moukatchevo2

Évacuation à Moukatchevo d’un mort

Nous vous avions informé dans un précédent article, de la guerre que se livrent les oligarques contre les nationalistes en Ukraine, les « nationalistes » étant eux-mêmes à la solde de certains oligarques. 

Voici la vidéo de la fusillade qui a eu lieu à Moukatchevo le 11 juillet dernier, faisant quatre morts (deux membres de Pravy Sektor et deux civils) et treize blessés:

Pietro Porochenko, le président d’Ukraine, encouragé par les Etats-unis, a décidé d’en finir avec les Secteur droit qui l’a porté au pouvoir en agitant le peuple sur la place Maïdan et en fomentant le coup d’Etat, mais qui manifestait ces derniers temps quelques velléités de renouveler l’opération contre lui.

Suite à la fusillade qui l’a opposé à une bande plus ou moins mafieuse d’un député du parlement de Kiev, Pravyi Sektor (Secteur Droit) s’est réfugié d’abord dans un poste de la police routière à l’entrée de la ville, avant de partir dans les collines de la région de Transcarpatie, prendre le maquis. 

Une opération anti-terroriste a été lancée pour leur capture le samedi 18 juillet au matin. La montagne a retenti tout le week-end des échanges de tirs des deux côtés. Dmitri Iaroch, leur chef, refusant de se rendre.

« Comme l’ont dit nos gars dans les bois, personne ne nous enlèvera le droit de mener notre dernier combat, écrit-il le 18 juillet sur Facebook. A destination des forces de l’ordre: « Je demande à tous mes frères d’armes de l’armée ukrainienne, de la garde nationale, des Services de sécurité, du ministère de l’Intérieur et du service des douanes de désobéir à ce gouvernement criminel. »

Ces derniers temps, ce parti nationaliste pro-européen s’était senti trahi. Son chef Dmitri Iaroch avait dénoncé les pressions occidentales, et avait demandé de cesser « de vénérer l’Union européenne, ce colosse aux pieds d’argile. » Il avait aussi menacé le gouvernement de refaire un nouveau Maïdan précisant que cette fois-ci,  Porochenko et le premier ministre Arseni Yatseniouk, ne leur échapperaient pas, contrairement à l’ancien président Ianoukovitch qui, pour sa part, avait trouvé réfuge en Russie. Il semblerait même que les événements de Moukatchevo étaient en réalité destinés à provoquer une nouvelle révolution de type Orange

Et Pravyi Sektor ne serait pas ce qu’il est s’il ne voyait pas derrière ce drame auquel il se trouve confronté, l’ombre de la République de Donetsk:

« Ce ne sont pas que des organisations criminelless locales qui sont actives dans la région, mais aussi le détachement commando Riazan. Leur chef a confirmé que ses hommes y étaient présents. D’après les données préliminaires dont nous disposions en plus de l’information sur le trafic illégal, ce complexe sportif servait également de base d’entraînement aux combattants de la DNR », a déclaré Andreï Charaskine, le porte-parole de Parvyi Sektor.

On se demande ce que les combattants de Donetsk pourraient bien faire si loin de leur base… Mais dans le chaos ukrainien, tout est possible.

Des manifestations ont eu lieu à Kiev, à Kharkov et à Lvov aux cris de « Révolution! Mort au régime criminel! La révolution n’a pas de fin »

On le voit les tensions en Ukraine se multiplient et viennent de divers côtés à la fois. Mais Porochenko qui a mis au sein du nouveau gouvernement des étrangers tout dévoués aux intérêts américains, fait reposer son autorité et sa force sur l’étranger. D’ailleurs les USA ont organisé des manœuvres militaires rassemblant plusieurs nationalités, qui auront lieu prochainement, dans l’Ouest de l’Ukraine.

En attendant le dénouement de la confrontation, à Moukatchevo une importante présence militaire démontre la détermination de l’équipe dirigeante au pouvoir à Kiev. La garde nationale, si féroce dans le Donbass contre les insurgés,  se déplace à Moukatchevo dans des véhicules de combat, alors que des hélicoptères survolent la zone. La Transcarpatie a pris des allures de guerre, avec des moyens militaires habituellement déployés contre les républiques de Novorossiya. le féroce régime de Kiev appelle ces opérations de guerre à l’encontre de ses opposants,  à l’Ouest comme à l’Est, des « opérations anti-terroristes ».

Ce règlement de compte spectaculaire entre complices du Maïdan, émeut les voisins frontaliers de l’Ouest de l’Ukraine, Moukatchevo se situant à 150 kilomètres de la frontière hongroise. En Transcarpatie vivent notamment 150.000 Hongrois d’origine. Budapest suit attentivement l’évolution de la situation:

« Si les Hongrois étaient persécutés en Transcarpatie et s’ils étaient contraints à la fuite, nous les aiderions et les accueillerions tous », a promis M.Lazar, le premier ministre hongrois. Budapest qui développe actuellement des programmes de soutien à destination des Hongrois d’Ukraine, renforce également sa frontière. Dans ce contexte, l’éventuelle persécution de la minorité hongroise de Transcarpatie, nous échappe un peu… Mais qui n’est pas persécuté en Ukraine ? La complexité de la situation dans ce pays s’opacifie de jour en jour et tourne à une guerre civile qui risque de se généraliser.

Pour mémoire, le bataillon Dniepr émane du parti politique Pravyi Sektor. Il fut l’un des bataillons les plus féroces parmi ceux qui sévissent (ou sévissaient) contre la population du Donbass à l’est du pays, où se poursuit la guerre civile.

Ce mouvement d’extrême-droite néo-nazi, est étroitement lié au parti nationaliste Svoboda, membre de la coalition qui a accédé au pouvoir en Ukraine suite au coup d’Etat du Maïdan en février 2014, appelé aussi deuxième révolution Orange. En janvier et février 2014, les activistes de Pravyi Sektor avaient participé à l’occupation de bâtiments administratifs, au pillage des arsenaux de la police et à des violences contre les forces de l’ordre.  Ils se sont ensuite  activés dans la répression de la rébellion de la Nouvelle-Russie, dans le sud-est du pays.

Dmitri Iaroch, leur chef, est sans doute toujours sous le coup d’un mandat de recherche du Parquet général de Russie. Siégeant au Parlement, il avait eu quelques velléités de se faire élire aux présidentielles de 2014.

La garde nationale qui a été envoyée pour les combattre à Moukatchevo tire son origine, comme Pravyi Sektor, du coup d’Etat du Maïdan. C’est au sein des agitateurs de la place Maïdan qu’elle a puisé pour se former sur une initiative de la Rada. Elle est sous autorité du ministère de l’Intérieur, elle est la police politique du régime. Tandis que Pravyi sektor est ou était la milice privée de l’oligarque gouverneur de la région de Dniepopetrovsk, qui a été contraint de démissionner il y a quelques semaines suite à un bras de fer avec l’oligarque du chocolat de Kiev: Porochenko.

 

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

16 commentaires

  1. Volodymyr Bellovak says:

    S’il vous plait Emilie Defresne, merci de cesser d’injurier et de calomnier les militants de « Pravyi Sektor » ( secteur droit ) et de varier un peu plus vos sources d’informations ( « sputnik » non merci! ) . « Secteur Droit » est toujours qualifié sous votre plume acerbe d' »extreme droite », de « néo-nazi » ( bizarre pour des chrétiens affichés ), de « pro-européen » ( si vous parlez de l’UE ils sont contre )…; on peut critiquer certaines de ses méthodes et stratégie, voire contester en partie le bien-fondé du nationalisme ukrainien. Mais qu’en on se réfère directement aux idées et programme de Pravyi Sektor tels que les énonce son chef Dmitri Yaroch, j’éprouve personnellement beaucoup de proximité « idéologique » et de sympathie nationaliste et européenne pour ce mouvement. A moins d’etre gauchiste, il est louable à mes yeux de défendre la Nation, la Patrie, le Peuple, la Famille, la Chrétienté, la Morale, la Tradition, l’Identité, le Courage, la Force, la Volonté, l’Honneur, la Fidélité,etc…, toutes ces vertus et valeurs que défend « Secteur Droit ».
    Quand je vous lis, comme quand je lis la majorité des commentaires des patriotes français sur le sujet, je ne me sent pas plus russophile, mais je commence à avoir honte d’etre français;
    CES NATIONALISTES UKRAINIENS, MALGRE TOUS LES DEFAUTS QUE VOUS LEUR PRETEZ, RISQUENT LEUR PEAU POUR LEURS IDEES : CONTRAIMENTS AUX PSEUDO-PATRIOTES FRANCAIS « guerriers du clavier », LES PATRIOTES UKRAINIENS ONT DES COUILLES ET SAVANT MOURIR POUR LEUR PATRIE : ils ont plus de droits, acquis par le sang, que vous, de dire quel avenir ils veulent pour leur patrie !
    LAISSEZ VIVRE L’UKRAINE !…et merde à tous les p’tits cons donneurs de leçons !

    • Emilie Defresne says:

      Désolée Volodymir, l’essentiel de mes renseignements dans ce sujet, (comme dans bien d’autres) ne vient pas de Sputnik. Ce qui vient de Sputnik, je l’ai sourcé. Ce ne sont pas les informations essentielles du sujet.

      Je n’ai pas vu ce que Sputnik dit des derniers déroulements des aventures de PS à Moukatchevo. Au moment où j’au rédigé l’article, Sputnik n’en disait rien. Mais je ne vois pas comment Sputnik, si c’est un organe de presse honnête, pourrait dire autre chose que les faits, partout les mêmes, où qu’ils soient référencés, quand l’info est honnête.

      • Volodymyr Bellovak says:

        Sputnik étant un média officiel du pouvoir russe on peut avoir quelques doutes sur sa parfaite objectivité et neutralité dans les affaires ukrainiennes…
        Pravy Sektor a peut-etre été financé en partie par un oligarque mais ça n’en fait pas forcément une « milice privée » au service de cet oligarque.Meme si on peut les contester, les objectifs du Secteur Droitsont autres, et sans doute selon son optique, tous financements sont bons à prendre, ce qui peut-etre contestable aussi je vous l’accorde.
        Par contre, contrairement à ce que vous affirmez, Pravy Sektor a plus que de fortes réserves concernant l’UE et toutes les structures supranationales, comme vis-à-vis de tout état impérialiste ( USA compris ).

      • Monsieur T says:

        « Mais je ne vois pas comment Sputnik, si c’est un organe de presse honnête, pourrait dire autre chose que les faits, »

        Sputnik est aussi honnête que la Pravda, il y a quelques mois ils avaient pondu un article complètement hallucinant de propagande sur la Pologne accusée d’avoir été complice (brrr!) du IIIème reich avec bien sûr aucune référence au massacre de Katyn puisque les soviétiques étaient décrit comme des « libérateurs »…
        Dernièrement Sputnik fantasmait dans le cadre d’un virage antiraciste aussi sur l’extrême droite allemande qui violenterait un peu trop les « pauvres » immigrés…
        Quant aux bêtises qu’ils enchainent sur l’Ukraine… n’en parlons pas.
        Bref média « dissident » en carton, poubelle.

  2. Tchetnik says:

    Ils savent surtout verser le sang des autres.

    • Volodymyr Bellovak says:

      Il me semble que dans toutes guerres le sang coule et pas seulement dans un seul camp ! Je sais les accusations que vous portez contre les natios ukrainiens soupçonnés par certains de crimes de guerre contre des civils; il faudra apporter les preuves, et dans tous les cas personnellement je souhaite que justice soit rendue. Mais je ne suis pas certain qu’en face on ne trouve que de gentils « enfants de choeur »…Je vous rappelle que tout à commencé sur le maidan et sa centaine de morts coté manifestants…
      Je ne dis pas ici que les natios ukrainiens soient parfais, ni que la Russie aurait tous les torts ( il y a des volontaires natios russes chez pravy sektor…), j’estime que les patriotes français en général sont très mal placés pour juger les natios ukrainiens ! Patriote français : combien de divisions, quelle vision sur l’etre et l’avenir de la France, et surtout quelle(s) action(s): sur ce dernier point, NEANT !

      • Tchetnik says:

        Plus que des soupçons en l’occurrence.

        Les preuves, témoignages existent, sont collectés dans les hôpitaux, sur le terrain, au sortir des fosses communes, filmés, documentés, collectés, y compris par des organisations aussi peu pro-ruses que l’OSCE ou la Croix Rouge.

        Quand même Amnesty international, pourtant d’échine flexible s’y met, il devient difficile de nier ce que eux-mêmes ne peuvent plus cacher.

        La « centaine de morts côté manifestants » est une provoc, de services secrets US qui a une barbe longue comme ça. En revanche, les dizaines de morts d’Odessa et les milliers de morts, de violés, d’éventrés, de torturés du Donbass sont bel et bien Russes et bel et bien civils. Certainement pas « ukrainiens ». Et les pélos qui leurs tombent dessus sont bel et bien « ukrainiens ». Aucun doute là dessus.

        Si aucun camp n’est jamais clair dans aucune guerre, il serait quand même vain de chercher à relativiser les rôles et les réalités des faits.

        « Patriote français : combien de divisions, quelle vision sur l’etre et l’avenir de la France, et surtout quelle(s) action(s):  »

        -Je suis bien d’accord, mais combien de divisions chez des « patriotes ukrainiens » qui en général ne parlent pas l' »ukrainien » et n’ont aucune idée de ce que serait leur patrimoine historique…

        « il y a des volontaires natios russes chez pravy sektor… »

        -Malheureusement, ce sont les mêmes qui manifestent à Moscou aux côtés des Navalny, Oudaltsov, Alexeiev (homosexualiste notoire) et qui mélangent leurs drapeaux de l’époque d’Alexandre III aux couleurs arc en ciel des zomos et roses des sociaux-démocrates…Ils sont soi-disant « monarchistes », « patriotes », « Orthodoxes »(en général plutôt racialistes et Rodnoverie) et ne peuvent manifestement exister sans l’argent des US.

        Tout ce qui brille n’est pas or.

      • Tchetnik says:

        Ces « nationalistes Russes » (sic et resic) sont aussi toc que les « ukrainiens » avec des références historiques aussi plombées, inventées, manipulées et les mêmes financements occidentaux.

        • Volodymyr Bellovak says:

          Je ne connais pas ou très peu les nationalistes russes, donc je vous laisse les juger sans rien ajouter, faute d’éléments.
          Par contre pour ce qui est de « pravy sektot » il a montré par les paroles et les actes sa totale hostilité aux prétentions homosexualistes. Je referme la parenthèse sur le sujet.
          A plus « tovaritch » Techtnik !

  3. Volodymyr Bellovak says:

    J’ajoute que les évènements d’Ukraine sont comparables à ceux d’Irlande il y a un siècle; l’IRA n’a pas toujours non plus combattu « la fleur au fusil » et ses combattants n’étaient pas du genre « bisounours »…Pour moi, comme chrétien, la fin ne justifie pas tous les moyens, et la violence ne peut s’exercer que de manière proportionnée en cas de légitime défense; cela n’a pas toujours été le cas pendant la révolution irlandaise…
    J’estime que le peuple ukrainien est plus sain que ce qui reste du peuple français qui est en voie de dissolution-destruction-disparition ( un autre prend sa place avec le meme nom mais ce n’est plus le meme, le vrai ) si il ne tente rien très prochainement; encore faut-il qu’il retrouve lucidité, conscience de soi, fierté, virilité, combativité, volonté, responsabilité, sens du bien commun et de la communauté nationale, générosité, don de soi, esprit de sacrifice, et qu’il jette aux oubliettes de l’histoire toutes ses références toxiques et mortelles pour son identité et sa survie: 14 juillet, révolution française, république, démocratie, universalisme, métissage, « anti-racisme » ( qui est en fait de la haine de soi et de ses semblables ) , »ouverture à l’Autre », libéralisme, modération, confort, paresse, facilité, individualisme, etc…: (Trop ? ) vaste programme !

    • Tchetnik says:

      On sera tout à fait d’accord sur les idéaux, les enseignements, les patrimoines à défendre, ce qui font beauté, dignité et sens à la vie, comme nous le serons sur ce qui en est l’antimatière à combattre.

      Nous le serons sans doute moins sur qui combat vraiment qui.

      Bien des nationalismes, au mieux légitimes mais mal préparés, mal enseignés, au pire carrément artificiels ont toujours été instrumentalisés par la FM.

      • Volodymyr Bellovak says:

        C’est possible que vous ayez raison concernant la manipulation-instrumentalisation de certains nationalistes en général. Je pense cependant qu’un nationalisme est difficilement artificiel dans sa genèse; pas de nationalisme sans nation. Par contre il y a des peuples sans état, ni conscience ,ni volonté nationales, qui parviennent à devenir des états-nations grace aux efforts de quelques meneurs-« éveilleurs de peuples » déterminés; c’est là que peuvent en effet intervenir des agents extérieurs « invisibles » ( FM, etc…) qui manipulent ou dirigent en fait ces meneurs visibles (?)…
        Cependant je pense que nous sommes d’accord sur l’essentiel et sur le fait que la Nation ne saurait représenter l’absolu ( une sorte d’idole ) mais une composante de la Chrétienté ( aujourd’hui très affaiblie voir introuvable ! ) qui lui est supérieure, prélude à la Patrie commune, la céleste !
        Amicalement, pour le triomphe du Christ-Roi !

    • François says:

      « J’estime que le peuple ukrainien est plus sain que ce qui reste du peuple français »

      Désolé de vous le dire, mais avec d’ardents défenseurs comme vous du peuple français, en effet, la France n’est pas prête de s’en sortir!

      Il y a mieux que Pravyi sektor, ces criminels, comme exemples. Qu’ils soient néo-nazis, n’est pas le problème. Le problème c’est que par leur sottise crasse, ils ont fait la courte-échelle à la colonisation de leur pays par les américains.

      C’est ce qu’on appelle les idiots-utiles des yankees.

      Ils auraient mieux fait d’être moins courageux, moins orgueilleux, moins criminels, moins faux-nationalistes, mais un peu petit peu plus intelligents.

      Dmitri Iaroch prétendait anéantir Poutine et le Kremlin et détruire la Russie… C’est dire le niveau! S’il s’était suicidé, avec son énorme complexe de supériorité, il était sûr de viser au-dessus de sa tête!

      S’il remet un peu les pieds sur terre, c’est un peu tard.

      Qu’il se rende compte que le mondialisme duquel il s’est fait la carpette, est LGBT, c’est bien, il n’est jamais trop tard, mais c’est assez pathétique.

      Quand on pense à toutes les souffrances et tous les morts que sa compromission avec les israélo-mondialistes a coûté et coûte encore à son pays, il ferait mieux de la fermer. Car il est quand même allé jusqu’à lécher les godasses des services secrets israéliens… en toute conscience, pour sa petite ambition et pour assouvir sa haine de la Russie.

  4. Volodymyr Bellovak says:

    Dmitri Yaroch n’est pas mon ami, et je ne l’ai jamais rencontré. Je vous laisse vos propres appréciations sur le personnage mais je maintiens les miennes sur les Français d’aujourd’hui,…hélas !

    • François says:

      Français d’aujourd’hui dont vous êtes…

      • Volodymyr Bellovak says:

        Les nationalistes ukrainiens ont sans doute commis des fautes et elles ne sont certainement pas à imiter. Cependant je ne désespère pas de tous les Français; il y a encore des hommes dignes de ce nom parmi eux: Des Alain Soral, Hervé Ryssen, etc…Nous allons peut-etre finir par créer un sursaut, avec la grace de Dieu!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com