la-fin-de-l-espece-humaine-dickès

Il n’est plus nécessaire de présenter à nos lecteurs le Dr Jean-Pierre Dickès, fondateur de l’une des plus importantes cliniques du nord de la France, ancien expert près la Cour d’Appel de Douai, président de l’Association Catholique des Infirmières et Médecins (ACIM), animateur d’une émission mensuelle sur Radio Courtoisie et membre de la rédaction de Médias Presse Info.

Son nouveau livre La fin de l’espèce humaine n’est pas un roman de science-fiction. Voilà des années que le Dr Dickès suit minutieusement les progrès stupéfiants de la science dans les domaines des NBIC : nanotechnologies, bio-ingénierie, informatique, biologie, génétique et sciences cognitives.

Les scientifiques sont devenus des démiurges, ils se prennent pour des demi-dieux. Il est grand temps de s’inquiéter des travaux des transhumanistes, du concept de l’homme-machine et du robot à l’intelligence artificielle.

La description que nous livre le Dr Dickès des avancées des recherches de savants fous est épouvantable, apocalyptique. En prendre connaissance est indispensable pour se préparer à résister à cette nouvelle forme de tyrannie qui se met en place.

A lire de toute urgence !

La fin de l’espèce humaine, Jean-Pierre Dickès, éditions de Chiré, 364 pages, 23 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. cloclo54 says:

    Est-ce que ce serait finalement aussi catastrophique que cela ? S’il n’y avait plus d’hommes sur terre, il n’y aurait plus de guerres, plus de misères, il y aurait plus de place pour les animaux par exemple. La terre tournerait-elle plus mal ? Pas sûr quand on voit tout ce que les hommes ont fait subir à cette pauvre terre ! cette idée ne me dérange pas du tout, bien au contraire….

  2. Ce n’est pas la fin. C’est une évolution violente. Une REvolution. Une crise.
    On a en a vue d’autres.
    Se faire soi-même c’est l’expression maximale de la liberté. Si nous ne changeons pas nous même, c’est la vie, la nature, le hasard qui nous changeront.
    J’adhère totalement au transhumanisme. En plus c’est inéluctable.
    Ces amoureux de la tragédie de la condition humaine qui prennent les humains pour des enfants, devront se conformer.

    • charles martel says:

      @Sylvain

      l’épisode du « déluge universel » et de la « tour de babel » vous à semble t’il échapper..

      L’univers tout entier ne tolérera pas une telle abomination, et encore moins les hommes qui ont une conscience gouverné par des PRINCIPES.

      • charles martel says:

        Encore une fois c’est la prétendue « souveraineté » d’un peuple manipulé et manipulable par définition, qui nous mène tout droit vers l’abîme.

        Seul la souveraineté des Principes qui jadis gouvernaient la conscience de nos Rois, est à même de guider les hommes vers leurs salut.

      • jean-pierre Dickès says:

        Si vous aviez lu ce livre, dans la conclusion je dis une chose élémentaire à savoir que notre destin reste entre nos mains. En pratique il est aux mains des politiques qui pour l’instant en France ont 30 ans de retard sur la science.
        Par ailleurs je dis et je répète dans ce livre à propos de la modifications ou de la synthèse de micro-organismes que nous pouvons soit détruire directement l’humanité soit entraîner une modification de l’écosystème susceptible de déclencher des catastrophes mettant l’homme et de multiples espèces en danger voire la détruire.

    • @ Sylvain

      Je me demande bien comment le hasard peut nous changer…

    • jean-pierre Dickès says:

      Personmellement, je ne suis pas emballé de voir mon cerveau remplacé par un ordinateur après numérisation. Non plus que de voir greffer mon cerveau sur un robot. C’est le projet des transhumanistes censé nous mener à l’immortalité.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com