Le rapport produit par la Cour des comptes concernant l’opération « Paris Plages » montre le peu de sérieux avec lequel les élus socialistes gèrent l’argent des contribuables :

Depuis la première édition en 2002, le chiffrage estimatif, présenté au conseil de Paris, se situe constamment dans une fourchette comprise entre 1,5 million et 2,2 millions d’euros.

Or, après examen de la gestion sur plusieurs années de cette opération, il apparaît qu’aucune évaluation véritable du coût réel de la manifestation n’a jamais été faite par les services.

En effet, la Ville de Paris n’a pas été en mesure de fournir une évaluation du coût des éditions de 2009 à 2011.

Pour 2012 et 2013, elle a produit un tableau très sommaire (15 lignes) présentant une estimation des coûts, au demeurant plus de deux fois supérieur aux chiffres communiqués aux membres du conseil de Paris et à la presse. Ce tableau était aussi discordant avec d’autres données émanant des services.

[…]

Les soutiens financiers apportés par les entreprises partenaires ne donnent pas lieu au versement des sommes mentionnées dans les conventions ni à l’émission de titres de recettes par les services de la Ville.

Ils sont systématiquement convertis en achats de prestations par les partenaires.

Dans ce cas, les partenaires se substituent à la Ville, d’abord pour commander les prestations pour son compte, ensuite pour régler directement aux fournisseurs les factures que ceux-ci leur adressent.

Cette procédure contrevient au principe d’universalité budgétaire et plus particulièrement à la règle de non-compensation des dépenses et des recettes.

En faisant prendre en charge par ses partenaires des dépenses destinées à la réalisation de l’événement et en n’enregistrant pas leurs contributions en recettes, la Ville procède à une compensation irrégulière entre recettes et dépenses.

bilan financier en est faussé, ce qui renforce l’ignorance par la Ville du coût réel de Paris Plages.

A titre d’exemple, pour l’année 2013, la Chambre régionale des comptes a estimé le coût total à 4,8 millions d’euros, tandis que la Mairie de Paris donnait le chiffre de 1,5 millions d’euros…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com