA pendant presque deux années !! Incroyable d’en arriver à un tel degré de nullité ……..

  6. A Nantes, le 22 décembre 1997, la première hélice du Charles-de-Gaulle était officiellement livrée dans les ateliers de la Fonderie de l’Atlantique, la seule entreprise française capable de produire de telles hélices,

    19 tonnes et 6 mètres de diamètre, doté de quatre pales et fondu dans un alliage de cuivre et d’aluminium.

    1 hélice coûte environ deux millions de francs et il en faut 2 pour faire avancer le bateau. En comptant les rechanges, la Fonderie de l’Atlantique en fabriquera 4, pour 8 millions de francs.

    Deux d’entre elles, celles de bâbord, sont bonnes pour la poubelle. Les ingénieurs militaires s’en doutaient depuis longtemps ??

    incroyable mais vrai

    Début 1998, les spécialistes du Service industriel de l’armement (Siar) de la Délégation générale pour l’armement émettent des «réserves» et jugent que les hélices ne sont pas conformes au cahier des charges.

    «Tout le monde savait qu’elles étaient défectueuses»

    une forme très élaborée, un casse-tête pour un fondeur qui doit «gérer» les problèmes de refroidissement progressif du métal

    Schématiquement, il fallait réinjecter du métal dans le moule, ce qui provoqua des «masselottes» (portion de métal en excédent) que les fondeurs ne surent pas parfaitement traiter.

    «La ligne de cassure suit l’une des arrivées de métal»

    faute de temps, les délais à tenir, on les monte

    et PAF ça casse

    sur le fond le Charles-de-Gaulle est en effet un bateau sous-motorisé !!

    Trop coûteux de concevoir un nouveau réacteur pour ce bateau de 40 000 tonnes, les marins durent utiliser deux réacteurs de sous-marins.

    Un peu comme si l’on installait deux moteurs de voiture pour faire rouler un semi-remorque…

    du BRICOLAGE – la fameuse boite à outils dès 1996-1997 !

    ensuite les bureaux d’Atlantic Industrie ont été incendiés.

    Des traces de chalumeau ont été découvertes sur les armoires-fortes où sont stockées les documents

    Le directeur a finalement déposé une plainte lundi après-midi, 3 jours et demi après les faits (il était en RTT ?)

    Le Foch, vendu aux Brésiliens, avancait à 32 noeuds …

    la source par d’autres
    http://www.liberation.fr/societe/2000/12/07/charles-de-gaulle-l-helice-tourne-au-vinaigre_346845

  7. Philippe COMTAT says:

    et oui tout ça c’est la faute à Bakchiche .

  8. les chinois ont une façon exemplaire de lutter contre la corruption…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com