Borloo avec Casoni
Borloo avec Casoni

Atteint d’une pneumonie aigüe, Jean-Louis Borloo alors président de l’UDI (Union des Démocrates et des Indépendants) avait annoncé le 6 avril dernier démissionner de tous ses postes et mandats politiques, laissant aussi son siège de député vacant. Trop fatigué, il ne se sentait plus capable de continuer sa carrière politique et a préféré se retirer. Mais malgré sa retraite politique, on le retrouve de nouveau très actif au club de Valenciennes.

Depuis 1989, Jean-Louis Borloo a fait du nord de la France. Il a d’abord été élu maire de Valenciennes en 1989 puis conseiller régional ou encore député de la 21ème circonscription du Nord. Mais il a été aussi de 1986 à 1991 président du Valenciennes Football Club. Or le club sort d’une saison extrêmement compliqué après la relégation en L2. Ses soucis sont aussi d’ordre financier. Le président Jean-Raymond Legrand ne veut plus injecter d’argent dans le club et se plaint du manque de soutien des partenaires régionaux. Éprouvé par la gestion d’une année difficile, il est un peu désabusé. Le 25 juin 2014, le tribunal de commerce de Valenciennes décide de placer le VAFC en redressement judiciaire avec poursuite de l’activité assortie d’une période d’observation de 6 mois alors que le club était en cessation de paiement depuis le 10 juin 2014. La DNCG rétrograde alors le club en CFA, une véritable catastrophe sportive puisque les joueurs seraient alors considérés comme des semi-professionnels et n’auraient pas droit à tous les avantages. Le club se serait vidé de son effectif mais aussi aurait dû attendre plusieurs années avant de se reconstruire pour atteindre le haut niveau alors qu’il vient de se doter d’un stade tout neuf. La procédure de redressement est annulée le 10 juillet. Jean-Louis Borloo s’investit personnellement dans cette cause.

L’ancien président de l’UDI apporte son soutien avec Luc Dayan à Jean-Raymond Legrand, qui décide de démissionner en faveur de Jean-Louis Borloo.  Il a plaidé lui-même la cause du VAFC devant la cour d’appel de Douai et la Ligue de football. Ce dernier a apporté 500.000 euros pour le sauver.  Le club est alors réintégré en L2 pour la saison 2014-15. S’il est président du club, il prendra les décisions importantes mais ne tient pas à gérer le club quotidiennement. Luc Dayan a signé un contrat de consulting pour deux mois. Hier, venu assister à l’entraînement des joueurs, il a été accueilli en véritable sauveur par les supporters qui ont scandé son nom : « Jean-Louis avec nous. » Certains sont même venus l’embrasser pour le remercier personnellement de son implication dans le club. D’ailleurs après s’être tourné vers les investisseurs, les créanciers, les collectivités et même les magistrats de la cour d’appel, Jean-Louis Borloo compte  bien sur les supporters pour l’année prochaine. Il rêve d’une campagne d’abonnements à tout rompre pour l’année prochaine, faisant appel à la mobilisation générale : « C’est le moment de venir supporter l’équipe. » Les supporters avaient déjà envisagé de créer un club de socios pour tenter de sauver le club. Jean-Louis Borloo a envoyé aussi un courrier à l’ensemble des maires de l’arrondissement pour les inviter à verser symboliquement un euro par habitant. Il a également écrit à Francis Aldebert, le président de la chambre de commerce Grand Hainaut pour solliciter une grande réunion du service et de l’industrie.

S’il a réussi à sauver financièrement le club, le pari sportif reste entier car l’effectif est à bâtir après le départ de nombreux joueurs-cadres. Après le départ de l’entraîneur d’Ariel Jacobs, le nouveau a été trouvé très vite avec Bernard Casoni. Il reste au club à appréhender la L2 et ce n’est jamais facile pour un club de L1, surtout quand il n’a été véritablement fixé sur son sort que mi-juillet. Si désormais Jean-Louis Borloo est impliqué personnellement au Valenciennes Football Club qu’il a sauvé et qui fait partie de sa nouvelle vie, il a aussi apporté son soutien à un autre grand club nordiste le Racing Club de Lens qui est aussi aux prises avec la DNCG pour des questions financières.

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com