Norbert Hofer, lors d'un meeting à Vienne, le 20 mai 2016.

Si Norbert Hofer n’est pas encore proclamé président de l’Autriche, en tout état de cause il a déjà remporté une victoire par son recours contre l’élection frauduleuse d’Alexander Van der Bellen. 

Suite au recours déposé par Norbert Hofer contre le résultat des élections présidentielles en Autriche en mai 2016, la Cour constitutionnelle autrichienne a annoncé vendredi l’invalidation du scrutin. Pour rappel, alors que les votes directs avaient donné une confortable majorité à Norbert Hofer, les votes par procuration, curieusement, avaient inversé le résultat donnant la présidence au candidat écologiste, Alexander Van der Bellen, immigrationniste et sous-marin des partis traditionnels battus dés le premier tour. Ceci alors que le Candidat identitaire du FPÖ avait fait campagne contre la politique d’immigration de l’UE insufflée par Angela Merkel. Les sondages donnaient le candidat souverainiste régulièrement gagnant.

La cour constitutionnelle autrichienne reconnaît ainsi de si nombreuses « irrégularités » dans le dépouillement de certains suffrages, qu’elle a décidé que de nouvelles élections devaient avoir lieu, sans toutefois inverser le scrutin, ce qui aurait été concevable. De la sorte les partis du système obtentiennent une nouvelle chance de l’emporter, mais M. Hofer pourrait cette fois-ci créer encore une nouvelle surprise en augmentant son score dans la foulée du Brexit. 

Exit Van der Bellen qui avait obtenu un faux 50,3% des voix, alors qu’il aurait du prendre ses fonctions présidentielles le 8 juillet. Cette décision d’invalidation des présidentielles est sans précédent dans le pays. Les nouvelles élections devraient se tenir à l’automne. Le FPÖ détient déjà deux des neuf länder autrichiens.

En attendant le verdict des prochaines élections, l’intérim à la tête de l’État sera assuré collégialement par la présidente et les deux vice-présidents du Conseil national qui n’est autre que la chambre basse du Parlement, parmi lesquels figure Norbert Hofer

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. vaxelaire says:

    très très bonne nouvelle ,comme quoi ,la démocratie dans certain pays est respectées ,prenons de la graine

    • Oui, démocratie respectée parce que la fraude était trop flagrante. Le conseil constitutionnel a invalidé l’élection, il l’a dit lui–même, pour que dans la foulée du brexit les européens puissent encore croire que la démocratie existe en Union européenne.

  2. Raiford says:

    Pour la prochaine élection, on ne sait pas de quelle façon sera corrigée l’énorme escroquerie qui consiste à faire voter les maison de retraite par correspondance et sans respect du secret du vote.
    Les personnes qui ont perdu la tête, dans les maisons de retraites, ne devraient pas être autorisées à voter par correspondance.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com