Le site Mediapart annonce que la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) de Paris avait connaissance des messages d’un des tueurs du père Hamel une semaine avant l’assassinat du religieux. Le terroriste y évoquait une attaque dans une église, mentionnait Saint-Étienne-du-Rouvray… Une fois le prêtre assassiné, la DRPP a alors postdaté deux documents afin de masquer sa passivité. Voilà les pratiques du service de renseignement parisien.

La vidéo Twitter est en cours de chargement.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

Mots clefs

3 commentaires

  1. pamino says:

    J’espère bien que cette révélation aura ses suites officielles.

    • Voyons, voyons, pas d’illusions… Les commanditaires des terroristes sont au pouvoir et ce sont eux qui donnent les instructions aux services de police et de renseignement. Cette malencontreuse « fuite » ne donnera lieu à aucun correctif, sauf le correctif d’empêcher les « fuites »

  2. tirebouchon says:

    Tout est pourri en royaume de Danemark….alors en France, je ne vous dis pas à quel point !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com