Partisan de l’Algérie française, Jean-Jacques Susini, dirigeant-fondateur de l’OAS est mort le 3 juillet à l’âge de 83 ans à Paris. Jean-Marie Le Pen et  Stéphane Ravier, le sénateur-maire FN de Marseille, notamment, ont présenté leurs condoléances « à la famille de ce héros », selon les termes de Stéphane Ravier. Jean-Jacques Susini, homme de conviction et de courage, n’a jamais cessé d’assumer son combat jusqu’au soir de sa vie, il était membre du Front national,  plusieurs fois candidat aux législatives, et il fut secrétaire départemental des Bouches-du-Rhône dans les années 1990.

Il était né à Alger le 30 juillet 1933 dans une famille d’origine corse de la classe moyenne. Sa grand-mère maternelle qui l’a élevé, Thomasine Palmieri,  institutrice, était une grande patriote et une pétainiste convaincue, elle a marqué sa jeunesse. D’une vive intelligence et de grande culture, Jean-Jacques  Susini était aussi un homme chaleureux et de grande classe à la fois.

A 16 ans il commence ses études de médecine à Alger. Dans un premier temps il commence par rejoindre le Rassemblement du peuple français de de Gaulle (RPF) avec qui il échange une poignée de main en 1951 lors d’une visite de celui-ci à Alger. Jean-Jacques Susini se retrouve étudiant à Lyon où il fonde le Mouvement national étudiant pour la défense de l’Algérie française, avec lequel il prend le maquis dans le Forez dans l’attente de la chute escomptée de la IVème république. Chute qui ne tarde pas et qui amène le bouillant jeune-homme à rentrer en Algérie où il prend la tête de l’Association des étudiants d’Algérie qu’il a fondée, tout en rejoignant le Front national français de Joseph Ortiz, le patron de la brasserie du Forum, car très vite Susini soupçonne le général de Gaulle d’insincérité vis-à-vis de l’Algérie française.

Arrêté en janvier 1960, après la Semaine des Barricades, il est incarcéré à la prison de la Santé.

Bénéficiant d’une liberté provisoire, il en profite pour s’enfuir dans l’ Espagne du général Franco, où il rencontre le général Raoul Salan, Pierre Lagaillarde, et Joseph Ortiz avec lesquels il crée l’Organisation Armée Secrète (OAS). Il retourne à Alger en 1961 lors du putsch des généraux, puis, après l’échec de cette tentative d’insurrection il fuit en Italie en juillet 1962, où il se cache pendant cinq ans sous une fausse identité. Il prendra la tête de l’OAS après l’arrestation des généraux Salan et Jouhaud. D’Italie toute proche il ne manquera pas de faire de nombreux séjours dans sa patrie, à la barbe des autorités.

Il sera condamné à mort par contumace à deux reprises. Une première fois pour soupçon d’un attentat manqué contre le président de la République, Charles de Gaulle, à Toulon, en 1964. Amnistié par le général de Gaulle en 1968 avec les autres dirigeants de l’OAS encore incarcérés, il revient en France, mais il sera encore à deux reprises incarcéré: en 1970 pour des soupçons de braquage pour lesquels  il fera 16 mois en détention provisoire avant d’être acquitté par la Cour d’assises des Bouches-du-Rhône. Il sera une fois encore arrêté puis définitivement amnistié en 1981, à la suite de l’élection de François Mitterrand. De nombreux bruits vont entourer ce personnage hors normes, entre légendes, rumeurs et réalité.

Emmanuel Macron avait reproché durant la campagne les attentats contre de Gaulle au Front national, un FN qui n’existait pourtant encore pas au moment des faits. Mais le futur président de la République qui a accusé la France comme pays colonisateur d’être coupable de crime contre l’humanité pour plaire aux dirigeants FLN d’Algérie et aspirer les voix des musulmans de France, s’est bien donné garde de rappeler les circonstances pour lesquelles de tels actes ont pu être commandités, ni à quelles horreurs ils faisaient suite, avec des trahisons répétitives des autorités françaises et des massacres des partisans de l’Algérie Française tandis que les policiers et les soldats avaient consigne de garder l’arme au pied. Les plus féroces ont été les gardes mobiles. Puis les enlèvements de blancs, sans compter les massacres épouvantables des Harkis et des pieds-noirs encore en Algérie qui n’ont pas pu gagner la métropole après le lâchage des départements d’Algérie et sont restés aux mains assassines du FLN. Emmanuel Macron, en ce sens est bien le digne successeur des porteurs de valise du FLN.

Jean-Jacques Susini était malheureusement éloigné de la Religion de ses ancêtres, souhaitons qu’auprès de sa femme Marie-Antoinette qui était aussi son avocate, il l’ait retrouvée.

Jean-Marie Le Pen qui a combattu comme soldat en Algérie lui a rendu hommage en « Une affectueuse pensée pour le décès de notre camarade Jean-Jacques Susini. Condoléances très attristées à sa famille. »

Stéphane Ravier, sénateur- maire de Marseille, candidat malheureux des dernières élections législatives à quelques voix prés, lui a, à son tour, rendu hommage : « Une pensée pour Jean-Jacques Susini, mort ce 3 juillet, qui s’est battu pour la grandeur française. Condoléances à la famille de ce héros.« 

Comme de nombreux autres responsables Front national, Stéphane Ravier n’a pas manqué, également, de rendre « hommage aux oubliés de l’Histoire, Européens et harkis, massacrés le 5 juillet 1962 à Oran, sous le regard d’un pouvoir français passif. »

emiliedefresne@medias-presse.info

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 commentaires

  1. Soupape says:

    Un égaré de l’Algérie Française.

    Franchement, vous, imaginez, en 2017, l’Algérie encore en colonie ?
    Allons !

    Même Massu est resté loyal …

    Ne pas oublier qu’à l’époque, la Russie Communiste (Khrouchtchev),
    mais aussi les Anglais et les Américains,
    livraient des armes aux rebelles, en passant par la Tunisie.

    Et puis, pour maintenir l’ordre en Algérie,
    il fallait que les jeunes français du contingent fassent … jusqu’à 30 mois de service armé !

    De Gaulle a eu le courage d’arrêter cette guerre inutile.
    Tous les autres ont toujours été des rêveurs !

    55 ans après 1962, il serait bon d’accepter la Réalité.

    • Le Sommelier says:

      L’ Algérie, c’ était 3 départements français .
       » 55 ans après 1962, il serait bon d’ accepter la réalité .  »
      La réalité qui se profile , la voilà :
      « Les Français qui n’ont pas voulu de l’Algérie française auront un jour la France algérienne » a écrit dans son livre, « d’une Résistance à l’autre », Georges Bidault, l’ancien chef du Conseil National de la Résistance. Il reprenait là, en quelque sorte, cette déclaration du redoutable chef du FLN qu’était Larbi ben M’Hidi, déclaration lancée à la face des parachutistes français venus l’arrêter en 1957 lors de la « bataille d’Alger » : « Vous voulez la France de Dunkerque à Tamanrasset ? Je vous prédis, moi, que vous aurez l’Algérie de Tamanrasset à Dunkerque ».
      http://popodoran.canalblog.com/archives/2017/04/24/35207577.html

      • Drieularochelle says:

        Vous avez entièrement raison. Malheureusement les jeunes générations qui ignorent l’Histoire (on le voit sur d’autres sujets sur ce site qui colporte malheureusement des contre-vérités à propos de Giscard et de l’immigration) sont au contraire mal à l’aise avec la colonisation de l’Algérie qu’ils soupçonnent d’être à l’origine de l’invasion, alors qu’en réalité c’est tout le contraire qui s’est passé comme vous l’expliquez si bien.
        C’est pourquoi ceux qui se sont battus dans l’OAS se battaient en vérité, non seulement pour l’Algérie française mais surtout pour la France! Honneur à eux! Leur échec a été une catastrophe que nous payons au prix fort.

    • La réalité c’est que vous n’avez pas voulu l’Algerie française et qu’ en conséquence vous aurez la France algérienne, il est bon d’accepter votre Avenir !

  2. Drieularochelle says:

    Hommage à ce grand Français qu’était Jean-Jacques Susini!

  3. Drieularochelle says:

    J’ai eu plusieurs fois l’occasion de rencontrer Jean-Jacques Susini du temps où il était responsable départemental du FN à Marseille, à la permanence mais aussi chez des amis, nous avons même eu une intéressante correspondance par la suite. J’en garde un excellent souvenir et je suis très attristé de sa disparition. Il aurait été intéressant que ce fin lettré écrive ses mémoires, mais cela, peut-être, aurait-il trop impliqué de personnes, le combat de l’OAS étant un combat clandestin de résistants, avec aussi ses zones d’ombre. Et puis Jean-Jacques Susini s’est toujours plu à travailler dans le secret.

    Des hommes tels que lui ne peuvent que manquer à la cause de la France.

  4. Chouanne says:

    Jean-Jacques Susini a fait paraître une partie de ses mémoires en 2010: Confessions du n° 2 de l’OAS

  5. Gabrielle says:

    Hommage à l’un des avant derniers combattants pour l’Algérie Française, Algérie laissée à l’abandon par la trahison du Gl de Gaulle , qui n’est plus qu’un tas de ruines, et d’ordures sur certaines plages à tel point, que les petits- enfants du FLN débarquent chez nous, et Mr Bouteflikia, qui se fait souvent soigner à l’hôpital de Val de Grâce ose dire que nous sommes des colonisateurs, mais qui leur a démoustiqué l’Algérie, et crée des les irrigations pour leur terre inculte, des écoles, des hôpitaux, de grands monuments, c’est certainement pas eux. Alors Mr Bouteflika assassin des harkis et des Français et des soldats, aidé pour les armes par certains socialistes riches et haut placés français que je nommerai pas, il y en a de morts bien sûr mais pas dous que tout le monde connaît,, sachez que ce que la France a fait pour vous depuis même avant 1850, vous n’avez pas été capables de jouer la continuité, vous vous êtes contentés, dans certains cimetières de déterrer les morts et de construire des immeubles, à Mers el Kébir, il a fallu 30 ans de pourparlers et d’achat plus cher pour le gaz que nous avons créée, pour que notre cimetière des marins sabordés par les Anglais en 1940 soit remis en état, y compris l’ossuaire en triste état, à condition qu’il n’y ait aucun signe religieux; d’abord , nous avions demandé que l’on nous rendent nos petits marins , mais aucun gouvernement français n’a eu le courage de le faire.. Je vous signale aussi, que Louis XIV avait , en son temps, cherché à vous coloniser, mais qu’il ne trouva que des barbares qui coupaient la tête à ses soldats, et vendaient leur femme sur le marché d’esclaves….

  6. Pellerano says:

    Honneur et Fidélité !
    RIP

  7. Chouanne says:

    Que de talents français gâchés pour laisser la place à des Macron qui a leur tour seront bouffés par ceux qu’ils auront nourris, les islamistes!
    « Tu engendreras des loups sur la terre. Tu leur apprendras à remuer la queue. Et s’il faut plus tard en payer le prix. Qu’importe : ce sera plus tard. »

  8. cadoudal says:

    le père saint Charles de Foucaud nous avait prévenu:

    si la France ne convertit pas les Algériens , ils seront une grande menace pour nous.

    avant 1830, ils se contentaient d’ écumer la Méditerranée;

    maintenant ils imposent la charia devant la basilique Saint Denis.

  9. Jean-Pierre Dickes says:

    Repose en paix, vieux camarade de combat. Tu le mérites bien.

    • Chouanne says:

      En effet Jean-Jacques Susinni était médecin comme vous. Mais il a du attendre d’être amnistié en 1968 pour pouvoir obtenir ses derniers examens, alors qu’il avait obtenu son baccalauréat dés l’âge de 16 ans.
      Ce n’est pas pour l’Algérie française, mais pour la France française que nous avons été nous aussi de vieux et bons camarades de combat. Pensées attristées à sa famille.

  10. Ma femme Lily et moi sommes tristes, peinés nous ressentons le dècès de Jean Jacques comme celui d’un membre de notre famille. Nous pensons à son Epouse notre Amie et à tous les Leurs de leur deux familles nous les assurons de nos sentiments les plus affectueux. Jean Jacques a été un Grand Patriote il a défendu l’Algérie Française au nom de la grandeur que la France a connu en d’autres tem

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com