Invité de #DirectPolitique, hier sur Linternaute.com et ouest-france.fr, Jean-Luc Mélenchon, le leader du Front de gauche, a renouvelé ses propos méprisants à propos de la colère bretonne et des Bonnets Rouges. Déjà avant la manifestation du 2 novembre à Quimper, il avait eu ces mots insultants : « les esclaves manifestent pour les droits de leurs maîtres ».

Capable de toutes les outrances, Mélenchon avait vu dans ce déferlement breton une alliance « des patrons et des curetons », sans oublier l’autre fameux épouvantail, à savoir « l’extrême droite ».

Ce qui vexe le plus Mélenchon et ses amis des syndicats, c’est précisément que les Bretons aient choisi de s’affranchir des syndicats politisés. Et que, malgré tous leurs efforts, ces syndicats politisés rassemblent désormais moins de personnes que les Bonnets Rouges !

Jaloux et frustré, Jean-Luc Mélenchon a ajouté hier : « C’est devenu A bas la taxe, à bas le portique, on fout le feu, on crie et on met un bonnet sur la tête… et voilà ce qu’on appelle un mouvement. »

On lui conseille de ne pas pointer le bout de son nez à Carhaix samedi prochain !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Non mais n’importe quoi, vous pensez représenter la colère bretonne?
    Votre mouvement est très opaque, et vous ne me représentez pas mieux que les syndicats.
    Ce que vous dites ressemble plus à une haine envers un homme politique jacobin. On a le droit d’être breton et pour une république une et indivisible ou seulement vous avez le droit de dire ce que vous pensez au nom des Bretons?
    J’imagine que mon commentaire ne sera pas publié …

  2. franck MILO says:

    C’est effectivement un article pour « casser du Mélenchon » les bonnets rouges ont été créés de toute piece par le patronat et la Fnsea. aucun rapport avec le peuple. dommage bien essayé.

  3. José (Paris) says:

    Parisien pur jus, je reste en interrogation devant l’égoïsme de certains « bonnets rouges ». Les députés et sénateurs UMPS qui versent les subventions de Bruxelles en Bretagne sont les mêmes qui refusent la baisse des loyers aux parisiens (mesure FdG).
    Je reste soufflé de la réponse d’un bonnet rouge de connaissance qui m’a étalé son mépris vis-à-vis des parisiens et de leurs problèmes, et une ignorance profonde de l’identité parisienne.
    Au fond, l’arrogance peut tous nous concerner.
    J’espère que mon commentaire sera quand même publié. Car chaque français et chaque européen doit se souvenir que son suffrage engage solidairement le reste du pays (et de l’Europe parfois au niveau européen).
    Donc c’est pas possible d’un côté de manger de la subention bruxelloise et de l’autre de jouer les indépendants.
    Bon vent quand même les amis !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com