Jacques Cheminade, personnage politique original, dénonçait au cours d’un colloque de géopolitique ce qu’il appelle « les racines britanniques » du terrorisme international actuel.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

10 commentaires

  1. Déja que je suis lointainement d’origine prussienne et ,de façon plus proche,britannique,je suis bien servi mais bien d’accord aussi!Sur erlande.wordpres.com,le site PRO-VIE tous azimuts et qui ne lâche rien de rien et à personne,première partie d’une brève autobiographie « Prussien,anglais,français « par le sang versé » et catholique toujours » ,une famille en plein coeur des tourmentes européennes.

  2. Sous couvert de dénonciation de l’empire britannique et de ses méthodes secrètes (certes condamnables), monsieur Caminade risque de prôner un nouveau relativisme. Car « l’entente, la détente et la coopération », évidemment très désirables, ne peuvent se fonder que sur la vérité et la justice et non sur une volonté arbitraire. Dans ce cadre les gouvernements Anglo-Saxons ne doivent pas être considérés comme des ogres, des ennemis irréconciliables mais comme des humains sujets de droits.

    Paix donc à tous les hommes de bonne volonté qui veulent le bien commun de l’humanité entière ! Le but immédiat doit donc être les droits universels de l’homme.

  3. à Denis, ce relativisme que vous dénoncez fait partie constitutive de tout raisonnement! Je réfléchis donc je relativise. Par contre j’agis donc je choisis! Ceux qui propages des idéologies relativistes cherchent justement à ce que les gens ne choisissent et donc restent sans agir. CQFD.

    • Dans l’Athènes démocratique et agositante,vous auriez fait un très bon sophiste en jouant sur le sens des lots mais socrate ne vous aurait pas raté!Rassuez-vous je ne meprends pas pour Socrate qui ,en plus m’ennuie,mais vos entourloupes sémantiques sont quand même un peu excessives.lorsque vous dites que ous « relativisez » le terme serait ada^té si vous pécisiez que vous mettiez en « relations » certains faits,jugements ou opinions et qu’en suite,apeès discernement,vous portiez un jugement hiérarchique quidéfinirait les grands principes de votrre action future mais votre raccourci est tel qu’aucun lecteur n’a eu la bienveillance ou la patience dont je fais preuve et a compris soit rien du tout soit que vous essayez de l’embobiner!

    • Dans l’Athènes démocratique et agonisante ,vous auriez fait un très bon sophiste mais Socrate vous aurait vite renvoyé dans vos buts!Rassurez-vous,je ne me prends pas pour Socrate qui en plus m’ennuie mais vos entourloupes sémantiques sont quand même un peu excesssives surtout en un temps où elles servent d’armes de destruction massive aux crétins qui nous gouvernent.Soit donc,quand vous dites que vous « relativisez » ,vous voulez dire en réalité que vous mettez en « relations » des faits,des jugements,des opinions,etc, et qu’après discernement et hiérarchisation,vous portez un jugement qui sera le sous-bassement intellectuel de votre action et en ce sens ,en effet,rien que de bien normal et même nécessaire en ces temps de confusion,d’emporte -pièces et d’injures ou distorsions volontaires de sens soit votre raccourci est si rapide qu’il faut avoir ma bienveillance et ma patience pour comprendre ainsi votre commentaire,la plupart des autres lecteurs soit n’y comprenant rien soit estimant que l’on veut les embobiner!Vous auriez donc du être plus précis pour être compris.Quant à moi je suspends mon jugement,ignorant vos intentions profondes ou votre façon habituelle de vous exprimer et de donner tel sens à tel mot;vu les circonstances,il me semble que votre commentaire est inutilement provocateur comme aimaient à l’être justement les sophistes pour le plus grand malheur d’Athènes!Sur erlande.wordpress.com,le site PRO-VIE tous azimuts et qui ne lâche rien de rien et à personne,je m’efforce sans prétendre y arriver toujours à être quitte à choques les entendements sensibles et blesser les belles âmes à la Hegel,d’être clair et précis dans des matières parfois difficile,voir par exemple « les fanatiques de l’homicide »-dont un américain,bien sûr,veut que l’on tue 90% de la population actuelle « pour préserver son bien être ».Outre le fait que me fous intégralement de ce dernier,et sans prétendre avoir une belle âme,je ne cache pas qu’un certain agacement m’a conduit à écrire un puis deux autres articles assez cinglants alors que d’ordinaire aucun de mes articles n’est une réponse à l’actualité mais plutôt une brève réflexion sur des principes fondamentaux assez abstraits.

      • D’abord, sachez que je cherche pas à vous vexer ou vous provoquer. Je regrette que vous balayez les arguments de Cheminade d’un revers de manche pour relativisme. J’appelle çà de la langue de bois dont les communistes n’ont jamais eu le monopole.
        Votre première hypothèse sur le sens de mes propos est la bonne et je veux m’excuser pour le « raccourci », comme vous dites et c’est encore juste, si vous le juger trop court!

      • Je crois qu’il est temps de « reprendre » la discussion. Je viens seulement de comprendre vos allusions athéniennes…et je comprends du même coup que je me suis fourvoyé en entrant complètement dans votre discours et oubliant de pauvre Cheminade, je vous ai répondu du tac au tac comme un sophiste. Non, en fait, je ne comprends pas votre reproche de donner dans le relativisme. C’est à mes yeux sans fondement. Je suis tout comme vous le relativisme et je n’en vois aucun chez ce cher Cheminade. Vous lui faites un mauvais procès et par conséquent on peut se demander quelles sont vos intentions? A l’extrême droite où nous sommes, accuser quelqu’un de relativisme c’est le tuer politiquement comme aux plus « belles heures » soviétiques où il y avait comme çà une série d’accusations qui permettaient au pouvoir en place d’éliminer les gens, chacun avec une accusation adéquate aux circonstances.
        Je n’irais pas jusque là mais méfiez-vous quand même.
        Je conclus : pas de relativisme chez Jacques Cheminade ( qui ne doit même pas savoir ce que c’est. ) Ses propos sont « carrés » nets et sans ambiguïté.

    • Le relativisme, d’après ce que je crois avoir compris de la doctrine de Benoît XVI consiste à tout relativiser, même les valeurs absolues: le vrai, le beau, le bien. Ici, monsieur Caminade semble vouloir nous enrôler dans son action anti-britannique (si j’ai bien compris son exposé). Alors que nous devons chercher d’abord la justice universelle, y compris pour les gouvernements anglo-saxons (évidemment puisqu’elle est universelle). La justice universelle est une valeur sociale universelle qui est le bien sous un certain aspect et qui ne se laisse pas relativiser (justice pour nous, haine pour les ennemis: non ce n’est pas possible !).

      Merci à Brndebourg pour son soutien.

      • Benoit ne saurait être une référence dans notre cas car il parle, justement, en homme d’action soucieux de la cohésion de ses « troupes ». Au moment de l’action, je le répète, une attitude « relativiste » n’a pas de sens sauf pour la subversion de cette action engagée.
        Pour finir je ne vois aucun relativisme dans les propos de « Caminade » comme vous dites. Ses propos me paraissent très clairs sans ambiguïté. Nets et sans bavure!

  4. Maître Cube says:

    Si le terrorisme semble britannique, il faut savoir que ce que l’on appelle « communauté internationale » – ou « finance apatride » –, dont les rois ont toujours été les Rothschild, a reconnu ouvertement que, de fait, les peuples anglais et anglo-saxon faisaient parti du « peuple juif ».

    Cette réalité ressort des conférences de Philippe Ploncard d’Assac :
    https://www.youtube.com/results?search_query=Philippe+Ploncard+d%27Assac

    Donc, en réalité, à l’origine, le terrorisme est « juif » (ou plutôt sabbatéen / frankiste, comme les Rothschild) par nature. Les Anglais et Anglo-Saxons n’ont fait que s’allier à cette engeance mortelle pour de sombres intérêts.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com