Alors que les journalistes prennent mille précautions pour prononcer le mot de génocide, l’académicien, qui a renié son catholicisme, ne mâche pas ses mots :

« Ce qui est frappant, c’est l’étalement de la cruauté. Nous avons connu des drames épouvantables, les camps de concentration en Allemagne, les goulags en Russie, mais au moins les coupables essayaient de cacher leurs crimes. Là, il y a une mise en scène de l’horreur. […] Le massacre des coptes en Libye a été abominable avec une mise en scène qui ne manque pas d’un certain talent atroce. Vous avez des événements en Syrie, en Libye, en Afrique noire aussi, il y a une volonté de faire disparaître le christianisme dans cette région du monde. »

La volonté de faire disparaître le christianisme dans cette région du monde : certes, mais volonté de qui si ce n’est de ceux qui arment et qui financent ces groupes, c’est à dire le Qatar, mais également la France, les Etats-Unis et les pays occidentaux sous couvert de vouloir faire tomber Bachar el-Assad. Volonté en réalité de tous ces pays dirigés par la maçonnerie…

D’Ormesson : « ce qui est frappant, c’est l… par Europe1fr

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. Henri (pas le même) says:

    mais c’est Jean d’Ormesson qui le dit et il a 90 ans.

    On peut naître avec une cuillère d’argent dans la bouche, et s’en vanter, comme il l’a fait toute sa vie, sans éviter une basse démagogie d’ailleurs (cf. sa présence à des émissions telles que : « on n’est pas couchés ») et vieillir en se bonifiant. Alors, ne faisons pas la fine bouche.

    Un peu comme avec M. Giscard d’Estaing, 89 ans, démagogue à ses heures perdues (et perdues pour nous aussi : la loi sur l’IVG par exemple), qui non seulement a pu donner avec bon sens des conseils à la Grèce de quitter l’euro sans déstabiliser uniquement la construction européenne qu’il sait fragile (lucidité tardive) mais peut recommander à M. Hollande de ne pas plastronner ainsi que ses ministres et sa « cour » à des obsèques que cet ancien président pressent comme proches.

    • Vous avez le droit de ne pas aimer qui vous voulez, mais le sujet, ici,est le génocide des chrétiens d’Orient et la mise en scène de l’horreur, à moins que vous estimiez qu’il vaut mieux critiquer celui qui dénonce la barbarie que le barbare.

      • Henri (pas le même) says:

        pardon, Monsieur Gouverneur, je reste bien dans le sujet en constatant avec bonheur que l’on peut avoir près de 90 ans, et devenir très lucide après longtemps avoir affiché du dilettantisme, de l’agnosticisme (J. d’Ormesson), de l’européisme jusqu’au mépris des petites gens et de ce qui n’est pas « L’Europe » (M. Giscard d’Estaing).
        Je ne vois pas en quoi je montre de l’animosité envers l’une ou l’autre des personnalités. Vous m’avez mal lu.

        C’est ce qui vous choque ?

        Et puis SVP, je n’ai pas de leçon à recevoir de vous sur la gravité de la situation au Proche-Orient : je m’y suis souvent rendu et j’y ai séjourné.

        • Cher Monsieur, je ne me permets pas de donner des leçons à personne. J’ai simplement considéré que vous étiez hors sujet. Ce dernier est pourtant le massacre actuel des chrétiens par les barbares islamiques, et non celui qui le dénonce quel qu’il soit, comme vous et moi. Ce n’est pas en décriant ceux qui partagent cette dénonciation que l’on combat nos réels ennemis. transrealisme.org

          • Henri (pas le même) says:

            pourtant, le ton de la « leçon » y était bien et je persiste et signe en disant que je suis dans le sujet.

            Je ne me rappelle pas enfin avoir « décrié » qui que ce soit ; au contraire, j’ai loué l’attitude récente de ces deux personnalités : Relisez-bien mon texte !

  2. Xavier Celtillos devrait vraiment se calmer sur la paranoïa.

    D’abord, les USA comptent plus d’activisme chrétien que n’importe quel pays au monde, du moins de cette stature. Ils arrivent largement à influencer la politique intérieure, alors si l’extérieure ne reflète pas leurs convictions, notamment dans le sort à réserver au quatrième reich islamique, c’est surtout qu’ils ne se bougent pas assez… pour une fois !

    Ensuite, la Russie est un soutien d’el Assad, et elle est menacée par EI. Mais on ne la voit pas non plus bouger beaucoup contre les djihadistes en Irak, et elle se prétend pourtant défendresse du christianisme… un mensonge de plus, comme les USA.

    Rien voir avec une volonté d’éliminer le christianisme, c’est juste la même lâcheté atroce qu’on a déjà vu du temps du Rwanda, du Cambodge… et qui recommence encore et encore… personne n’intervient pour stopper les génocides; ou alors trop tard, parce qu’il n’y a aucun bénéfice à en tirer ! Quand à la France, après avoir stoppé les djihadistes au Mali, elle a au moins envoyé le Charles de Gaulle en Orient pour appuyer les frappes…

    Quand une horreur de cette ampleur se passe, c’est la faute de tout le monde, et jusqu’aux défenseurs des droits de l’homme qui se font tout petits sur le sujet alors qu’ils devraient gueuler leurs tripes. Il y a non-assistance à humanité en danger, et c’est une faute collective de lâcheté, pas réservée à je ne sais quel complot maçonnique bien pratique pour se dédouaner.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com