Manuel Valls a annoncé mardi 23 août la baisse de l’impôt sur les sociétés de 33,3% à 28% pour une partie des PME et PMI. On pourrait croire qu’il s’agit d’un pas majeur dans l’allègement de la fiscalité des entreprises, il n’en n’est en réalité rien du tout !

Tout d’abord, il faut savoir que déjà les entreprises acquittent un impôt sur les sociétés de 15 % jusqu’à 38 120 euros de résultat. De plus, tout le monde sait que la première problématique d’une entreprise est le coût du travail dont la fiscalité écrasante rend très difficile une embauche. Et sur ce point aussi, les gouvernements de droite comme de gauche n’ont été capables que de mesurettes dont les conséquences directes ont été la smicardisation des salariés, donc un appauvrissement de la population, donc une baisse du pouvoir d’achat et donc une baisse de la consommation.

Deuxième point, pour payer un impot sur l’IS, fut-il réduit, encore faut-il que l’entreprise soit bénéficiaire et gagne de l’argent ! Or beaucoup d’entreprises aujourd’hui font faillite car précisément elles sont incapables d’être compétitives à cause des chages sociales écrasantes du dumping imposé par une mondialisation sans entrave.

S’il y avait deux véritables mesures de redressement à prendre, elles seraient :

  • le rétablissement des douanes pour empêcher tout dumping sociale et rétablir un juste équilibre économique avec les acteurs étrangers à bas coût
  • la baisse drastique des charges sociales avec une déconstruction progressive d’un assistanat de masse

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

12 commentaires

  1. Francis says:

    Exactement, il me semble c’est ce que préconise MLP … Il n’y a plus qu’à … pour 2017

  2. Boutté says:

    Ayant eu une « mauvaise passe » (comme dit une élue socialiste pour excuse aux détournements de fonds dont on l’accuse) il y a 20 ans, j’ai osé faire travailler des Polonais pour améliorer l’architecture de ma maison . Bien m’en a pris ! Non seulement le résultat fût impeccable mais mené en un temps record à 45 heures par semaine par des ouvriers maitrisant tous les métiers du bâtiment et ne rechignant à aucune tâche . Je suis fier des résultats et non de cette entorse à mes principes .

  3. pauledesbaux says:

    c’est pour tous ces inconvénient qu’il faut supprimer l’indemnisation du chomage car celui qui veut travailler vraiment trouve du travail à bas les 35 heures qui nous reviennent très chères, ainsi que le chomage, nous n’aurions pas besoin d’employer des étrangers fussent-ils européens METTRE LES FRANCAIS AU TRAVAIL . j’habite une région du midi et à partir du mois de juin (cueillettes obligent) nous voyons toutes les nations représentées POURQUOI alors que le chomage ne cesse de grimper et ce malgré les combinazzione du président en place POURQUOI? pas plus les polonais, que les sud americains les africains et le reste descendez un peu dans le midi vous constaterez que nous ne sommes plus en FRANCE

    • champar says:

      Je pense que vous n’avez jamais été au chômage, l’ayant été 18 mois en cherchant activement et ayant accepté un travail payé 30% de moins que mon ancien travail je trouve votre commentaire déplacé.
      Il y a des abus à sanctionner mais le chômage est financé par ceux qui en bénéficient en cas de problème.
      Si vous voulez chercher des vrais abus cherchez plutôt du coté des aides publiques versées aux personnes étrangères qui ne cotisent rien et reçoivent en priorité allocations, logements, remboursement total des soins à un niveau que les personnes qui cotisent et payent des impôts ne recevront jamais !
      Une autre source d’économie : suppression de toute les aides publiques à la presse, pour être indépendante la presse doit vivre de ses ventes …

      • « le chômage est financé par ceux qui en bénéficient en cas de problème. » dites-vous, « champar 24 août 2016 »; vous semblez ignorer que les fonctionnaires (ces affreux, ces galeux…) contribuent mais, en cas de suppression de poste ne bénéficient de rien … assurés qu’ils sont qu’on leur proposera un poste quelque part en France (fût-ce à plusieurs centaines de kilomètres de leur domicile). Et les intermittents du spectacle: êtes-vous sûr qu’ils cotisent à proportion de ce qu’ils empochent?
        Ceci dit, je vous suis sur l’absence de pertinence de s’attaquer en premier à l’indemnisation du chômage: il y a plus urgent, par exemple la suppression de toute subvention à toute association (il suffit de garder les dons défiscalisés: au moins, c’est de l’argent qui sort de la poche de celui qui verse, pas de l’argent pris dans la poche du contribuable).
        Le point de départ était le cadeau électoral constitué par une annonce de baisse d’impôt sur les sociétés: comme déjà dit, il faut baisser les charges (donc en particulier verser au salarié son salaire intégral, charge à lui de s’assurer pour le risque santé, pour le risque chômage, … en ayant le choix de son assureur, comme pour son véhicule et pour son domicile), et simultanément supprimer les « aides aux entreprises », et surtout, inscrire dans la loi l’impossibilité de toucher aux impôts et taxes plus d’une fois par législature. Les entreprises comme les particuliers ont besoin de pouvoir anticiper: avec des lois fiscales qui changent chaque année, allez donc faire des prévisions!

        • champar says:

          D’accord avec vous pour les intermitents du spectacle qui abusent du système en le finançant de façon très marginale.
          En ce qui concerne les fonctionnaires il faut distinguer les fonctionnaires de l’Etat qui ne cotisent pas pour le chômage (ils versent depuis très peu de temps 1% ce qui n’a rien à voir avec le niveau de cotisation de l’assurance chômage), à ma connaissance les statutaires n’ont pas d’allocation chômage mais ils n’ont rien cotisé dans le passé.
          En ce qui concerne les contractuels de la fonction publique, les fonctionnaires territoriaux et autres organismes publics, ils bénéficient de « auto-assurance » des organismes qui les emploient c’est à dire que sans cotiser ils bénéficient des allocations chômage qui leur sont versées par leur ancien employeur (et non par pôle emploi) en cas de chômage.

      • pauledesbaux says:

        mille excuses mais ce qui est valable pour un petit nombre dont vous faites partie Champar ne l’est pas pour tous et encore moins pour des chomeurs « professionnels » et j’en connais qui s’en vante en plus alors là je deviens mauvaise, j’ai envie de leur demander leur identité pour aller les dénoncer, je suis d’accord aussi pour les aides que nous finançons de nos deniers pour les personnes étrtangères qui ne viennent chez nous que pour çà et non pour l’amour de notre PATRIE AINSI LES MIGRANTS TOUCHENT 1200E MENSUELS ET EN PLUS ILS BENEFICIENT D UNE CARTE BLEUE LEUR PERMETTANT DE RETIRER 40 E PAR JOUR moi je ne les ai pas et surement vous non plus encore toutres mes excuses à vous et pas à d’autres

  4. 2017 fait trembler la droite républicaine et la gauche, eux qui depuis des décennies ont laissé faire dans tous les domaines. Aujourd’hui ils nous sortent de leur chapeau des idées faiblardes pour donner à leur mouvement un semblant de renouveau. La France est arrivée à un seuil critique qui frôle le non-retour. République, démocratie, lois, liberté, sont malmenés, voire mis sur l’autel du sacrifice mondialiste.

  5. champar says:

    Pour compenser avantageusement la perte de recettes je propose 2 taxes à payer par les communes :
    – Une taxe de 5000 euros par an par rond point
    – Une taxe de 100 euros par an par cassis ralentisseur
    2 taxes sur la bêtise en quelque sorte.

    • Raz-le-bol says:

      Ça en ferait des sous, ça !
      Et la taxe sur les cassis ralentisseurs devrait être portée à 1 000 euros en cas de non conformité.

    • Êtes vous naïf, « champar 24 août 2016 » au point de n’avoir pas pensé que ça se répercutera immédiatement sur les impôts locaux?

  6. J. de WAIFHARI says:

    Chers et Aimés Sujets de sa Majesté le Roy de France,
    Mes chers Amis,

    Sur le premier point, le marché Européen doit être uniformisé rigoureusement en matière d’importation. Les importations externes à l’Europe économique ne peuvent être libérées dans un pseudo  » marché mondialisé « .

    Sur le deuxième point c’est essentiel.
    Les charges  » sociales  » dont les charges patronales sont exorbitantes et gangrène toute possibilité de sortie de crise économique et sociale.
    Compter sur des probabilités prévisionnelles variants de 0,1 à 0,4% afin de prétendre a inversion des courbes du chômage et donc du traitement de ce fléau et non seulement imprudent, mais suicidaire. Il conviens donc de baisser significativement ces postes gangrénant l’économie du Royaume. Dès notre reprise de la direction du Royaume nous engageons un processus de réduction drastique des charges sur les salaires dont les patronales.

    En contre partie toute entreprise immatriculée sur les terres du Royaume de France, et ou y exerçant une activité de plus de 4mois cumulés annuellement devra embaucher un certain nombre de personnes sans activité professionnelle depuis plus de 6mois. Sur ces salaires une réduction très importante des charges sera appliquée. Compte tenu de cet accompagnement quinquennal les procédures de licenciements seront drastiquement encadrées

    La base de notre raisonnement est simple :
    – Un chômeur est une personne qui ne consomme plus comme il le faisait auparavant, qui ne cotise plus comme il conviens.
    – C’est économiquement et socialement totalement contre productif.
    – Il existe sur le territoire économique de la Couronne de France (vacante, car occupée illégitimement, depuis 227 ans), plus de 3,4 millions d’entreprises.
    Sur les bases d’un raisonnement brut il conviendra de penser que l’embauche d’un chômeur par entreprise permet de réduire pratiquement à néant le fléau social et économique du chômage en France. Toutefois les TPE et certaines PME n’ayant pas les capacités d’absorptions nous travaillons à l’établissement d’une échelle permettant de déterminer les niveaux d’intégration en fonction des plusieurs paramètres, afin de permettre la consolidation de certaines entreprises.

    S’agissant d’une guerre, il est impératif de prendre les mesures permettant de gagner cette bataille économique et sociale. Afin de compléter ces mesures, une réduction drastique des subventions en matière de soutien social, de subvention aux associations etc … sera mis en oeuvre au stade d’intervention nationale, mais également au stade des collectivités locales toutes confondues.

    Pour le futur gouvernement Monarchique Légitime,
    Le premier Ministre.
    Jean de WAIFHARI.

    De part Dieu et le Roy,
    Vive le Royaume de France très Chrétien,
    Vive le Roy très Chrétien !!!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com