Hier, dimanche 25 juin, c’était la fin du ramadan. Occasion pour de nombreux évêques et curés en Europe de faire preuve d’islamophilie galopante et de soumission empressée au nom du dialogue inter-religieux!

Le Service national de la Conférence des Évêques de France pour les relations avec les musulmans a envoyé son message élogieux de rigueur à la communauté musulmane française dans lequel il en appelle aux prières des musulmans à leur Dieu afin « de construire un monde toujours plus hospitalier et fraternel » :

« Chers amis musulmans,

En ce jour de fête qui marque la fin de ce mois de jeûne, de partage et de prière, recevez tous nos vœux et l’assurance de notre amitié plus forte que toutes les tempêtes que traverse notre monde.

Que votre prière qui monte en ce jour vers le Dieu Unique soit louange pour tous les bienfaits reçus de Lui !

Que le Miséricordieux continue d’accompagner notre marche ensemble sur cette terre !

Qu’il fasse de chacun de nous des pèlerins, à la fois confiants et responsables, et nous donne la force de construire un monde toujours plus hospitalier et fraternel !

Bel Aïd à chacun et chacune !

L’équipe du Service national pour les relations avec les musulmans

Père Vincent Feroldi, Frère Jean-François Bour et Sœur Colette Hamza »

Les évêques de Belgique, par la voix de Mgr Guy Harpigny, évêque référendaire pour le dialogue inter-religieux, en collaboration avec Steven Fuite, Président du synode de l’Église Protestante Unie de Belgique, ont fait de même. Leur lettre à l’occasion de la fête de la fin du mois du ramadan 2017 est un morceau d’anthologie dans le domaine de la relativisation et de l’indifférentisme religieux tout en étant un déni de la réalité par rapport à la violence islamique qui déferle en Occident, le tout étant synonyme pour les mahométans de servilité pratique et publique de la hiérarchie catholique envers eux :

« En ces temps difficiles et troublés, marqués par la violence en tant d’endroits, en ce temps d’incertitude et d’inquiétude, en ce temps où montent l’intolérance et le mépris de l’autre, nous voulons ensemble continuer à faire confiance à notre Dieu très miséricordieux, bienveillant envers toutes ses créatures. »

Etc. Etc., ce message épiscopal continuant sur le même ton lèche-botte.

En Italie, même son de cloche, ou de muezzin, à vous le choix !  A Mantoue le curé, don Marco Tizzi, qui n’a pas eu peur de défier la colère des ses paroissiens, a prêté un oratoire pour que les musulmans puissent y fêter la fin du ramadan, c’est-à-dire la fête de l’ Aïd-el-Fitr. Les invocations à Allah du genre « Allah akbar », que l’on entend aussi en d’autres circonstances plus tragiques,  ont résonné à l’intérieur de la chapelle :

« J’ai vu des musulmans qui, le Christ ayant été caché dans un tiroir, ont prié Allah, écrit un paroissien furieux sur twitter.

« Tristesse, colère, perplexité, inconcevable et insupportable » sont les commentaires les plus diffusés.

Le curé, plus amical avec les mahométans qu’avec ses ouailles, s’est défendu en invoquant le pape François :

« Si le pape François a été accueilli pour une prière dans une grande mosquée, je pense qu’offrir une salle à un groupe de musulmans afin qu’ils puissent prier le soir à l’occasion du ramadan ne soit vraiment pas un choix scandaleux. »

Le cas de Mantoue n’est pas isolé, de telles démarches ont eu lieu dans d’autres villes italiennes et européennes.

L’islamisation de la société occidentale, corollaire de sa déchristianisation et de sa dévirilisation forcée, est en marche avec la bénédiction d’évêques et de curés infidèles !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

23 commentaires

  1. Sandrine says:

    A Mr le curé don Marco Tizzi,

    Ce qui est « scandaleux », c’est d’avoir laissé mettre le Christ dans un tiroir. Cela a dû plaire au Dieu Unique et miséricordieux.

    • Onclin says:

      Madame Sandrine tout ce qui est cité dans l’article de madame Francesca de Villasmundo est scandaleux, c’est scandale sur scandale c’est l’abomination même. C’est du Jésusphobie tout simplement par ceux qui doivent le défendre, ils vomissent Jésus à commencer par ce pape François.

    • Philippe Régnier says:

      est-que votre Dieu n’est pas unique et miséricordieux? Je pense que vous ne vous rendez pas bien compte de ce que vous dîtes. Certes, nous les musulmans ou mahométans comme on se plait à nous nommer rageusement, rejetons catégoriquement le terme de « fils de Dieu » qui est juste, pour nous, un non-sens mais vous ne nous entendrez jamais citer le nom de Jésus (‘Aîssa en arabe) sans y accoler l’expression  » ‘aleihis-salam », c’est-à-dire, que « la Paix soit sur lui », ce qui traduit la dévotion que nous lui vouons

      • Sandrine says:

        C’est pour que le prophète Aîssa soit en plus grande paix que vous le rangez au fond d’un tiroir, je pense… Quel grand prophète ! N’êtes-vous un peu hypocrite ?
        Dieu appréciera ce geste puisqu’Il est miséricordieux, n’est-ce pas ? Mais si Dieu est miséricordieux sur ce geste, c’est bien parce que c’est un mauvais geste. Sinon pas besoin de miséricorde.
        Repentez-vous au lieu de chercher des excuses à vos péchés, comme les Juifs avaient cherché des arguments pour tuer le Christ. Mais bien sûr, ce crime a plu à leur dieu…

  2. Mad-Max says:

    Père Frère et Soeur pour ces religieux dans l’ombre épaisse !
    Satan I cité pour les uns …

    Père Fils et Saint-Esprit pour tout Catholique !
    Cité de Dieu pour les autres …

    2 chemins :

    L’ombre
    Ou
    La Lumière

  3. Paul-Emic says:

    Ça aussi c’était écrit

  4. Joseph says:

    Sont-ils seulement évêques, justement? Pourquoi ont-ils changé le rite du sacre des évêques en 1969?
    Pour des raisons mineures de changement de liturgie? Ou pour rendre les sacres invalides? Dans toute action, il y a une intention. Croyez-vous une seule seconde que Paul VI et ses séides ont changé la formule du sacre, qui était restée inchangée depuis 2000 ans, pour des raisons de rite, de mode, de liturgie, d’esthétique? Pendant que Mgr Lefebvre se battait pour la messe, ils coupaient l’arbre de la transmission apostolique. Ce qui explique que ces « évêques » n’ont plus la foi catholique pour transmettre le flambeau. http://www.a-c-r-f.com/principal.html

    • Raiford says:

      Nos bergers nous trahissent, ils préfèrent pactiser avec les loups.

  5. pamino says:

    Une véritable explosion de sedes vacantes, alors ! … c’est bien que Mgr Williamson continue à sacrer des évêques selon le rite traditionnel, même s’ils n’ont pas de sedes, mais je voudrais qu’il prît aussi de temps en temps un francophone ou un théodiscophone … Quels sont les changements importants introduits par Paul VI ?

    • Champalier says:

      C’est dans la constatation sedes vacantes que vous venez de faire, mon cher Panino, que se trouve le grand mystère douloureux et déchirant, de cette crise épouvantable de l’Eglise qui a été annoncée plusieurs fois dans les écritures de l’ ancien (livre de Daniel) et du nouveau testament (Evangiles du dernier dimanche après la Pentecôte et premier dimanche de l’Avent) puis par Notre Dame de la Salette et Notre Dame de Fatima. Le Padre Pio l’a annoncé aussi en disant que la Franc-Maçonnerie gravitait autour des pantoufles du Pape. Dom Luigi Villa, son dernier disciple décédé en 2013, a été l’écho de ce dernier religieux stigmatisé par sa revue tellement intéressante de la Civilta Catholica. Je sais que vous ne prenez pas en compte les révélations privées ni les les apparitions reconnues par l’Église, mais peu importe, les faits sont là et indéniables, et je crois et c’est la foi qui me le dicte, que l’Eglise est une société surnaturelle contre qui les portes de l’enfer ne prévaudront point, même si elle se trouve dans cet état d’agonie très avancé et de cruxifiction.

      • pamino says:

        « Je sais que vous ne prenez pas en compte les révélations privées ni les les apparitions reconnues par l’Église, mais peu importe, les faits sont là et indéniables […] »
        Merci de votre critique, Champalier. Les Évangiles de ces deux dimanches consecutives, celui du dernier de l’année liturgique en cours et celui du premier de l’autre, m’impressionnaient toujours très fortement déjà comme petit garçon (nous avions un vieux curé maître ès lettres classiques et très doué comme histrion de chaire). Je vous assure qu’ils m’impressionnent toujours et que je ne les sous-estime pas.
        Il est vrai que, comme MCF68, je ne prends pas en compte les révélations privées, mais il faut prendre ma méprise au pied de sa lettre. Étant donné qu’on n’est pas obligé de croire aux révélations privées, je me sers là du rasoir du père Ockeghem (les hypothèses non fondées peuvent être négligées). Je n’affirme ni que ces révélations aient eu lieu, ni le contraire ; je ne m’en occupe simplement pas ; ars longa, vita brevis. En ce concerne les apparitions reconnues par l’Église, ce qui est reconnu est qu’elles sont « dignes de croyance » ; il n’est pas dit qu’il faut y croire. Je n’ai jamais senti le besoin d’être plus catholique que l’Église sur ce point, et là j’ai été très influencé par ma grand-tante (1886-1975), qui me citait sa mère (1843-1935) qui disait sagement à son dernier enfant « Ma chère, il ne faut pas être plus catholique que l’Église ». Que d’autres y croient ne me dérange point, d’autant plus qu’ils y peuvent avoir raison. Je dis bien : peuvent, car si ces « faits » étaient simplement « là et indéniables », l’Église s’exprimerait sans doute autrement. Moi aussi je chante le Credo tous les dimanches (en entier, car je suis dans la schola cantorum), et même avec l’ajout ‹Filioque› qui n’a pas été agréé à Nicée et qui de ce fait ne paraît toujours pas dans le texte grec). À propos: Pour de bonnes raisons, tant textuels-linguistiques-littéraires que musicales*, j’y propose la ponctuation suivante : || Et unam, sanctam, catholicam Ecclesiam confiteor, || unum baptisma in remissionem peccatorum.
        *Ça marche musicalement pour tous les Crédos grégoriens canoniques sauf le dernier (récent), et surtout pour l’archi-connu nº III : je demande aux lecteurs de répliquer dans leurs musées les expériences que j’ai conduites dans le mien ; cf. Pline le jeune: « o verum secretumque μουσεῖον ! » .

  6. Boutté says:

    Est-ce vraiment par bonté ou ignorance que nos Evêques félicitent l’ église de Satan ?

  7. Guy de la Croix says:

    Bouté… ce n’est pas de l’ignorance c’est de la pure lâcheté car ces évêques sont minables et trouillards car ils pensent ainsi se protéger.. la peur est le propre de Satan qui les a dans son sac… évêques démission et tout de suite…

  8. horace says:

    Les premiers qui seront assassinés seront les lâches. L’ennemi n’aime pas les lâches, sauf pour les manipuler.

    • pamino says:

      C’est-bien-dit.
      É-vê-ques !
      Dé-mis-sion !
      Et-toutd’-suite !

  9. Sanfard says:

    « Evêque c’est par toi que je meurs » (Jeanne d’Arc à Cauchon)
    Aujourd’hui les catholiques meurent de « faim et de soif » (spirituels) à cause de ces Évêques et curés qui n’ont pas plus de jugeotte et de droiture que Cauchon et qui trahissent l’Eglise en magnifiant les adorateurs de Satan.C’est à vomir !
    Si leur modèle est François, qu’ils prennent garde car c’est le démolisseur de l’Eglise, un faux prophète dont il ne faut pas écouter les paroles trompeuses qui ne viennent pas de Dieu.

  10. la seule réaction devant ce genre de comportement est de couper les vivres à ces ecclésiastiques peu soucieux de respecter la doctrine cotholique!

  11. Philippe Régnier says:

    Musulman lecteur habituel de MPI, je suis assez effaré du caractère haineux des commentaires vis à vis de l’islam et des musulmans (mahométans !). Envisagez-vous sérieusement un monde où chrétiens et musulmans devraient toujours se faire la guerre ? Vous êtes bien placés pour savoir que le monde chrétien est loin d’être monolithique, alors, pourquoi voulez-vous mettre tous les musulmans dans le même sac?
    Et puis, je comprends que le jeûne du Ramadhan puisse irriter mais qu’est-ce-qui vous empêche de pratiquer un carême aussi méritoire? Quand on déplore la soit-disant islamisation de l’Europe, c’est peut-être le genre de question qu’il faut se poser

    • Perlimpinpin says:

      Pouvez-vous nous dire dans quel pays musulman les chrétiens ne sont pas persécutés et leurs églises non attaquées ou détruites ? Même en France, pays officiellement non musulman, on recense des actes récurrents contre la religion chrétienne de la part de musulmans, l’inverse n’existant pas. Donc, le monde que vous nous demandez d’envisager est soit une takiya de votre part, soit une utopie puisque les musulmans font la guerre aux chrétiens où qu’ils soient.
      Nous aimerions bien ne pas mettre tous les musulmans dans le même sac, mais il n’y a aucun pays dans le monde où des musulmans sont exemplaires et se lèvent pour prendre la défense des chrétiens face au sort que leur réserve quotidiennement leurs coreligionnaires.
      Merci pour votre appréciation vis à vis du carême, mais il est pour nous bien plus méritoire que celui musulman, seulement vous n’avez pas dû avoir toutes les informations disponibles pour une comparaison honnête, ou bien c’est autre chose dans votre personnalité qui vous fait préférer le jeûne du ramadan. L’islamisation de l’Europe est bien réelle et non un soi-disant fait, cependant la seule question à se poser est plutôt de comprendre qui aide ces musulmans à venir chez nous alors qu’il n’y a aucune élite musulmane dans notre nation sinon quelques personnes voulant utiliser l’Islam comme le balai d’Israel : https://www.youtube.com/watch?v=AK8ShUX8rDE

      Je rajouterai quand même une deuxième question pour ma part à votre égard, mais dont la réponse ne m’importe guère : pourquoi aimez-vous tant être dans le camp des futurs perdants…
      Et des perdants deux fois, sur terre et dans l’au-delà.

    • Sandrine says:

      Et nous, on est effaré de la haine des musulmans pour le Christ, Fils de Dieu et Dieu Lui-même.

  12. pamino says:

    Je ne sais pas avec le corps, mais je suis persuadé que le jeûne du Ramadan ne nuit pas à l’esprit.

    • populus says:

      Un musulman nous disait exactement le contraire il y a une semaine lorsqu’il a fait si chaud et qu’il ne buvait pas : « mes neurones ne fonctionnent plus », répétait-il tous les jours (il a raté son examen…).

  13. Cyrano says:

    @ Philippe Régnier
    Concernant les « commentaires haineux vis à vis de l’Islam et des mahométans », sans vouloir polémiquer plus avant, il est aisé de constater que les propos haineux et violents émanent aussi particulièrement fréquemment de ceux qui s’en plaignent le plus!
    Quand au fait de « mettre tous les musulmans dans le même sac » (allusion au sacro-saint « pas d’amalgame ») il ne saurait en être autrement en écoutant les discours des soi-disant « modérés » qui en fait n’adoptent jamais de position claire, en effet, dans chacun de leurs discours pouvant sembler empreint de tolérance et modération, il y a toujours un « oui mais… » qui en fait condamne les exactions extrémistes du bout des lèvres tout en les justifiant en partie. Tout irait pour le mieux si les positions étaient clairement définies, ne serait-ce que dans les actes, car bien souvent, même à quelques jours d’un attentat, les revendications communautaristes prennent le dessus (voir l’attentat de Nice et la provocation du burkini quelques jours après). Pour le ramadan, quid d’une telle « publicité »? On s’en moque!

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com