La Catalogne ferait-elle des émules ?

La Ligue du Nord de Matteo Salvini, parti au discours identitaire et préconisant une certaine émancipation des régions par rapport à Rome, peut être contente : le référendum d’hier dimanche 22 octobre demandant plus d’autonomie en matière financière pour les deux grandes régions du Nord, la Vénétie et la Lombardie, a été un franc succès.

En Lombardie, 95% d’électeurs ont voté en faveur du oui et en Vénétie 98%. La participation est estimée à respectivement quelque 40% et 57%, assez pour pouvoir négocier avec Rome.

Pour l’occasion La Ligue du Nord était alliée à Forza Italia de Silvio Berlusconi (centre droit), au Mouvement Cinq étoiles (populiste) et à plusieurs syndicats et organisations patronales.

Les Italiens du Nord devaient répondre à deux questions : s’ils souhaitent que leur région dispose de « formes supplémentaires et conditions particulières d’autonomie » et sur les impôts, les quelque 70 milliards d’euros versés à l’État, et dont les présidents des deux régions entendent réclamer la moitié à Rome, parallèlement à des compétences renforcées en matière d’infrastructures, de santé ou d’éducation. 

Les promoteurs du référendum ont indiqué que leur démarche s’inscrivait dans un cadre national et ne brisait pas l’unité italienne. « Nous offrirons la même opportunité du nord au sud à qui le demandera » a souligné Matteo Salvini, le leader de la Ligue du Nord, promoteur du référendum. « Je suis heureux que des (…) millions, d’électeurs de Vénétie et de Lombardie demandent une politique plus proche, plus concrète et efficace, moins de bureaucratie et de gâchis », a-t-il précisé.

Mais le véritable enjeu officieux de ce référendum était bel et bien l’immigration et la sécurité. Partisan surtout d’une ligne restrictive en matière d’accueil des « migrants » et de la fermeture des frontières, une plus grande autonomie devrait permettre à ces deux régions gouvernées par la Ligue du Nord de gérer directement les politiques comme la sécurité, l’immigration et l’ordre public. Politique anti-immigration que les Italiens du Nord ont plébiscité largement… Ce qui les différencient des indépendantistes catalans.

Francesca de Villasmundo 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. « La Lombardie mène la guerre à la théorie du genre »
    C’est une bonne nouvelle. Comment est-il possible qu’on soit devenu pervers jusqu’à confondre les notions de genre (masculin, féminin) et de sexe (mâle, femelle) ?

  2. Jacques says:

    La réussite de l’Europe ne sera pas la finalisation d’un état fédéral, mais le morcellement de toutes les nations , un retour avant le moyen age en quelque sorte.
    Une consolation : les citoyens y retrouveront une certaine l’attitude de penser et de sanction contre ceux qui nous dirigent aujourd’hui en se délectant dans l’abus de pouvoir. Droits de l’homme et tout le reste iront directement dans les poubelles de la pensée unique.
    On a le droit de rêver…

  3. Si la sauvegarde des Européens passe par le fédéralisme, peut importe. Le but est d’en finir avec une Europe technocratique dont les fonctionnaires non élus dirigent les peuples vers le gouffre et la destruction des nationalités. Il faut, par n’importe quel moyen, en finir avec ses traîtres en leur faisant payer leurs crimes au prix maximum, et nettoyer l’Europe des musulmans et de tous les envahisseurs accourus des extrémités du monde. Tous ces gens doivent disparaître de notre sol.

  4. mac gyver says:

    Devant la soumission des Etats devant l’UE , les régions aspirent à l’autonomie. Pourquoi faire confiance au pouvoir d’un Etat, lorsqu’il cède de plus en plus de prérogatives à l’Europe. L’UE est responsable de la déstructuration des peuples et des nations. Ce phénomène se répétera en Europe tant que les Etats ne reprendront pas le leadership de leur destin. Sinon, nous allons vers de gros bouleversements . Merci aux européistes ,inconscients qu’ils sont des dangers à venir.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com