L’association Terre et Famille organisait, le mercredi 30 novembre 2016 à Paris, une conférence de présentation de la traduction française du livre de Judith Reisman que Kontre Kulture vient d’éditer avec une préface de Marion Sigaut. Nous vous proposons l’intégralité de cette conférence. La première partie contient la présentation de Stéphanie Bignon, l’introduction de Marion Sigaut et la conférence de Judith Reisman. La deuxième partie porte sur les questions de l’assistance. Dans le public, on retrouvait notamment Alain Escada, président de Civitas, la journaliste Anne Brassié, l’avocat Damien Viguier et Alain Soral, président d’Egalité et Réconciliation.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. le silence de l’église m’interpelle énormément sur cette affaire qui ne date pas d’aujourd’hui

    • labelette says:

      Vous avez raison.
      Cependant, les tout puissants « déviants » ne cessent d’accuser l’Eglise de tous les méfaits (Inquisition, pédophilie). On le voit bien : la presse parlent beaucoup des quelques cas de pédophilie écclésiastiques mais beaucoup moins ceux (nombreux) relevant de l’autorité de l’Etat (viols dans les orphelinats, écoles, juges pour enfants peu scrupuleux, etc)

  2. CATHERINE says:

    Je félicite T&F et MPI pour cette rencontre avec Judith Reisman – la vidéo est passionnante y inclus les dernières questions et réponses et le sujet si grave.
    LE PROBLEME DE LA « RESPECTABILITE INTELLECTUELLE » pour reprendre un terme, sauf erreur de ma part de l’aimable traductrice, ME PARAIT ESSENTIELLE POUR COMPRENDRE et ENRAYER DES PROCESSUS MORTIFERES au delà de l’horreur (le mot est faible) et le dégoût que ce Kinsley nous inspire.
    C

  3. DROIT AU MARIAGE L ABUS DE LA LGBT

    Déclaration universelle des droits de l’homme

    Le 10 décembre 1948, les 58 États Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot (résolution 217 A (III)).

    SIGNEE PAR LA FRANCE A CROIRE QUE LE CAPRICE DU PRESIDENT L’EMPORTE SUR LE DROIT

    Article 16

    1. A partir de l’âge nubile, l’homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
    2. Le mariage ne peut être conclu qu’avec le libre et plein consentement des futurs époux.
    3. La famille est l’élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l’Etat.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com