Matteo Renzi, président du Conseil italien
Matteo Renzi, président du Conseil italien

Rome – La dernière conférence de presse du président du Conseil, Matteo Renzi, a relancé le débat sur les unions civiles homosexuelles. La loi Cirinnà, portant le nom de la sénatrice du Parti Démocratique italien à l’initiative de cette loi, sera étudiée au Sénat italien le 26 janvier prochain. Renzi a clairement annoncé qu’il veut arriver rapidement à l’approbation de la loi, l’adoption nommée stepchild adoption inclue.

Cette stepchild adoption prévoit la possibilité d’adoption par un des partenaires homosexuels de l’enfant de l’autre. Outre que cette disposition de la loi assimilera encore plus l’union civile gay à un mariage, elle ouvre grande la porte à l’approbation également de la GPA.

Le comité Defendons nos enfants, qui s’est formé à l’occasion de la manifestation pro-famille du 20 juin dernier à Rome, a fait savoir qu’il est entrain d’organiser un nouveau Family Day, seul un retrait complet de la loi pouvant l’éviter. A cette occasion ce sera intéressant de voir comment se comportera le secrétaire de la Conférence Épiscopale Italienne, Mgr Nunzio Galantino, qui lors de la précédente manifestation avait tout fait pour l’empêcher.

Un référendum est également en projet pour contrer la loi : « Nous sommes prêts à recueillir des signatures pour un référendum contre la loi Cirinnà sur les unions civiles, si elle venait à être approuvée, et à manifester au cours d’une nouvelle journée Family Day en faveur des valeurs de la famille traditionnelle. » explique Mauricio Sacconi, sénateur centre-droit, qui continue : « La loi Cirinnà ne peut être amendée : de fait elle décrit un mariage, crée des conditions pour l’extension de la parentalité aux couples homosexuels et fournit un encouragement à qui veut pratiquer la GPA. Nous déposerons des questions de constitutionnalité et nous demanderons que le débat retourne en commission. »

La mondialisation touche à tous les aspects de la vie sociale :  après le mariage pour tous français, l’imposition par le gouvernement britannique des unions homosexuels au Royaume-Uni, les unions civiles de personnes de même sexe reconnues en Grèce, les différentes lois allant en ce sens aux États-Unis, en Argentine, etc. c’est au tour de l’Italie de passer sous le couperet des lois anti-naturelles. 

Ce n’est pas le réchauffement climatique qui est à craindre pour la planète mais la globalisation des comportements contraire à la nature ! 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

12 commentaires

  1. Thomas says:

    Je trouve cela très discriminant !! En tant qu’homosexuel je trouve normal que qui que ce soit soit contre le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels car c’est démocratique. Mais l’union civil quoi ? C’est un accord entre deux personnes de même sexe qui s’aiment et partage des choses. Il faut accepté aujourd’hui que deux hommes s’aiment et partagent leur vie !!

    • Il faut accepter aujourd’hui que deux hommes s’aiment et partagent leur vie !!

      Pourquoi ? Est-ce qu’ils se sauveront aujourd’hui plus qu’hier ?

      • Thomas says:

        Bien sur que oui grâce au droit comme l’union civil qui permet de reconnaitre l’amour de deux hommes et d’offrir des droits autres que ce que le mariage donne.

        • Ce droit là n’est pas au-dessus du droit divin, Thomas.
          Et pour se sauver, c’est Dieu qui ouvre la porte du paradis, pas l’Etat.
          Je parlais, en effet, de ce salut éternel, car je n’en connais pas d’autres.

    • Le mariage c’est avant tout un projet de construction d’une famille, un avenir commun entre un homme et une femme. – « L’homme quittera sa mère et son père et ils ne formeront plus qu’un ».
      Un homme et un homme ou une femme et une femme ou encore un transgenre avec un homme ou femme selon le cas, peuvent « s’aimé », la loi kJ e leur interdit pas et la société, globalement ne les incrimine pas, mais autant que possible soit leur  » amour », cette amour ne leur donnera jamais d’enfants, c’est un amour certes mais naturellement il ne porte pas de fruits. Et je ne porte pas de jugements, je constaté simplement que pour que cette amour soit fécond il faut que le couple puisse se conjugué, que l’un et l’autre ne fassent plus qu’un, dans la chaire et dans l’esprit. C’est vrai, que parfois la nature que Dieu nous a donné ( ou Mme nature si ils ne croient pas en l’Être Suprême, le Créateur de toute chose, de la vie et qui est lui Même la Vie), ne répond pas à tout nos souhaits. Si un couple, une femme et un homme, malgré leur amour, leurs souhaits, ne peuvent pas avoir d’enfants, il est concevable que’ ils puissent faire recourt à ma médecine et à ces progres, afin de les aidé à réaliser se souhait et si ils n’y arrivent pas malgré l’aide des progrès de la médecine. Il est encore une fois concevable pour une âme simple comme la mienne, qu’ils puissent offrir leurs amour a un enfant, un enfant orphelin, tout cette amour, d’un père et d’une mère. Un homme et un homme ou une femme et une femme ou encore etc… ne peuvent pas prétendre à avoir le « droit » d’avoir un enfant, car un enfant ce n’est pas un « droit ». La nature est là pour nous rappelé que si nous naissons tous égaux en droits, toute suite après sommes soumis à des tas de conditions qui font que cette égalité n’est plus la même. Le droit ou l’égalité, sont des notions qui sont dans l’absolu de bien belles choses, mais qui dans la vie concrete, ne sont que des idéaux plus ou moins virtuels. Si aux nom de cette ideal, des couples prennent se prétexte pour corrigé le tir, pourquoi alors nous nevcommençons pas par faire que cette société  » idéale » puissent donner la possibilité à ces enfants nés sous x ou abandonnés, dans le cas des l’adoptions, de permettre à ces parents qui sont obligé de d’abandonner leurs progénitures et à ces innocents anges de vivre avec leurs géniteurs. Et oui, si il faut corrigé des injustices, pourquoi ne faut’il pas déjà commencé par celles qui sont déjà des le commencement de la vie? Est ce que le « droit » est un droit ou un pretexte qu’on exploite de manière tronqué? Sinon ne faut il pas le soumettre dans le droit commercial? Un enfant, n’est pas un droit, tout comme le mariage n’est pas soumis au simple fait qu’on s’aime. La vie n’est marchandisable et une société qui utilise le progrès pour en faire un produit soumis à la loi du marché pour un en faire un bien de consommation, pour des consommateurs qui ont auront les moyens de se les payer, pourquoi devraient ils prétexté le droit ou le l’égalité pour que la société accepte cela? N’est ce pas là une tricherie, une sorte de droit et d’egalité tronqué? N’est ce une société corrompus, qui fait impasse sur le droit et l’égalité dans le progrès pour tous pour un droit à l’enfant ou l’égalité pour le mariage pour tous qui est en réalité juste pour une classe sociale ou une infime minorité particuliere qui a une sexualité qui ne permet pas d’engendrer. Et surtout n’est pas là, pour l’oligarchie reignante de prendre le prétexte d’un accès au droit pour tous même quand les lois de la nature ne le permettent pas d’avoir la possibilité de réalisé ce souhait d’avoir un enfant. Ou pire encore, combien même si les deux partenaires en chacun d’entre eux, ont la santé entière pour avoir un enfant, une manière déguisé de pouvoir s’offrir cette possibilité parvke biais des progrès de la médecine. Et là, quand certains pourrons avoir non pas le droit mais les possibilités financières, d’autres seront obligé de vendre leurs semences, leurs ovules ou loué leurs ventres pour pouvoir vivre ou survivre. Cela n’est pas une égalité ou un droit et une société qui va dans ce sens est une société qui va à sa perte, à la déshumanisation de l’homme avec un grand H. Dans ce cas évidemment je suis irésoluement, viscéralement contre la pma pour tous, contre le gpa pour tous, contre le mariage pour tous et l’adoption pour les célibataires, pour les couples du meme sexe ou transgenres, car ou va t’on su ce n’est vers le transhumanisme. Cela n’est n’est nullement un progres, une avancé pour l’humanité ou le progrès est fait pour le bien être de l’ensemble de l’humanité. C’est une escroquerie, tout simplement.

      • Thomas says:

        Ce que je veux dire c’est d’avoir des droits comme le PACS et non le mariage avec l’adoption. D’avoir un contrat civil qui soit adapter pour nous les homosexuels. Nous vivons ensemble, partageons beaucoup de chose en commun, construisons notre futur en achetant une maison par exemple, pour les impôts également.

  2. BEZIAU Valentin says:

    Les homosexuels ne doivent avoir aucun droits car l’homosexualité est contre-nature, ils ne fondent pas de famille ( puisque deux personnes de même sexe ne peuvent pas procréer), ceux sont des sidaïques, des pervers et des drogués, ils veulent adopter ou acheter des enfants pour s’en servir comme cobaye pour leur homofolie et car ils sont des pédophiles. L’homosexualité et sa promotion doivent être sévèrement réprimer car l’homosexualité est un dangers pour l’avenir de l’humanité. Faire croire comme ils le font, que le simple fait de « s’aimer », légitime leur reconnaissance; est une hérésie car dans ce cas pourquoi ne pas permettre aussi aux pédophiles qui « aiment » les enfants ou aux zoophiles qui « aiment » leur chien d’être reconnu comme légitime et comme des ayants droits.

    • Thomas says:

      je vous trouve bien irrespectueux a nous traité de pédophile et a vouloir nous réprimé. Nous ne somme pas comme ça. je suis en couple avec mon copain depuis quelque année et vos mots sont blessant. Vous ne faites que augmenté l’homophobie bien grimpante en France.

    • avocaton says:

      Vous mélangez tout, les pervers, les drogués et les malades du sida ne sont pas forcément homosexuels

    • Je crois qu’il ne faut pas jugée, qui sommes nous pour juger? Le PACS est déjà une corruption pour qui le mariage est un sacré. Comment essayé de faire accepter à un chrétien le PACS, il ne peut qu’indiquer devant une loi des hommes faite pour des hommes. Certes l’homosexualité n’est pas obligatoirement une déviance qui pousse les limites de la folie perver. Il est certain que bien des personnes doivent souffrrirent de se voir attirer par des personnes du même sexes et souffrite nt encore plus de ne pas avoir d’aide et d’être isolé. Je ne peux pas condamner un homosuel, tout comme je ne pourrai faire semblant d’accepter cela comme une simple orientation sexuel. Un chrétien qui aurai de tel attirances, ne doit a mes yeux que prendre cela comme le poid de sa croix qu’il devrait porter et cela peut être toute sa vie sans sucomber à la chair. Nous ne sommes que des pauvres pécheurs et Jésus-Christ est Notre Sauveur. C’est pour cela qu’un disciple de Jésus, qui aurai cette attirance déviante, doit accepter de ne pas péché, accepter sa fragilité et s’en remettre à son Seigneur Jésus-Christ. Et il ne peut pas admettre cette attirance comme une normalité, ou se résigné à traité cela sous l’angle de l’amour. Et là, je pense que dans le cas où on admet comme « couple » deux personnes du même sexe, il n’est pas faux de voir qu’automatiquement cela serait aussi équitable de reconnaître un homme (ou une femme) prétendre à pouvoir formé un coup avec un enfant ou son animal domestique.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com