Un musulman sur trois qui vit en Italie admet vouloir s’intégrer et un autre tiers dit ne pas vouloir s’intégrer. Le dernier tiers se sent intégré.

C’est le résultat qui ressort d’un sondage exclusif effectué par Ipr Marketing pour quotidiano.net.

Le comportement des musulmans qui vivent en Italie est fortement conditionné par l’âge. Ils se divisent en deux macro groupes : les plus de 50 ans outranciers et conservateurs qui n’ont pas l’intention de s’intégrer. Parmi les plus jeunes l’intérêt envers l’Italie est mitigé : la moitié se sent intégré (45%) et l’autre moitié se divise en qui veut s’intégrer mais n’y réussit pas et qui ne veut vraiment pas. Plus ils vieillissent, en revanche, plus ils se ferment vis-à-vis de l’Occident.

6 immigrés sur 10 déclarent ne pas être intégrés (58%) mais le chiffre critique réside dans le fait que 31 % ne veut pas s’intégrer tandis que 28 % voudrait mais n’y réussit pas. Les motifs de cette difficulté sont liés au travail et à la langue, et à une vie fortement centrée sur la communauté musulmane.

Géographiquement, c’est dans le centre de l’Italie que vit une grande partie de la population musulmane. Et parallèlement c’est là que l’on trouve la majorité des conservateurs. Pour les immigrés musulmans, lit-on sur quotidiano.net, il s’agit d’une zone vue comme un paradis « politique » pour eux, le territoire historiquement le plus tolérant envers les nouveaux arrivants. Ces derniers profitent de cette tolérance pour rester attachés à leur idéologie et à leur extrémisme religieux. Dans ce centre italien, de nombreux mahométans restent « fermés » à l’occident.

Le vrai problème de l’immigration reste le travail si l’on lit le sondage : seulement 27 % des musulmans ont un travail stable et 24 % dit ne pas travailler. Entre les deux, 33 % déclare ne pas avoir de travail stable. Le chômage en Italie est aux alentours de 11 %, au sein du peuple des immigrés il double. Aussi la fourchette d’immigrés qui ne réussit pas à se maintenir avec son propre travail culmine entre 50 et 60 %.

On peu estimer que ces chiffres doivent être à peu près semblables en France et un peu partout en Europe, là où l’immigration musulmane est importante. Ce sondage donne raison à ceux qui prétendent que les politiques d’intégration, politique de la ville et autres fadaises, sont un immense échec.

Francesca de Villasmundo  

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

10 commentaires

  1. Si le nombre de musulmans continuera à grandir, il est plus que probable que la plupart refuseront définitivement de s’intégrer pour imposer leur idéologie politico-religieuse totalitaire et rétrograde.
    Aux peuples d’Europe de savoir s’ils tiennent à leur culture millénaire qui évolue à partir des principes d’égalité et de liberté …!? Ou, s’ils acceptent la probable confrontation pour s’opposer à leur colonisation et asservissement.

    • Prenons le cas en France. Comment intégrer un pays…. désintégré ?
      Le musulman est d’origine culturelle et sociale soudée et unie.
      On lui demande alors de « s’intégrer ». D’accord, mais s’intégrer à quoi ?
      A la gauche, à la droite, à l’extrême-gauche, à l’extrême-droite ?
      Dans tout ce morcellement ils constatent que… personne n’est intégré.
      Et à l’instar de tous ces groupes… il crée également le sien.
      N’est-ce pas ce que vous appelez couramment (ce morcellement d’un pays où tout le monde se tape inlassablement dessus)… la démocratie ?
      Je dirais même plus: un pays où il n’y a pas de tous ces Partis… une dictature ?
      Alors restons-en là-dessus: un pays uni est une dictature.
      Et le bordel c’est une démocratie.

  2. Un sur trois dit ne pas vouloir s’intégrer, 2 sur 3 sont des hypocrites.

  3. Vent d'Est, Vent d'Ouest says:

    Un sur trois dit ne pas vouloir s’intégrer. Fort bien. Je les invite à rejoindre les 53 ou 57 pays musulmans qui seront ravis de les accueillir. Au fait, que font-ils dans les pays des libertés occidentaux s’ils ne veulent pas s’intégrer ? Instaurer un état islamique comme les Rohingyas voulaient – et veulent toujours – l’imposer dès les années 1960 à la Birmanie où ils avaient été accueillis à l’origine chaleureusement ? D’ailleurs, ils se sont regroupés en un foyer terroriste dirigé par Masoud Azhar. Avant de plaider pour eux : exemples : http://www.eurasiareview.com/13092017-jihadist-support-for-rohingya-puts-pakistan-and-china-on-the-spot-analysis/ et dailyasianage.com/news/83897/jamaat-has-ties-with-rohingya-militants.
    Et c’est définitivement fini, les sources provenant de l’UNICEF, Amnesty International et autres Right Human Association qui continuent à nous prendre pour des abrutis comme toutes organisations bien-pensantes et grassement subventionnées avec nos sous !

  4. Perlimpinpin says:

    C’est pas grave, les Italiens comme les autres Européens de souche sont d’accord pour s’intégrer à eux, d’ailleurs personne ne leur demande leur avis ou si peu, car tout le monde sait qu’ils n’auront pas le choix.

    Au menu du jour alors, une petite insalata avec des migrants en rafiot sur votre plage en vacances, puis un plat de résistance avec des musulmans et un couteau de boucher dans votre assiette, et enfin un petit tiramisu sur vos femmes et enfants en dessert. Monsieur n’a pas retrouvé ses bijoux de famille ? Monsieur aime bien le monde dans lequel on vit.

  5. Partout où ils s’implantent c’est parce que vous y étiez absents.
    Chaque église démolie remplacée par une mosquée c’est parce que vous y étiez absents… ELLES ÉTAIENT VIDES ! Vous n’êtes plus chrétiens que dans vos souvenirs !
    Il ne suffit pas de le dire, il faut faire preuve de présence physique sur le terrain !
    On vire les crèches de vos écoles et les statues de Vierges et vous restez là à chialer, à geindre !
    Alors que chez les orthodoxes on gomme au photoshop une petite croix sur nos églises et c’est la déclaration de guerre ! Où parfois les excuses même ne suffisent pas. Il semble difficile de rattraper le coup.
    Et vous voulez tendre la main aux chrétiens d’Orient ? Mais c’est une plaisanterie !
    Ces gens meurent torturés et décapités sans abjurer.
    Vous c’est par choix…. démocratique !

  6. L’intégration chez les musulmans est : La conversion ou la mort. En nos pays occidentaux c’est : Intégration ou …. ? Rien. La porte ouverte à toutes les potentialités d’une guerre civile, tenant compte que le pays n’a plus de colonne vertébrale. Mais je ne crois pas à une guerre civile, il n’y a plus de résistance dans le pays, sinon un repli sur soi. Les musulmans ont toutes les chances de réussir leur programme invasif. Alors que dans nos jardin, nous refusons les plantes invasives….. en voilà d’autres qui vont nous submerger.

  7. Je suis complètement désintéressé de ce que pensent ou disent les musulmans sur leur soi-disant intégration et je ne veux de toute façon pas qu’ils s’intègrent. Je veux qu’ils disparaissent du paysage français et européen de quelque façon que ce soit, la plus rapide étant la meilleure.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com