Une semaine après la révolte de clandestins logés dans un centre d’accueil de Cona dans la région de Venise, en Italie, les responsables de la structure font le bilan des dommages. La dégradation du site est impressionnante : radiateurs et poêles fracassés, cameras de surveillance détruites, robinets cassés, mobilier vandalisé, salles de bain dévastées, infrastructures détériorées, tentes déchirées, tuyauterie déboulonnée, chaufferie bloquée et saleté partout !

En deux jours les « demandeurs d’asile » mécontents ont engendré cet exploit de dévastation.

« C’est un désastre, explique le directeur du centre, Simone Borile, au quotidien Il Giornale. Nous n’avons pas encore fait le bilan des dommages mais ils s’élèveront à plus de 100 000€. Une tente vaut déjà 30 00€. Pendant deux jours les personnes hôtes du centre ont bloqué les sorties, ce qui empêchait le ravitaillement en fuel domestique. Ils ont cannibalisé la structure, se sont construits des cabanes, ont été jusqu’à arracher les radiateurs électriques des salles de bain pour les emmener dans les tentes, les branchant aux prises électriques. Ils ont détruit les cameras, sur les 14 ils ont laissé intègres seulement celles inutiles. »

« Ils ont cassé les prises électriques, détaché les modules, vandalisé les installations de gaz, cassé les robinets, ont frappé et coupé la tuyauterie, débranché les chaufferies et en ont détruit une, poursuit-il. Nous avons du refaire les tests de pression aux installations. Une tente a été déchirée et nous avons du l’enlever. En deux jours ils ont pris des milliers de choses pour se faire à manger. Et ne parlons pas du fait qu’en bloquant l’énergie électrique certains tuyaux ont éclaté à cause du gel. »

25 employés du centre sont restés « séquestrés » à l’intérieur de la structure aux sorties bloquées par les immigrés clandestins. Apeurés, maintenant ils ne veulent plus aller travailler. Certains se sont mis en maladie et d’autres pourraient annoncer leur démission explique le journaliste de Il Giornale.

« J’étais parmi les otages lundi, explique Verena au journal local, et j’ai eu peur. Ce sera le parquet qui décidera s’il s’est agit ou non d’une séquestration mais moi je l’ai vécue ainsi. »

« Avant ces incidents la situation était déjà explosive. Alors ne parlons pas maintenant ! » ajoute un autre témoin.

Malheureusement de tels actes violents, qui auraient de quoi faire réfléchir les bobos de tout poil sur la réalité de l’immigration-invasion qui submerge l’Europe, ne les sortent pas de leurs illusions : de l’évêque qui défend les pauvres migrants mal-logés au responsable lui-même de la structure, Simone Borile, qui minimise ces incidents, « Ce n’est pas une révolte. Je ne me sens pas de les criminaliser. Ce n’est pas vrai que ce sont des délinquants, des révoltés », le politiquement correct tient bien corsetés ces beaux moralisateurs humanitaristes dans l’idéologie immigrationniste !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 commentaires

  1. Renard066 says:

    Réveil français la république française est en danger et nos valeurs HONTE à HOLLAND et VALL et ce gouvernement et cette pensèe unique et aux DICTATS de L’EUROPE . Vivement un trés grand changement pour la FRANCE en 2017..

  2. balaninu says:

    Il n’y a pas que SEULEMENT en France qu’il faut changer ! mais c’est ceux qui sont à la tête de cette EUROPE ! cette EUROPE telle qu’elle est aujourd’hui doit DEGAGER, et sans recevoir de subsides ! RIEN ! lorsque l’on est viré pour faute professionnelle, vous ne percevez RIEN !!!!!!!! pas plus les anciens ministres, députés, présidents et autres….. là nous ferons des économies ! Alors, peut-être, je dis bien : peut-être nous pourrons ENFIN avoir la PAIX ; retrouver nos valeurs, nos pays respectifs, NOTRE RELIGION, et ceux qui ne sont pas contents : DEHOOOOOOOOOOORS ! sinon, ils se plient à nos valeurs, et doivent TRAVAILLER avant d’obtenir des aides du pays !

    Que leur faut-il à ces bénévoles ? être violés, décapités ?beurk ces gens-là m’écoeurent et je ne les plains pas, puisqu’ils y retourneront.

    • Raiford says:

      L’Europe n’est pas réformable…
      Il faut en sortir, et vite.

  3. luis manuel goncalves says:

    Quelle France, Quelles valeurs, Quelles forces : pas de solution en vue… La France ne tire son nom que du royaume dont elle est issue… pas la peine de vous refaire un discours connu de tous. France = protection des francs à la Gaule catholique + conversion au catholicisme des Francs… Nous sommes donc dans une république révolutionnaire européenne mais pas en France… Les portes d’entrées européennes sont pour beaucoup d’anciens pays catholiques ou orthodoxes… Réinstaurons des royaumes véritablement chrétiens traditionalistes. Un retour du royaume de France seul serait immédiatement dévasté par les répliques et démocraties occidentales en place… Pour combattre, toutes les anciennes monarchies catholiques européennes doivent réémerger ensembles (royaume de France, d’Espagne, du Portugal, d’Autriche, d’Italie et royaume orthodoxe de Russie et pactiser pour créer un espace européen Latin/Orthodoxe, qui deviendrait la puissance économique, militaire et sociale par excellence dévouée au christ roi et remettant le monde dans la voie providentielle( avec une papauté fidèle à sa tradition)… Utopie diront certains, seul espoir pour ma part… Que saint Michel et la futur Jeanne soient avec nous pour ce grand combat.

    • Richard says:

      Tout à fait d’accord avec vous,

      Bonne et heureuse année 2017, dans l’espoir de voir le retour du Roi.

    • balaninu says:

      @luis manuel goncalves
      Merci pour votre commentaire ! 10000 fois raison.

  4. dommage que les 25 traitres qui les aidaient s en soient sortis vivants

    • pamino says:

      C’est une interprétation très curieuse des mots ‹ôtage› et ‹séquestration›, Qu’est-ce que vous fait penser que ces gens aient menti ? Seraient-ils peut-être des agents provocateurs migrants très bien italianisés qu’on aurait inclus dans le groupe exprès pour couvrir cette éventualité ?

  5. daflon says:

    Je serais un bel hypocrite si je faisais semblant de pleindre les administrateurs de cette vaste fumisterie. Mais en fait, ils ne sont pas trop génés car qui c’est qui qui va payer les dégats ? Hein ! Qui c’est qui ? Ce sont les (con)tribuables. Ils sont fait pour ça. Pous payer.
    Trêve de plaisanterie, si un jour vous voulez vraiment les butter, faites moi signe, je ferais le déplacement illico…et je suis plutôt bon à la mitrailleuse de 30.

  6. Etienne says:

    Demandez au bon pape François. Nul doute qu’il corrigera tout ça.
    Il va distribuer des bisous sur les fronts, et ça vaudra exorcismes.
    Comme Il est pape qu’il aille au charbon, au lieu de causer et faire le beau.

  7. Dismas Youssouf says:

    Il faut arrêter d’appeler migrants ceux qui, en réélité, sont des CLANDESTINS §

  8. Je l’ai dit et le redirais encore, le laxisme des responsables mondialistes, nous donne ce résultat minable. Maintenant, on gesticule, on pleurniche, on fait de grands discours, on lève les bras en l’air, mais il est trop tard, Messieurs les Politiques, le mal est fait. Il faut payer les conséquences de nos inconséquences. Toutes ces erreurs se traduiront par une augmentation de ce genre de chose dans toute l’Europe. Ce ne sont pas des malheureux (les vrais malheureux ne disent rien, ne cassent rien) que nous avons laissé entrer, mais des hommes déterminés à renverser nos démocraties faiblardes.

  9. Boutté says:

    Ces déserteurs veulent vivre comme dans le bled ? Renvoyons les chez eux.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com