missel_clovisLes éditions Clovis avaient déjà publié en 2012 un missel quotidien latin-français, tiré alors à 5000 exemplaires.

Ce missel est le fruit d’un long travail de l’abbé Daniel Joly, spécialiste en liturgie. Il permet aux fidèles de suivre la messe catholique (célébrée en latin selon le rite traditionnel) grâce à la traduction française placée en vis à vis du texte latin.

Bien plus qu’une simple traduction de la messe, le missel est un livre de piété indispensable pour les fidèles puisqu’on y trouve :

  • Les textes propres à chaque messe avec les lectures de l’Écriture sainte associées à ces messes.
  • Le rituel des sacrements avec notamment un examen de conscience détaillé pour bien se confesser.
  • De nombreuses prières pour se sanctifier.
  • Des instructions doctrinales pour chaque temps liturgique qui permettent de réviser son catéchisme.

Enfin, pour les fêtes des saints, l’abbé Joly a pris le soin de rédiger un petit résumé de la vie de chaque saint.

Le tirage de la première édition étant épuisé depuis plusieurs mois, les éditions Clovis ont décidé cette fois-ci de mettre les bouchées doubles en faisant imprimer 10000 missels pour répondre aux demandes de plus en plus nombreuses !

Le missel est traditionnellement un cadeau que les parrains et marraines offrent à leurs filleuls le jour de leur première communion ou de leur confirmation. Le missel est un beau livre, solide, que l’on garde toute sa vie et que l’on emporte avec soi chaque fois que l’on va à la messe. En un mot, le missel est un bon compagnon de route qui nous aide à prier.

Vous pouvez soutenir la fabrication de ce missel en le réservant en souscription sur le site internet des éditions Clovis, pour le prix de 46 € (+ frais de port). Le missel sera achevé d’imprimer en octobre 2016 et sera envoyé par la Poste en priorité aux personnes ayant participé à cette souscription.

Puis il sera disponible à partir du mois de novembre 2016 au prix de 52 € (plus frais de port éventuels).

Cliquez ici pour réserver dès maintenant ce missel.

missel_clovis_2

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. jeremy says:

    Dommage que ce soit la liturgie de l’antipape Jean XXIII;
    cette liturgie à été établie pour faire la passerelle vers le Novus Ordo.

    • Emmanuel says:

      Bonjour, pouvez vous étayer votre commentaire. Je ne vois aucune différence entre ce missel et le missel que m’a transmit ma grand mère datant début années 60.

  2. Lionel says:

    Ils n’ont qu’à rééditer le missel de Dom Lefèbvre ou celui du chanoine Joly et foutre à la poubelle les « amen, je vous le dis », « comme nous pardonnons aussi » et autres incongruités massacrantes de la langue française…
    Quand je pense que l’archevêque Le Gall a osé poursuivre en justice l’Homme Nouveau pour avoir repris des passages de « traductions » conciliaires! franchement, qui a l’intention de s’intéresser à leur charabia?

  3. Pourquoi un missel? L’évangile est le livre à donner, l’homme veut toujours mettre sa main et ses idées tordues pour soumettre influencer, diriger. Le Christ est le salut, la liberté pour quiconque veut croire, nous sommes libre de croire, de penser ou de rejeter. C’est là, la différence entre la religion des hommes avec leur dogmes et leurs lois tordues face à la foi dans le salut en Jésus. L’homme cherche les honneurs, la première place, la reconnaissance, l’autorité etc. Jésus a cherché le simple, ce qui est humble, le pardon, la bonté, c’est ce que je veux pour ma vie, cela est mon choix!

  4. pamino says:

    Mais le missel est plein de « lecture du saint Évangile selon […] », vu que chaque messe a un Évangile et que le commencement de celui de saint Jean est lu comme conclusion de chaque messe (et, en ce qui concerne la messe basse, doit être lu à haute voix, sans que les auditeurs soient distraits par des bruits d’orgue, pour ne pas parler de chansons pieuses peu respectueuses du beau texte que le célébrant est en train de déclamer). Je me demande si vous connaissez suffisamment le missel.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com