FRANCE-POLICE-IMMIGRATIONLes affrontements d’hier dans la ville frontalière de Vintimille entre migrants soutenus par des No Border et des bataillions de policiers les empêchant de passer en France, par mer ou par terre, ont fait un mort : du côté des policiers.

L’un d’eux a été emporté par un infarctus alors qu’il prêtait main forte à ses collègues pour contenir la furie des clandestins soutenus par les extrémistes pro-immigration. Il avait 53 ans.

Selon la police qui a perquisitionné le siège des No Border de la région, ce sont ces activistes de gauche qui sont derrière cette flambée de violence de la part des migrants et leur exode sauvage vers la France. Ce sont eux, visage couvert, qui auraient commencé à lancer des bouteilles et des pierres contre la police.

Deux No Border ont été arrêtés et 11 expulsions ont été prononcées. Trois citoyens français ont également été arrêtés par la police italienne à la frontière du Pont San Ludovico, en territoire italien. Selon des sources policières, les trois avaient des battes et des couteaux ainsi que des capuches noires. En effet une manifestation de No Border à haut risque est prévue demain dans le but officiel d’aider les migrants à aller dans le pays de leur choix, ici la France, terre de Cocagne, dans le but officieux de semer la pagaille, le désordre et l’anarchie.

Le gouverneur de la Ligurie a exprimé sa colère pour le décès du policier du à l’incurie du gouvernement :

« Colère pour les irresponsables qui alimentent les tensions et provoquent des affrontements dans un climat déjà dramatique. Ça suffit avec les No Border, zéro tolérance. Que le gouvernement intervienne. La situation de la sécurité de la ville frontalière est entrain de devenir intolérable. Nous demandons au plus vite une intervention ferme du gouvernement pour rétablir l’ordre à la frontière et garantir la sécurité des habitants de Vintimille. Nous demandons au préfet de la Ligurie d’interdire la manifestation des No Border prévue demain. »

Désordre, violence, mort, ce sont les conséquences prévisibles et prévues de la suicidaire politique migratoire promue par les élites bien-pensantes laïques et ecclésiastiques depuis des décennies. La bombe à retardement est entrain d’exploser…

Francesca de Villasmundo

http://www.secoloditalia.it/2016/08/ventimiglia-rabbia-per-poliziotto-morto-dinfarto-arrestati-antagonisti/

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. lucifer says:

    La mort d’un flic ça n’émeut personne. Imaginez si c’était un muz qui était mort? C’est une capitulation des gouvernants européens.Ce qui veut dire que notre protection n’est plus assurée par ces mêmes gouvernants.J’estime ne plus être protégé par ceux qui ont pour mission première la protection de leurs mandants. Nous payons pour cette protection; Service non assuré égal licenciement (je rêve)

  2. HUGUEL says:

    Tapez tapez leur dessus jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus un debout de ces gauchistes fouteurs de pagaille car ce ne sont pas eux qui vont payer de leur poche pour subvenir aux besoins des migrants qui, demain,les décapiteront comme mécréants.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com