Libérée fin juin alors qu’elle était condamnée à mort pour apostasie, la chrétienne soudanaise Meriam a été empêchée de quitter le territoire suite à divers rebondissements judiciaires et administratifs. Elle était d’ailleurs la cible d’une nouvelle procédure devant la justice soudanaise par des personnes affirmant être des membres de sa famille, à l’origine de la première plainte contre elle. Mais la presse italienne a annoncé ce matin son arrivée à l’aéroport militaire de Roma-Ciampino où elle a été accueillie sur le tarmac par le Président du Conseil italien Matteo Renzi, son épouse et la ministre des Affaires étrangères Federica Mogherini.

«Aujourd’hui est un jour de fête», a affirmé M. Renzi, tandis que Mme Mogherini a remercié tous ceux qui avaient permis cet heureux dénouement. «A présent, Meriam et sa famille ont besoin de tranquillité». La famille Ishag doit passer quelques jours à Rome, invitée par le gouvernement, avant de s’envoler pour New York. La pression internationale n’a pas été étrangère à cette décision du gouvernement soudanais qui  n’a pas fait preuve de la meilleure bonne volonté.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

Un commentaire

  1. marc Sorede says:

    bon !! l’actualité est parfois encourageante et démontre qu’une mobilisation ferme paie.
    « condamnée à mort pour apostasie »
    c’est beau la cha’aria !!!!!
    elle au moins s’en est tirée…
    la petite collégienne du nigéria, lapidée à mort, non.
    bon, à part ça le ramadan se termine et joyeux aid chez vous comme dirait Mgr dubost…
    ce serait formidable une petite rencontre entre dubost et cette Meriam.
    Il y aurait de sa part des regards d’incompréhension, d’incrédulité et de dégoût qui en diraient plus long qu’un beau discours…

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com