L’acteur Jim Caviezel, (héros de la série Person of Interest mais surtout resté mémorable dans le rôle de Jésus dans le film La Passion du Christ de Mel Gibson), prend publiquement la défense des droits de l’enfant à naître et a assuré que le grand «mal de l’Amérique et du monde est sans aucun doute l’avortement ».

Jim Caviezel, qui professe ouvertement sa foi, combine son travail en tant qu’acteur avec un véritable engagement au service de la défense de la vie en intervenant dans des conférences et événements pro-vie et pro-famille.

Le message que l’acteur veut transmettre est que «nous sommes tous complices si nous permettons que l’avortement soit pratiqué librement et volontairement dans notre société« .

Au cours d’une de ses conférences à Boston, il a affirmé qu »aux Etats-Unis et dans le monde, nous sommes responsables de la mort de millions d’enfants avant leur naissance et le pire est que chaque année, le nombre augmente. Nous sommes tous responsables de permettre l’avortement dans notre société « .

« Quand je pense aux femmes qui ont avorté, je pense toujours que l’enfant aurait pu être un grand médecin, un grand musicien ou aurait pu sauver la vie de quelqu’un. Perdre quelqu’un de son sang est une expérience horrible » .

« Vous avez peut-être avorté, ou vous avez été témoin d’un avortement dans votre famille ou même peut-être vous avez contribué financièrement à l’entreprise de l’avortement. Beaucoup de gens sont témoins de ce mal. Plus de 50 millions d’enfants sont tués dans le monde sans avoir encore eu l’occasion de vivre, mais le pardon est pour tout le monde et l’amour est pour tout le monde. « 

Jim Caviezel a critiqué les liens entre le géant de l’avortement Planned Parenthood et la candidate à la présidence des États-Unis, Hillary Clinton. 

La relation entre Hillary Clinton et le président de Planned Parenthood, Cecile Richards, est si étroite que l’organisation avorteuse semble être devenu un puissant lobby au sein du Parti démocrate.

Le scandale du trafic d’organes des bébés avortés à travers le réseau de Planned Parenthood n’a pas porté atteinte à la puissance de Richards dans la politique américaine et a même donné des ailes à Clinton qui propose la modification de la loi afin de promouvoir l’avortement dans le monde entier en le finançant avec l’argent public des Américains.

Jim Caviezel est l’une des rares personnalités publiques qui s’exprime contre ce projet, ce qui est particulièrement courageux quand on travaille à Hollywood, qui défend «le droit des femmes à se débarrasser de leurs enfants ».

Caviezel déclare «Tant pis si être pro-vie nuit à ma carrière. Je ne peux pas garder le silence sur la mort de tant d’enfants « . 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

52 commentaires

  1. J’aime bien ses films. Ses opinion sont les siennes, mais l’avortement est autorisé aux États Unis. Rien de plus à dire.
    Mais je tiens à souligner que je trouverai parfaitement détestable que son opinion sur le sujet puisse porter ombrage à sa carrière.

    • Raiford says:

      Rien de plus à dire?
      Si, la loi d’un pays comme les USA peut être parfaitement immorale pour un chrétien. (Avortement, théorie du genre, homosexualité…)
      Il est nécessaire de le dénoncer, haut et fort.

      • Aucun souci la dessus. La liberté d’expression c’est pour tout le monde. Mais jusqu’où faut t’il aller si on se bat contre l’avortement ?
        Parce que aux États Unis des excités « bas de plafond » n’ont pas hésité à tuer des médecins qui pratiquaient l’avortement

        • MCF68
          des excités « bas de plafond » Ne crois-tu pas que plus bas que le trefonds de la vomissure mondialiste, dont le but n’est que la déshumanisation de l’etre vivant en espèce de pâte a modelé, a la convenance des marchés boursiers!

          • J’avoue ne pas avoir très bien compris votre commentaire. Dois je comprendre que vous cautionnez de tels actes ?

            • Ils n’ont tué les médecins, ils n’ont fait qu’interrompre la potentialité de ce qu’ils auraient pu être. Je suis sûr qu’ils auraient été d’accord avec cette vision des choses, sinon comment être avorteur ?

              • Curieux cette défense de la vie qui autorise le meurtre de personnes qui ne font rien d’illégal. Je suis sût que les veuves et les enfants des médecins tués doivent être très heureux d’avoir perdu leur père et leur mari.

    • Ce raisonnement (« c’est autorisé, rien à dire ») ne mène pas très loin. Car alors, que dire de ce qui se passait sous le régime National-Socialiste en Allemagne par exemple : tout était légal (aux yeux de la loi humaine, non divine ou naturelle) et à l’époque bien peu de personnes s’en offusquaient… et aujourd’hui, on condamne ceux qui n’ont rien fait ou fermé les yeux…

  2. Bel et bon acteur, mais surtout juste et courageux. Défendre les enfants sans défense, c’est ce qu’il y a de plus noble. Voilà un héros de notre temps. Il a raison l’avortement est un massacre abominable et c’est par lui que l’Occident crève.

    Il ne s’agit pas d’une opinion, mais d’un combat pour la justice. Comment MCF68 pouvez-vous accepter le trafic de bébés pour fabriquer des produits de beauté ou autre ? C’est déjà abominable de faire des expériences sur des animaux, alors que penser de ce massacre de bébés à naître pour que des laboratoires se remplissent les poches ?

    Votre raisonnement est démoniaque.

    • Que l’avortement soit un massacre abominable est juste une opinion. La votre en l’occurrence. Vous n’êtes pas la seule bien sûr mais il y a d’autres personnes qui ont un point de vue différent.
      Aux États Unis comme en France il a été estimé (et çà n’est pas aller de soi, il y a eu des procès, des protestations, des débats entre scientifiques ect…) que ce n’est pas un meurtre ou un assassinat. C’est aussi simple que çà.
      Que vous ne soyez pas d’accord ne pose aucun problème. Que vous militiez pour essayer de changer cette loi en pose encore moins. Mais en attendant que la loi Veil soit abrogé (ce qui à mon avis n’arrivera jamais) c’est elle qui s’applique en France.
      Je rappelle juste qu’interdire l’avortement (ce qui était le cas dans le passé) n’a jamais empêché les avortements.

      Concernant la deuxième partie de votre intervention, il n’y a pas (jusqu’à présent) de trafic de bébés. Ce sont des militants anti-avortement aux USA qui essaient de le démontrer par des vidéos en caméra cachée. Sans aucun succès jusqu’à présent.

      • Christine says:

        Ils n’ont pas essayé de démontrer !

        Ils ont démontré, et à plusieurs reprises !

        • Pas à ma connaissance. Et la dernière affaire dont MPI a d’ailleurs parlé, montrent que les enquêtes (celles qui ont rendus leurs conclusions) n’ont montrés aucune malversation d’aucune sorte. Mais il est vrai que sur ce cas particulier tous les enquêtes ne sont pas closes.

      • balanine says:

        Non ce n’est pas juste « une opinion » MCF68, c’est la réalité ! vous trouvez normal de TUER un être humain sans défense ? dans le ventre de sa mère ? Alors non ce n’est pas « juste une opinion » c’est la réalité, c’est un meurtre ! que l’on soit chrétien catholique, athé, ou autre c’est un meurtre et ce ne sont pas QUE des cellules, car tout être quel qu’il soit, est un amas de cellules agrandies.

        Il y a des trafic d’enfants…. partout dans le monde…. lorsque des femmes veulent à tout prix avoir des enfants (sans parler à présent des homosexuels) les enfants se vendent, puisque certaines femmes attendent des enfants pour d’autres…..

        De plus dois-je vous signaler que tout être HUMAIN A UNE AME ! faite à l’image de DIEU, et ce n’est pas QUE MON OPINION …..

        • Je suis désolé pour vous mais çà reste une opinion.
          Je l’ai déjà dit, Les USA comme la France ne sont pas des théocraties. La loi de Dieu çà n’existe pas en droit. Ce qui compte ce sont les lois des hommes.
          Et je le redis dans le cadre de la loi l’avortement n’est pas un crime.
          Que l’être humais ait une âme est l’opinion des croyants. Il y a des gens qui pensent que l’âme n’existe pas. Et là aussi c’est leur opinion. Ce qui montre bien que ce n’est pas une vérité établie.

          • Philippe says:

            Et qu’est ce que la vérité selon vous ? Comment l’atteindre si tout est affaire d' »opinions » ?

            • Je crois ceux qui cherche la vérité. Je doute de ceux qui la trouve.
              La seule vérité que je reconnaisse est la vérité scientifique. Précédées de longues recherches, la théorie est souvent construite par intuition ou de manière inductive pour expliquer les phénomènes étudiés.
              Une théorie scientifique n’est jamais absolue. Elle peut être remise en question à tout moment, par une seule expérience qui la prend en défaut.
              La nature n’est ni belle, ni laide. Elle est.
              Concernant l’avortement un scientifique (biologiste de surcroît) prix nobel de médecine Jacques Monod a clairement expliqué pourquoi çà n’était ni un meurtre ni un assassinat.
              Il est quand même frappant de constater qu’en 2016 aucun biologiste de renom (Kahn, Ameisen pour ne citer qu’eux) ne considère l’avortement comme un crime.

          • Donc si je reprends votre raisonnement, la shoah n’est qu’une opinion… pas un crime, puisque légale à l’époque selon la loi des hommes.
            A l’époque d’Hitler, la notion de crime contre l’humanité n’existait pas. Il était légal en Allemagne de tuer les juifs. Selon vous, il ne serait donc pas normal de condamner aujourd’hui les hommes qui ont participé à ces actions car elles étaient tout à fait autorisées. A mon avis votre raisonnement est un peu léger. Sans entrer dans la religion, il existe une loi morale que tous les individus comprennent naturellement. Le fait de voler, de tuer, de mentir par exemple sont des actes qui sont universellement compris comme mauvais, loi ou pas. Il n’y a qu’à voir la réaction très naturelle des enfants quand on leur a pris un jouet. Et la loi des hommes peut aller parfois malheureusement contre cette loi morale.

            • L’Allemagne d’Hitler a interdit les partis politiques. Ce n’est pas l’indication d’un e démocratie bien vivace.
              Si la loi Veil était si horrible que çà je gage qu’elle aurait été abrogée depuis longtemps. Y a t’il des manifestations gigantesques pour demander son abrogation. La réponse est non.
              Pourquoi ? parce qu’elle ne choque pas les gens. Ils savent parfaitement que l’avortement n’est pas un meurtre. Ils savent faire la part des choses.

              • Hitler a été élu le plus démocratiquement du monde. Je ne sache pas qu’il soit allé contre la volonté de son peuple. De plus beaucoup de pays ne sont pas démocratiques et leurs lois sont tout aussi valables.
                Quand la loi Veil est passée, la majorité du peuple était contre l’avortement. Et l’application de cette loi était censée être très restreinte. On s’habitue à tout, même à l’horreur.

                • Quand la loi sur l’abolition de la peine de mort est passé une majorité de Français était contre également. Cela ne les a pas empêché de voter pour le candidat en faveur de l’abolition.

                  Mais il est paraît qu’à l’époque voter socialiste c’était voter contre Dieu.

                  C’est justement la loi Veil qui énonce en effet l’obligation de respecter l’être humain « dès le commencement de la vie » La protection de la vie du fœtus étant d’ailleurs évoqués pour la première fois.

            • MA Guillermont says:

              Connaissez – vous le délit d’entrave cher MCF 68 à l’avortement .
              Il a été élargi dans de telles proportions par les pouvoirs publics qu’un juge administratif zélé pourrait faire intervenir cette manifestation et obtenir la fermeture de tous les sites d’information alternatifs sur cette question …
              Liberté d’expression en France , vous y croyez encore ?

            • MA Guillermont says:

              Erratum :
              Faire interdire et non intervenir .

              • Je connais le délit d’entrave.Et je sais aussi pourquoi il a été voté. Il y a d’ailleurs sur le web pléthore de site « anti IVG » qui se donne l’apparence de sites gouvernementaux. Et qui savent faire ce qu’il faut pour être bien référencé par n’importe quel moteur de recherche.
                En soi çà ne me gêne pas. On a parfaitement le droit d’être contre l’avortement. Ce qui me gêne plus c’est qu’ils profitent de la détresse des femmes qui consultent ces sites pour diffuser de fausses informations.

          • Donc si je reprends votre raisonnement, la shoah n’était qu’une opinion… pas un crime, puisque légale à l’époque selon la loi des hommes. Et aujourd’hui c’est devenu un crime. Et demain peut-être cela redeviendra-t-il une simple opinion…
            A mon avis votre raisonnement est un peu léger. Sans entrer dans la religion, il existe une loi morale que tous les individus comprennent naturellement. Le fait de voler, de tuer, de mentir par exemple sont des actes qui sont universellement (dans le temps et l’espace) compris comme mauvais, loi ou pas. Cela a sans aucun doute précédé la mise en place de la législation. Il n’y a qu’à voir la réaction très naturelle des enfants quand on leur prend un jouet ou même la réaction des adultes. Jamais ils ne se réfèrent à la législation. Leur réaction est toujours « ce n’est pas juste ! » et non « ce n’est pas légal ! ».
            Et la loi des hommes peut aller parfois malheureusement contre cette loi morale.

      • Pour MCF68 : extrait du code de la santé publique, au fronton de la loi concernant l’IVG :

        Article L2211-1 : Comme il est dit à l’article 16 du code civil ci-après reproduit :

         » La loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l’être humain dès le commencement de sa vie « .

        Article L2211-2 : Il ne saurait être porté atteinte au principe mentionné à l’article L. 2211-1 qu’en cas de nécessité et selon les conditions définies par le présent titre. »
        = Non, la loi Veil n’a pas jugé que l’avortement volontaire n’était pas un meurtre (si on entend par là tuer volontairement une vie humaine), mais elle a jugé que ce meurtre pouvait être « nécessaire ». Reste à savoir si les nombreux avortements pratiqués sont pratiqués pour des raisons nécessaires.
        Attention à ne pas confondre l’appareil idéologique de banalisation de l’acte de l’avortement (en disant que l’embryon n’est rien ou presque), avec une loi qui a été prise principalement pour des motifs sociaux (encadrer une pratique qu’on ne parvenait pas à contrôler). Le fait que progressivement, après la légalisation de l’IVG, les modifications de la loi l’aient rendue de plus en plus libérale sur les conditions du recours à l’IVG, n’a pas pour autant réduit à néant l’enfant non né. Il a simplement fait de cet acte grave et très ambigu autorisé comme recours extrême (de nécessité) un acte banal : la question de savoir si l’avortement légalisé dans nos sociétés n’est pas un crime de masse est plus que jamais d’actualité…. Encore faut-il réfléchir un peu pour s’en rendre compte.

        • J’avais déjà précisé dans d’autres posts, notamment sur l’aspect juridique que c’est justement la loi Veil qui énonce en effet l’obligation de respecter l’être humain « dès le commencement de la vie » La protection de la vie du fœtus étant d’ailleurs évoqués pour la première fois.

  3. MA Guillermont says:

    Quel beau gars !
    Mens sana in corpore sano .

    Même le pélican déchire son coeur d’un coup de bec pour nourrir ses petits , l’homme , lui , déchire ses petits pour assouvir ses désirs sexuels .

  4. MCF68, la loi Veil est antidémocratique puisqu’elle a été votée par quelques centaines d’oligarques millionnaires et non par la majorité des Français. Il en va ainsi de toutes les lois de la République.

    • Si je vous suis les lois qui l’interdisaient étaient tout autant anti démocratique alors. Vous confondez oligarchie de fait et oligarchie institutionnelle.

  5. « Je rappelle juste qu’interdire l’avortement (ce qui était le cas dans le passé) n’a jamais empêché les avortements. »
    Et moi je rappelle que lever l’interdiction les a toujours fait proliférer. C’en est de même avec l’« euthanasie ».

    • balanine says:

      Faciles comme commentaires…. alors légalisons le permis de tuer tous les c…. de la terre !

    • MA Guillermont says:

      Pamino , quel esprit vous anime à apporter ces éléments non probants … Quel est donc ce rappel qui n’engage que vous et ceux qui le partagent ?
      Prenez – vous la mesure de vos propos ?
      Que répondrez – vous à Dieu lors de votre jugement particulier ?
      L’amour ne souffre aucune dispense !

      • Mais justement Pamino dit que l’argument de mcf68 qui consiste à affirmer que l’interdiction de l’avortement ne l’a pas empêché est faux puisque l’autoriser l’aide à proliferer…
        Ce raisonnement est d’autant plus absurde qu’on pourrait l’appliquer à n’importe quelle autre faute morale et contre la société comme le meurtre ou le vol…

        • Mon argumentaire est juste. Mais je comprends qu’il vous mette en difficulté. Quand l’avortement était interdit en France, ils étaient clandestins. Donc difficile de dire combien. Admettons qu’ils étaient de l’ordre de 55 000. Que fait t’on ? Internement obligatoire des femmes enceintes pour être sûr qu’elles n’avortent pas ? Interdiction de voyager pour ne pas se rendre dans des pays limitrophes ou il serait autorisé ?
          Comme cela est impossible, on en revient à ce que je dis depuis longtemps. Les opposants à l’avortement sont uniquement sur une position dogmatique. Ils ne peuvent évidemment rien proposer pour lutter contre les avortements clandestins puisqu’à l’époque même la peine de mort ne les a pas arrêter. Ils ne peuvent donc qu’accepter ces « pertes ». Curieux comme la défense de la vie peut être une notion élastique une notion élastique

    • Donc si l’avortement est interdit on peut accepter un certain nombre d’avortements clandestins. L’important étant de l’interdire en fait. La défense de la vie passant au second plan.
      Curieux comme la défense de la vie peut être une notion élastique.

      • Mais quelle bouillie intellectuelle! Interdire empêche de proliférer donc fait partie de la défense de la vie. Si on suit votre raisonnement on pourrait légaliser le crime ou le vol!

        • Qu’est ce que vous en savez ? Regardez le cannabis. Le fait qu’il soit interdit ne l’empêche pas de proliférer.
          Le fait est que les anti-avortements sont incapables d’expliquer ce qu’ils conviendraient de faire des femmes qui avorteraient quand même. Retour à la peine de mort ?, internement pour les forcer à accoucher ?. Parce que interdire sans sanctions ne sert à rien. D’où la différence avec le crime et le viol
          Je comprends que vous ne soyez pas très volubile sur le sujet. Parce que vous ne risquez pas d’emporter la décision. Démocratiquement parlant j’entends.

          • MA Guillermont says:

            Notre combat est le combat POUR la vie , il apporte la preuve irréfutable que la vie commence dès la conception ( le bébé à peine conçu a son bagage génétique ) , il s’adresse aux droits et aux intérêts exclusifs de chacun .

            La loi du droit à l’avortement est un abus de pouvoir , elle ne relève pas d’un choix privé mais d’un CRIME privé puisqu’elle impose un abus par excellence de l’enfant à naître .
            Celui-ci a t’ il délégué à ses géniteurs , père ou mère , son droit de mettre fin à sa vie ?
            Mettre en analogie la consommation de cannabis et l’avortement est une grave erreur .
            Tous les droits ne sont pas égaux – moralement et légalement …
            Sachez que le droit à la vie se rapporte à la valeur humaine et à sa dignité , qu’il interpelle tous et chacun et qu’il est absurde de penser qu’il s’adresse seulement aux croyants .

            • La question de l’apparition de la vie humaine est évidemment très complexe, car un fœtus étant en perpétuelle évolution, il est difficile d’établir une frontière sûre et une définition faisant consensus sur la limite « acceptable » de l’humanité.
              Quand considérer que l’embryon est un être humain ? Cela dépend beaucoup de la définition retenue. Veut-on privilégier le patrimoine héréditaire par rapport aux parents ? Alors dès la conception un fœtus est humain. Ou bien considère-t-on que c’est la battement du cœur (4 semaines) qui est le point de départ de la vie ? Les empreintes digitales, qui marquent la seconde « personnalisation » du fœtus, ou le fonctionnement du cerveau, prélude à l’apparition de la conscience (6 semaines) ? Ou encore la présence de tous les organes d’homo sapiens (à partir de 8 semaines) ? L’existence de l’ouïe ou la sensibilité à la douleur (à partir du 4ème mois) ?
              L’être n’existe que s’il a conscience d’être, et que s’il est capable d’être, ce qui implique un développement matériel suffisant.
              L’OMS définit ainsi le seuil de viabilité du fœtus à 22 semaines d’aménorrhée (soit 20 semaines de grossesse, autrement dit 5 mois), ou d’un poids du fœtus de 500 grammes. C’est cette définition qui est le plus souvent reprise dans la plupart des pays du monde ou l’avortement est autorisé ce qui explique que les plus « avancés » en la matière dépassent rarement cette limite : elle définit en effet le seuil maximum à partir de laquelle le fœtus, sans être déjà considéré comme un être humain, dispose de certaines protections.

              Je me doute bien qu’il n’y a pas que des croyants qui sont contre l’avortement. Mas en attendant de changer la loi, il serait peut être plus intelligent de militer pour une contraception. C’est encore le meilleur moyen d’éviter les avortements. Non ?

            • MA Guillermont says:

              Une personnalité se développe graduellement évolue en permanence ; votre être humain ne sera jamais « fini » puisqu’en constant mouvement .
              Ainsi , votre argumentation peut tout autant justifier l’élimination des personnes ayant des handicaps de naissance ou accidentels , les personnes dans le coma ou vulnérables , fragiles psychologiquement etc…dont la raison d’exister peut donc être arbitrairement niée et ainsi être éliminée à souhait .
              Apprenez que toutes les femmes ou jeunes filles ne supportent pas la contraception , que chaque méthode a son lot d’inconvénients , qu’aucune n’est anodine , je ne développerais pas , …chaque famille à son lot de K …et de difficultés à la procréation.
              Dans ce monde de communications pourquoi l’information concernant la continence , voire l’abstinence est-elle si combattue .. ?

              • A en lire certains, (je ne parle évidemment pas de vous), je suis tout à fait prêt à croire qu’ils ne sont pas « finis ».
                Juridiquement vous commettez une erreur. Car la loi française ne reconnaît pas de statut juridique à l’embryon en dehors de celui de sa mère. La personne, en droit français, existe seulement à partir de la naissance, à condition encore de naître vivant et viable. Le jour de vos 18 ans vous avez eu 18 ans. Et pas 18 ans et 9 mois.
                Et c’est pourquoi également que cela ne peut justifier l’élimination des handicapés. Car dans ce cas là c’est bien un meurtre

                Vous avez déjà parler d’abstinence à des ados ?

              • MA Guillermont says:

                Eh bien oui , je ne suis pas » finie « , d’ailleurs se connaît – on vraiment ?
                Si la loi reconnaissait un statut juridique à l’embryon et au foetus , celui-ci bénéficierait automatiquement des dispositions du Code Pénal concernant les atteintes à la vie .
                Des papas , j’en connais personnellement , ont été privés de leur paternité , des jeunes filles ont été obligées de mettre un terme à leur grossesse …sous la pression de leur famille car aucun argument juridique tel l’homicide involontaire ne peut être activé pour la protection du bébé à venir .
                Les ados que j’ai rencontré , ma dernière fille est juste majeure , sont très sensibles à la question de la sexualité et à la défense de la vie .
                Ils paraissent même désabusés et doutent beaucoup de la légitimité de cette culture de mort .

                • A titre personnel je reconnais avoir d’expérience que vous dans ce domaine. Concernant les papas privés de leur paternité, la loi a donné l’exclusivité de la décision à la femme. Je pense qu’il y a aussi des cas ou les papas en question savent fuir leurs responsabilités et laisser une jeune (ou moins jeune) femme) se débrouiller toute seule. Nous savons être très lâches par moment. L’avortement n’est pas une obligation. En France environ 60% des avortements sont le fait de filles de 15 à 29 ans (50% de 20 à 29 ans) et 68% des grossesses de mineures (deux grossesses sur trois) sont interrompues.
                  Je ne nie pas les difficultés que peut rencontrer une jeune femme enceinte lorsqu’elle n’est pas prête à accueillir un enfant, une situation probablement difficile à comprendre à qui n’y a pas été confronté. Et ce n’est certainement pas les opposants à l’avortement qui vont dire le contraire, puisque ce sont très souvent ces derniers qui militent pour que la femme puisse trouver un soutien psychologique, moral et financier à travers des centres spécifiques et des associations adaptées lorsqu’elle se retrouve dans ce genre de situation.
                  Ceci ne me dérange pas. Pas plus qu’Alliance Vita qui fait des présentations dans des lycées. Car on le sait, il y a une différence entre l’objectif d’une loi et la réalité, la théorie et la pratique, le normatif et le positif, la loi et la morale. Il y aura toujours un certain volume constant d’avortements, pratique qui existe depuis la nuit des temps. Par ailleurs, nul ne souhaite le retour de l’aiguille à tricoter. Ce qui existe mais est interdit se fait quand même, de façon illégale. Et l’avortement illégal se réalise dans des conditions douteuses du point de vue sanitaire, financier, etc. Il est de même stupide de mettre des femmes qui avortent en prison, alors qu’elles ont au contraire besoin de soutien, non de moralisation.

  6. Chapeau Monsieur Caviezel que j’affectionne énormément et oui je partage son avis pour moi c’est mon acteur préféré et je l’admire aussi en tant qu’homme j’espère que sa carrière ne s’arrêtera pas là oui vous avez du prix aux yeux de Dieu et il vous réservera une belle place dans le ciel merci encore à vous.

  7. gigibobo says:

    Est-ce que les défenseurs de l’avortement trouvent normal que cet acte, qui ne relève pas d’une maladie, soit remboursé par la Sécurité Sociale, c’est à dire par les impôts que paient beaucoup de gens persuadés qu’ils participent ainsi à un crime de masse ?

  8. champoiseau says:

    Quel bonheur de savoir les prises de position remarquables et courageuses de cet acteur , courage de les prendre dans ce pays qui ne sème que la mort. Merci Jim Caviezel.

    • Jean-Pierre Dickes says:

      J’admire cet homme. Mel Gibson quand il l’a embauché pour tenir le rôle de Jésus dans le film La Passion du Christ , l’a prévenu que en acceptant il cassait son avenir dans le cinéma holywoodien. Il n’a pas hésité à renoncer à sa carrière. Quel courage !
      Quel courage de s’opposer à la culture de mort ! Combien de personnes comme lui dans notre Occident décadents. N’oublions pas que tous nous aurons à rendre des comptes à Dieu pour nos lâchetés.

  9. Dieu est le créateur de l’univers et la seule qui a reçu le don de procréer est la femme. L’homme n’a jamais accepté de ne pouvoir maitriser l’univers….d’où toutes ses recherches.
    La femme a reçu ce don magnifique « Donner la Vie », pourquoi? Parce que, une femme a la sagesse, la tendresse, la responsabilité, le devoir, la sensibilité, l’amour et l’angagement en elle….OUI! tout ça, je n’exagère pas
    Sont très rares les hommes remplissant toutes ces conditions !!
    L’homme n’étant attiré par une femme, avant tout, pour son assouvissement sexuel non responsable et sans amour et de par ses recherches, a découvert…. »la contraception et l’avortement »!! (tout à leur avantage uniquement)
    Et oui, Mesdames, ces messieurs peuvent jouir sans aucune retenue ni responsabilité, ni devoir envers son acte. – Mesdames nous sommes devenues des objets sexuels…des sextoys et si nous ne sommes pas protégées il en revient de notre seule responsabilité de choisir!!
    Avez-vous entendu parler de contraception pour les hommes?? très peu!! …..une pillule? qu’en est-il? Elle existe pourtant!! se faire castrer…..allons donc, ils ne seraient plus des hommes!!!!
    – Trève de plaisanterie…De vrais hommes, il en existe ! malheureusement pas assez !! Et pour redonner un équilibre avec ses responsabilités et ses devoirs aux mâles, c’est à nous, les femmes, en redevenant de « vraies femmes » que nous changerons les hommes …..sans contraception et sans avortement pour leur faire retrouver leurs devoirs et leurs sens des responsabilités et vous faire respecter……en découlera le désir d’enfant, de l’aimer et le chérir….. »un Don de Dieu »!!!

    • « A leur avantage uniquement » C’est une femme qui a fait voter la loi sur l’avortement. C’est une autre femme qui a obtenu l’acquittement de ces clientes lors du procès de Bobigny. Ce sont 343 femmes qui ont signé un manifeste.
      S’il vous plaît laisser vos prières loin de leurs ovaires.

    • MA Guillermont says:

      Prise de position courageuse et pertinente Nguyen , merci à vous .
      Je partage , … , en effet , …
      Même la pilule pour hommes , notre prof ( gynécolo-obstétrico) dans les années 80 nous l’avait rapporté et avait développé la même analyse .
      D’ailleurs quelques hommes s’étaient pliés à la vasectomie …
      Ça n’a pas duré !
      Depuis , j’ai moi – même évolué et je crois profondément que Dieu ne veut pas non plus que l’homme ou la femme soient stérilisés .
      Le Seigneur nous a donné la vie et la vie en abondance .
      Oui , c’est à la femme qu’il appartient de faire évoluer l’homme vers l’amour l’amour à l’infini , …
      L’amour est retour au sens de la vie .
      L’amour donne chaud au coeur .
      L’amour donne courage .
      L’amour est capable de renverser les montagnes .
      L’amour ne se fait pas .. L’amour se vit
      L’amour se nourrit de l’autre , l’amour ne prend pas , l’amour se donne .
      L’amour se partage , l’amour encourage ,
      L’amour , Don de Dieu , rend plus fort que tout .

  10. Catherine says:

    « Quand je pense aux femmes qui ont avorté, je pense toujours que l’enfant aurait pu être un grand médecin, un grand musicien ou aurait pu sauver la vie de quelqu’un.»

    Ah bon? Par quel miracle ceux ayant été avortés seraient probablement des gens apportant un bénéfice à la société, et pas des gens malveillants qui détruisent et font souffrir autour d’eux, comme peut-être des futurs violeurs, des personnes maltraitantes, ou qui n’ont aucune considération pour la planète?

    Je ne vois pas en quoi ces millions de personnes en plus sur terre arrangeraient quoi que ce soit aux problèmes existants. Ce serait simplement quelques millions de gens en plus comme l’on voit déjà partout, des bons et des mauvais confondus, qui font du bien ou du mal, ou qui souffrent…

    Le grand mal, ce sont toutes les violences, la maltraitance physique, psychologique, les viols, (un enfant sur 5 est victime de violences sexuelles en France, et c’est pareille voire pire dans tous les pays du monde), plus la négligence des enfants.
    Pourquoi faire des enfants si c’est pour les négliger, les maltraiter, et les faire souffrir?
    Les adultes sont déjà incapables pour beaucoup de s’occuper convenablement de leurs enfants, en quoi en avoir plus arrangerait quoi que ce soit ?

    Le grand mal, c’est aussi la domination des uns sur les autres, l’exploitation des autres et de la planète, la destruction de l’environnement, l’extinction de nombreuses espèces animales causées par l’homme…
    être plus nombreux ne peut faire qu’alourdir le poids des horreurs que l’homme commet déjà sur terre.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com