Simple comparaison du nombre de catholiques au Brésil entre 2000 et 2010 :

  • Plus de 80 % de catholiques :

2000 (7) : Maranhão, Piauí, Ceara, Rio Grande do Norte, Sergipe, Santa Catarina, Paraiba.

2010 (1) : Piauí.

  • Plus de 70 % de catholiques :

2000 (11) : Amazonas, Para, Amana, Tocantins, Pernambuco, Alagoas, Bahia, Minas Gerais, São Paulo, Parana, Rio Grande do Sul.

2016 (8) : Maranhão, Ceara, Rio Grande do Norte, Paraiba, Sergipe, Alagoas, Minas Gerais, Santa Catarina.

  • Plus de 60 % de catholiques :

2000 (6) : Acre, Roraima, Mato Grosso do Sul, Goias, Brasilia, Espirito Santo.

2010 (9) : Amana, Para, Mato Grosso, Tocantins, Pernambuco, Bahia, São Paulo, Parana, Rio Grande do Sul.

  • Plus de 50 % de catholiques :

2010 (2) : Rondônia, Rio de Janeiro.

2016 (6) : Acre, Amazonas, Mato Grosso do Sul, Goias, Brasilia, Espirito Santo.

  • Moins de 50 % de catholiques :

2010 (0)

2016 (3) : Rondônia, Roraima, Rio de Janeiro.

Alors que le Brésil comptait presque 100 % de catholiques en 1960, il ne sont plus désormais que 61 %, la part de protestants étant désormais de 26 % à cause de l’intense propagande américaine, qui a notamment su cibler les stars de la Seleção : Thiago Silva, Alex, Maxwell, Marquinhos, Lucas, Kaka, Marco Cearà (pasteur qui converti au protestantisme son coéquipier au Paris Saint-Germain, le milieu défensif angolais international français Blaise Matuidi)…

Rappelons également le poids de la matrice. En 1964, c’est le poids déterminant des femmes catholiques qui empêcha les communistes de gagner les élections. Pour détruire le catholicisme au Brésil, foyer actif de résistance à la matrice, il fallait « pourrir » la femme brésilienne par le biais de la télévision. Ce fut réussi au-delà de toute espérance… Car n’oublions pas, que ce soit au Brésil en 1964 ou au Chili en 1973, ce sont les femmes qui ont été le fer de lance de la résistance au péril eurasien (péril qui est désormais océanien, ce dernier partageant avec son complice eurasien l’aversion pour les régimes identitaires…

Hristo XIEP

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. M. Xiep, Pinochet et ses sbires ainsi que les militaires tortionnaires brésiliens n’avaient rien de catholiques. En revanche, Gabriel García Moreno, président de l’Equateur de 1861 à 1865 puis de 1869 à son assassinat par un franc-maçon, le 17 janvier 1875, fut un président catholique.

  2. Le déclin de la religion catholique provient essentiellement de son éloignement progressif du christianisme biblique. Cela a commencé au deuxième siècle avec la mise en place d’un seul homme pour diriger chaque assemblée. Puis au quatrième siècle avec la domination d’un seul homme sur des contrées entières de l’empire romain. Pour continuer, on peut mentionner le célibat des membres du clergé entrant en totale opposition avec les enseignements bibliques. Le baptême est l’engagement d’un homme ou d’une femme envers Dieu (1 Pierre ch.3). Mais le baptême des petits enfant est donc anti-biblique. l’élévation de l’évêque de Rome en tant que vicaire du Christ est un blasphème. L’adoration de Marie est aussi un blasphème puisqu’il est écrit que Dieu ne donnera sa gloire à personne. De plus, Marie étant morte, la prier signifie donc pratiquer de la nécrophilie, Cela est totalement interdit, au même titre que l’idolâtrie.
    Ici j’abrège le nombre de déviations de la religion romaine, mais aussi du christianisme transmis au cours des siècles. On peut observer que les protestants ont été terriblement persécutés parce qu’ils ont traduit la Bible dans la langue du peuple, démontrant ainsi les inepties de la religion catholique qui a toujours refusé de se conformer aux enseignements bibliques.

    • L'asticot says:

      Autant d’inepties dans un même poste, fallait le faire. Bravo vous irez rejoindre Luther, vous rigolerez bien…ou pas.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com