People take part in a procession organised by gay rights activists in central Kiev

Un projet de loi déposé en 2012, sous l’ancien pouvoir ukrainien, voulait interdire la propagande homosexuelle, comme c’est le cas en Russie. Le projet de loi prévoyait un maximum de 5 ans de prison pour les propagandistes LGBT, accusés de saper les fondements de la famille. Le texte était soutenu par l’Eglise orthodoxe et bénéficiait de l’approbation d’une majorité des parlementaires. Mais la vie législative avait été interrompu par les événements qui ont bouleversé l’Ukraine.

Le nouveau régime étant sous la coupe des tenants du nouvel ordre mondial, les orientations de la Rada, le Parlement ukrainien, ont drastiquement changé.

Le projet de loi vient donc d’être classé sans suite. Il aurait «perdu sa pertinence».

Le pouvoir pro-européen du président Porochenko a bien appris sa leçon.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. On ne devrait certes pas se réjouir que de telles choses soient soumises aux aléas de la politique internationale, mais c’est malgré tout une bonne chose que ce texte ait été enterré.

    Gay-friendly ? Non, simplement juste. On voit d’ailleurs mal en quoi les lgbt sapent les fondements de la famille puisqu’ils viennent tous de familles et que nombre d’entre eux souhaitent en fonder.

    Quand au nouvel ordre mondial, l’impérialisme russe a toujours rivalisé avec l’américain, et les liens entre la Russie et la chine valent bien autant que l’Occident dans l’ordre mondial, ancien ou nouveau.

    Par ailleurs, mieux vaut une Ukraine pro-gay puisqu’européenne, qu’une Corée du nord et une chine pro-russes puisque dictatoriales. Les lgbt ont certes bien des défauts, mais n’ont jamais déclenché ni guerres ni persécutions… eux.

    Même le délégué du Kremlin pour les droits de l’homme, Vladimir Loukine a dit au sujet de la fameuse loi anti-propagande homo ; « Si elle est appliquée avec sévérité et sans discernement, cela peut faire des victimes et aboutir à des tragédies humaines ».

    Mais bon quand tout va mal, il est tellement plus simple de se chercher des boucs émissaires, surtout quand on pique dans la caisse… au moins cela aura été épargné aux homos ukrainiens.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com