avortement-MPI

Le site Fréquence M est orienté essentiellement vers la formation des médecins. Très politiquement correct en général, il a le 8 novembre dépassé les bornes en faisant parler un médecin du nom de Gilles Lazimi. Ce dernier est membre du « Haut conseil à l’Egalité entre les hommes et les femmes » : organisation créée en janvier dernier, comptant plus de 60 membres et exemple type de ce millier de commissions paragouvernementales diverses servant à placer les relations à coup de ponctions dans la poche du contribuable.

Ce médecin généraliste avorteur à Romainville commence son intervention en estimant que les praticiens ne devraient pas avoir le droit à l’objection de conscience face à la mise à mort d’un enfant dans le sein maternel. Il considère comme Bachelot en son temps que « l’avortement est un acte médical comme un autre ». Il déclare même que « c’est un acte noble. »

1)     Tellement noble que mondialement de plus en plus de médecins refusent à le faire ; que les cliniques par centaines dans le monde entier renoncent à les pratiquer ; et que sa propre démarche vise à recruter des volontaires pour effectuer ce « noble travail » habituellement pratiqué par des médecins que leurs confrères considèrent comme des mercenaires.

2)     Tellement noble que 130 centres d’avortement ont fermé dans notre pays en dix ans.

3)     Tellement noble qu’il aboutit à tuer dans des circonstances abominables les plus petits humains dans le sein maternel. Les aspirer vivants dans les pompes, les couper en morceaux avec des curettes, essayer de leur injecter un produit mortel dans le cœur ; leur écraser le crâne et s’ils viennent vivants les laisser mourir ou les tuer. Tâches vraiment nobles s’il en est…

4)     Tellement noble que l’acte d’avortement marque définitivement la femme qui s’est fait avorter. Elle en souffrira sa vie entière notamment sous forme de dépressions qui détruiront sa vie sociale, sentimentale et peuvent la mener au suicide. Car du fond du cœur la femme sait parfaitement qu’elle a tué une vie humaine, celle de son enfant.

5)     Tellement noble qu’elle aboutit à un effondrement démographique de notre pays ; et son remplacement par une population non-qualifiée venue essentiellement pour profiter des avantages économiques et sociaux de notre pays.

6)     Tellement noble que jamais la télé n’a osé montrer entièrement un avortement et que même brandir des affiches montrant les fœtus martyrs peut être considéré comme un délit.

Nous sommes donc véritablement face à un médecin « ignoble » qui veut tuer, tuer plus et plus encore les enfants non-nés en nous faisant croire que c’est noble. Ce « médecin » demain nous incitera à tuer les malades en fin de vie, les handicapés, ceux qui demandent l’euthanasie ou qui voudront en finir avec la vie.

Les « médecins » qui pratiquent de tels actes sont la lie et le déshonneur de la profession qui est là pour défendre la vie. Puisque les législateurs demandent d’augmenter leur activité donc tuer toujours plus, il faut réserver ces actes à un corps spécial de bourreaux patentés. Il en est déjà ainsi dans toute une partie de l’Amérique.

Qu’ils le veuillent ou non, après leur mort, ces avorteurs devront rendre des comptes devant leur Créateur qui leur demandera ce qu’ils ont fait des plus petits d’entre les hommes !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. ALLO PAPA ALLO MAMAN says:

    Cette (notre) association a pour but (art 2) de maintenir l’Égalité parentale dans les cas de rupture conjugale et le droit de l’enfant à continuer à être élevé et éduquer par ses deux parents, papa et maman – naturels, cela coule de source. Le même système de droite comme de gauche qui permet l’avortement évacue les papas, rendant des millions d’enfants orphelins d’un parent vivant.A ma connaissance, l’Église s’est toujours abstenue sur cet aspect pourtant non négligeable de nos sociétés occidentales. Et autant votre article est instructif, explicite et synthétique, autant une fois de plus le papa est absent, évacué : il n’existe pas. Vous écrivez, §4; en substance « la femme a tué son enfant ». Eh bien non car la Vérité est : « la femme a tué l’enfant du couple ». Ne serait pas non plus l’enfant du papa ? Les papas n’aiment et ne chérissent ils pas le futur enfant, celui du couple ? L’enfant n’appartient pas à la mère : il est individualisé dans une poche dans son ventre et relié par un cordon. Elle est dépositaire de l’enfant, fécondé par la graine paternelle. Alors, le papa n’a t’il pas me droit en premier lieu se s’opposer à la destruction de la chair de sa chair ? merci de votre lecture et en vous remerciant de la prise en compte de la position des papas et mamans innocents mais privés d’enfants de notre association.

  2. Il me semble que ce que vous dites sera vrai et crédible lorsque les pères d’enfants morts d’une IVG, ces pères là donc feront des procès aux mères, à l’Etat et aux médecins pour la perte de leurs enfants … parce qu’il me semble que dans la majorité des cas ils se défilent et c’est « non assistance à personne en danger » ou même « complicité de crimes » …

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com