nursie-la-basilique-saint-benoitConstruite dit la tradition sur la maison natale de saint Benoit et de sainte Scolastique, nés aux environs de 480 ap. J.C., la basilique de Nursie vient d’être détruite par le violent séisme qui continue à faire trembler tout le centre de l’Italie. Ne reste debout que sa façade.

Outre la pitié pour les nombreuses victimes de ces derniers jours, les plus de 5000 Italiens sans toit, c’est une partie du patrimoine artistique de la péninsule qui est dévastée par ces secousses telluriques.

En 1997, dans la ville de saint François, un des plus grands saints que la terre ait porté, c’était la basilique d’Assise, emblème de la spiritualité franciscaine mais malheureusement théâtre des scandaleuses rencontres œcuméniques, qui était violemment endommagée par un tremblement de terre.

Aujourd’hui c’est la basilique Saint Benoît de Nursie, expression de la sainteté bénédictine et du florissant monachisme occidental, piliers de la civilisation européenne, qui est touchée, peut-être irrémédiablement. La cathédrale adjacente Sainte Marie a elle aussi amplement souffert cette nuit.

Devant l’ampleur du désastre, apeurés et inquiets, les habitants se mettent à genoux pour prier avec les religieux et religieuses. Vieux réflexe chrétien qui ressurgit chez beaucoup dans de telles épreuves !

Bien tristement, ce sont des symboles de la chrétienté qui s’écroulent, réduits en un tas de pierres, en des ruines fumantes, en même temps que s’écroulent les derniers pans de doctrine catholique dans une Église conciliaire en mutation profonde pour plaire toujours plus au monde.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

16 commentaires

  1. J’apprécie de venir m’informer sur votre site, mais je me permets cette remarque qui ne se veut ni blessante ni agressive mais constructive. Je remarque qu’il y a un peu trop de fautes d’orthographe d’une façon générale dans vos articles, des mots manquants, des problèmes de syntaxe… ne pouvez-vous pas veiller à une soigneuse relecture avant publication de vos articles? Le contenu est important, mais la forme l’est également. Merci et bonne continuation.

    • sanfard says:

      N’avez-vous rien d’autre à faire ici que pinailler sur l’orthographe ? ….ce qui compte c’est l’article et l’esprit qu’il véhicule. Tout le monde n’est pas surdoué en français comme vous !

      • Mais justement, le fond est souvent modifié par l’orthographe, la grammaire, etc. et de là viennent les incompréhensions, les contresens, etc. Le raisonnement n’est pas une approximation, tout comme en mathématique.
        Il ne s’agit donc pas d’être surdoué, mais de comprendre ce que l’on écrit en appliquant ce que l’on apprend dès la classe primaire.

        • sanfard says:

          @Efgy
          D’une manière générale vous avez raison mais là, présentement, vous n’avez rien compris en lisant cet article ?

      • o sanctam simplicitatem !

    • J’ai un peu le même problème mais je réagis maintenant moins dans le cas de Francesca, car c’est une mère de famille dont le temps à disposition pour la composition et la révision de ses articles est nécessairement limité. Face à la nécessité d’écrire vite dans une langue qui n’est pas sa maternelle, il est inévitable que les petites fautes s’accumulent. De l’autre côté, sa maîtrise du français est bien supérieur à celle (sit venia verbo) de bien des contributeurs autochthones (à propos de bottes, je continue à prononcer ce mot doublement grec comme les Français, mais je ne suis pas obligé de me faire excuser par l’Académie de l’écrire comme les Grecs avec un θ après le χ de χθών ‘terre’). Francesca lit tout et ses modéles français ne peuvent pas toujours être les bons (surtout sur ce site d’ailleurs). Je trouve très utiles ses renseignements sur ce qui se passe en italie. Je vais d’ailleurs plus loin que vous sur le contenu et la forme, car je suis de l’avis qu’on ne connaît le contenu que par la forme et que malgré tout c’est toujours sur le forme qu’on discute.

  2. Saint Benoît, patron de l’Europe, depuis 1964… Doit-on conclure que l’Europe est un désastre.

  3. sanfard says:

    Merci Francesca pour les précisions que vous nous apportez sur cette basilique. En effet ce sont bien des symboles de la chrétienté qui s’écroulent,

  4. ce n’est pas sympa de ne pas me publier

  5. L’église de Christ, ce ne sont pas des bâtiments, mais les croyants.

    • Mad-Max says:

      Des croyants de façade , à l’intérieur ce n’est plus que du vide .
      Leur foi s’est écroulée , il n’en reste que des gravats informes .

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com