sncf

Après Brétigny l’année dernière, cette fois c’est sur une pub que la SNCF a déraillé.

Ne sachant plus quoi faire pour convaincre les jeunes de préférer le train aux covoiturages et aux compagnies aériennes lowcost, la SNCF a choisi pour sa dernière campagne de publicité de parodier un site pornographique.

Avec le site 28max.com, tablant sur les codes et les ravages de cette industrie de « l’être-humain-objet », la SNCF signe une campagne à l’avant-goût de scandale marketing.

A l’entrée du site un contrôle interdit l’accès aux « plus de 28ans », une fois connecté apparaissent des vidéos floutées aux titres suggestifs qui renvoient à des promotions sur le site de la SNCF.

Cette campagne de pub permet en tout cas de remarquer l’esprit « militant » de la direction de la SNCF qui n’hésite pas à prendre le risque d’une relative légitimation de cette industrie inhumaine en la faisant passer pour un objet de culture populaire.

La SNCF aurait-elle osé braver les foudres de l’INPES en mettant en avant dans une publicité l’alcool, le tabac ou la drogue ? Et pourtant elle prend le risque de contribuer à la normalisation de la pornographie qui d’après de nombreuses études n’est pas moins addictive.

Quelle irresponsabilité et quel manque de civisme aussi que de banaliser cet esclavagisme moderne qui exploite, en dépit de leurs droits les plus fondamentaux, des milliers d’êtres humains dans le monde et en asservit tant d’autres devant leurs écrans.

On note néanmoins qu’avant la compagnie ferroviaire, OASIS  et Renault avaient déjà exploité ce filon comme en témoigne cette image:

twingo

 

Bref! Aux vues des priorités de la SNCF, on comprend mieux pourquoi les TER (Train En Retard) étaient trop larges !

sncf2

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Courivaud says:

    Il y a des principes fondamentaux qui s’appliquent au service public (la SNCF est encore une entreprise de service public).

    Il y a des lois pénales qui sanctionnent toute forme de pornographie.

    Il y a des associations qui sont chargées de faire respecter les principes du service public et de lutter contre la pornographie, les associations familiales catholiques par exemple (ce n’est qu’un exemple : des associations « laïques » ou à un autre objet confessionnel peuvent le faire).

    Il y a de bons avocats qui peuvent venir en appui.

    Il y a de bons magistrats dans les juridictions administratives et in fine au Conseil d’Etat et à la Cour d’appel, in fine à la Cour de cassation.
    Il y a de bons parquets et de bons procureurs de la République…

    …. même si l’on peut regretter, dans le contexte actuel de « dissociété » qu’ils ne soient pas assez nombreux.

    Ce sera mieux que d’ajouter une loi de plus pour punir la SNCF de ce forfait.

    « les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires » (Portalis, introduction au code civil des Français).

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com