basilique-sainte-sophie-MPI

«La mosquée Sainte-Sophie sourira bientôt de nouveau», a déclaré Bülent Arinç . Le vice-premier ministre turc Bülent Arinç a profité samedi de la cérémonie d’ouverture d’un Musée du tapis, dans le quartier historique de Sultanahmet, pour exprimer son souhait de voir la basilique Sainte-Sophie qui se trouve juste à côté reconvertie en lieu de culte musulman.

Le numéro deux du gouvernement a critiqué le statut actuel de l’édifice religieux, transformé en musée par un décret de 1934. Selon lui, «un lieu de culte ne peut pas servir à une autre fonction que celle initiale». C’est sur base de ce raisonnement que deux églises-musées également nommées Sainte-Sophie, l’une à Trabzon, sur les rives de la mer Noire, l’autre à Iznik, dans l’ouest du pays, ont déjà été transformées en mosquées ces derniers mois.

Attraction touristique phare d’Istanbul, Sainte-Sophie est un joyau architectural avec son immense coupole de trente mètres de diamètre et ses mosaïques recouvertes de feuilles d’or. Édifiée au VIe siècle après Jésus-Christ par l’empereur Justinien, la bâtisse qui fut le siège du patriarche orthodoxe de Constantinople, a été mise à sac au cours de la quatrième croisade puis changée en mosquée lors de la prise de la ville par les Ottomans en 1453.

La volonté de la reconvertir en mosquée n’est pas neuve. L’année dernière, au mois d’octobre, le jour de la fête du sacrifice, une centaine de membres du Parti de la grande unité (BBP) avait prié devant le musée-basilique. Mais ces derniers mois, les demandes se multiplient. Une pétition  réclamant sa transformation est étudiée par une commission parlementaire depuis le mois de février. Le numéro d’août de Skylife, le magazine de la compagnie aérienne Turkish Airlines, dont l’actionnaire majoritaire est l’État turc, consacrait sa couverture à «La mosquée des sultans». Sans faire mention de l’origine chrétienne, le dossier met en doute la légalité du statut de musée.

Et c’est ce pays islamiste et conquérant que nos gouvernants veulent faire entrer dans l’Union européenne ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Pingback: L'observatoire de la Christianophobie | Constantinople : Sainte-Sophie de nouveau une mosquée ?

  2. tristan says:

    sa fonction initiale?
    parce que pour eux, la fonction initiale d’une basilique,c’est detre une mosquée?

    une basilique sainte,dans constantinople,une des villes saintes du christianisme avec jerusalem et rome,convertie en mosquée
    tout ça c’est très normal,et puis de toute manière,comme les chrétiens de la ville et du pays ont à peu près entièrement disparu,qui s’y opposera?
    les colons ont remplacé les autochtones et ne se considèrent pas un instant comme les occupants d’une ville qui existait 1500 ou 2000 ans avant eux

    les chrétiens pourraient s’emparer de la ville de médine,transformer la mosquée en cathédrale,et se demander de quel droit les musulmans sont mécontents qu’on rase les minarets et qu’on remplace le croissant par la croix.

    on devrait prendre au mot ce fameux ministre turc et restituer la basilique sainte sophie à sa fonction initiale,celle d’un édifice chrétien saint et vénéré dans le monde chrétien

    ce que tout le monde a oublié,c’est que quand constantinople s’est rendue,il y a eu des traités entre les habitants grecs et les conquérants turcs,qui garantissaient aux grecs l’usage d’un grand nombre d’églises,transformées aujourd’hui en mosquées avec leur disparition et les poussées d’islamisme et de xénophobie qui ont traversé l’empire ottoman au cours des siècles

  3. tristan says:

    après tout,pourquoi se gener?
    quand ce sera au tour de la basilique saint pierre de rome ou de notre dame de paris,des intellectuels turcs se demanderont si c’est bien légal d’en faire des musées,et pourquoi on ne leur « rend » pas leur statut de mosquées

  4. tristan says:

    il y a des saints chrétiens très connus,enterrés dans de belles églises,et qui reposent aujourd’hui sous des batiments musulmans,à cause de ces conversions

    c’est très étrange,il n’y a guère eu de protestation,c’est raciste et intolérant de ne pas se laisser faire quand une culture et une religion viennent vous écraser

  5. heraclite says:

    Dire qu’en 1919 les Occidentaux ont été assez bêtes pour laisser la deuxième Rome aux mains du Turc au lieu de le refouler dans les steppes de l’Asie centrale.
    Ils se sont moins gênés en 1945 pour consentir à l’expulsion criminelle de 18 millions d’Allemands de leurs terres ancestrales !!!

    • IBIS EROL says:

      En Espagne on a le droit de transformer une mosquée en église, mais quand c’est les Turcs Non eux ne sont pas des croyants, c’est des barbars!
      Il faut arrêter avec ça!
      En Europe, quand il y avait les guerres de 100 ans eux les Turcs avec l’empire Ottoman, ils vivaient musulman , chrétien et juif ensemble pendant 700 ans.
      Il a fallu que les russes d’un côté et l’Europe de l’autre mettent de l’épice et on voit encore aujourd’hui l’état de ces pays!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com