La solution est-elle la répartition des immigrés entre les pays de l’Union ? Viktor Orban répond: non, quand Matteo Salvini est plus nuancé. Néanmoins le vice-premier ministre italien rejoint Viktor Orban sur le fait qu’il faut fermer les voies de l’immigration dans l’Union. Il souhaite que les élections européennes de 2019, en renversant la majorité pro-immigration au parlement européen, au profit d’une Europe des nations, permettra de rendre davantage d’autonomie à chacune.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. charlene says:

    il nous faudrait un Matteo Salvini en France pour remettre de l’ordre

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com