pma-gpa-MPI

Puisque politiciens et médias du système se liguent pour mentir effrontément aux Français et nier les évidences, il est plus qu’utile de faire œuvre de mémoire.

Quoi qu’en disent nos bonimenteurs, le PS a bien l’intention de légaliser la gestation pour autrui. La seule question qui se pose, c’est quand ? A l’approche des élections municipales et européennes, le PS cherche à limiter les sujets trop conflictuels. Mais de la même façon que le contenu du projet de loi Famille reviendra par des propositions de loi déposées par les parlementaires, il ne fait aucun doute que la GPA fera à un moment ou l’autre, avant la fin de cette législature, l’objet d’une proposition de loi.

Bien sûr, en ce moment, ils le nient. Mais c’est nous prendre pour des imbéciles.

Rappelons tout simplement le manifeste en faveur de la gestation pour autrui (GPA) publié le 13 décembre 2010 par le journal Le Monde, propriété de Pierre Bergé, bien connu pour être un partisan de la GPA en même temps qu’un financier du parti socialiste.

Le texte de ce manifeste était sans équivoque.

« (…)  Parenté et filiation n’ont rien de naturel (…) ».

« (…)nous proposons de fixer le cadre qui permettra aux femmes de porter un enfant pour d’autres parents (… »

« Au XXIe siècle, la fondation d’une famille est l’expression d’une volonté, c’est à dire de la conjonction d’une liberté individuelle et d’un projet partagé. La venue au monde d’un enfant résulte de cette liberté et de ce projet. Encadrer la gestation pour autrui, c’est reconnaître que cette liberté et ce projet ne s’arrêtent pas aux frontières biologiques. Des parents, des géniteurs, une gestatrice peuvent permettre, ensemble, la venue au monde d’un enfant. Il revient à la société de fixer le cadre nécessaire à la protection de cette liberté. »

Or, ce manifeste était signé par de très nombreuses personnalités socialistes dont trois sont, depuis, devenus ministre et beaucoup d’autres siègent à l’Assemblée nationale ou au Sénat.

Il serait absurde de prétendre que ces signataires ont renoncé à leur funeste projet. Ils attendent simplement le meilleur moment.

A l’approche d’un scrutin auxquels participeront une partie de ces signataires et dans le contexte de déni auquel nous assistons, nous croyons nécessaire de publier la liste des signataires de ce manifeste en faveur de la légalisation de la gestation pour autrui (GPA).

 


Michèle André, sénatrice PS du Puy-de-Dôme,

Elisabeth Badinter, philosophe,

Gérard Bapt, député-maire (PS) de Saint-Jean,

 Joëlle Belaisch-Allart, gynécologue obstétricienne,

Serge Blisko, ancien député PS, président de Miviludes,

Patrick Bloche, député-maire PS, siège au Conseil d’administration de France Télévisions,

Gilles Bon-Maury, ancien président d’HES et conseiller au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem,

Jean-Michel Boucheron, ancien député PS,

Nathalie Boudjerada, avocate, présidente d’honneur du comité d’experts de l’association CLARA en faveur de la légalisation de la GPA, 

Christophe Bouillon, député-maire (PS) de Canteleu,

Laurence Brunet, juriste,

Anne Cadoret, anthropologue,

Laure Camborieux, présidente de Maia,

Olivia Cattan, présidente de Paroles de femmes,

Monique Cerisier Ben Guiga, ancienne sénatrice PS des Français établis hors de France,

Nadia Cherkasky, psychologue, psychanalyste,

François Dagnaud, adjoint au maire de Paris,

Geneviève Delaisi de Parseval, psychanalyste,

Valérie Depadt-Sebag, juriste,

Olivier Dussopt, député-maire PS d’Annonay. Le 25 janvier 2011, à l’Assemblée nationale, lors de la Commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi relatif à la bioéthique, Olivier Dussopt avait tenu les propos suivants : « … Quand j’entends que « malheureusement » 96 % des grossesses pour lesquelles la trisomie 21 est repérée se terminent par une interruption de grossesse, la vraie question que je me pose c’est pourquoi il en reste 4 %. » Des membres de l’Assemblée avaient dénoncé le caractère eugéniste de ces propos .

 Rémi Féraud, maire PS du Xe arrondissement de Paris, co-directeur de campagne d’Anne Hidalgo, 

Olivier Ferrand, président de Terra Nova, influent cercle de réflesion du PS

Aurélie Filippetti, ministre (PS) de la Culture,

Antoinette Fouque, psychanalyste,

Caroline Fourest, qu’on ne présente plus…,

Véronique Fournier, médecin,

Geneviève Fraisse, philosophe,

Maurice Godelier, anthropologue,

Jean-Pierre Godefroy, sénateur PS de la Manche,

 Martine Gross, sociologue,

Juliette Guibert, gynécologue obstétricienne,

Bruno Julliard, secrétaire national du PS,

Serge Hefez, psychiatre, psychanalyste,

Géraud de La Pradelle, juriste,

Jean-Marie Le Guen, député PS de Paris,

Catherine Lemorton, députée PS de Haute-Garonne,

Claudine Lepage, sénatrice PS des Français établis hors de France,

Annick Lepetit, députée PS de Paris,

Roger Madec, sénateur-maire PS viscéralement anticatholique du XIXe arrondissement de Paris,

François Marc, sénateur PS du Finistère,

Sylvie et Dominique Mennesson, co-présidents de l’association Clara,

Jennifer Merchant, politologue,

Jean-Pierre Michel, sénateur PS de la Haute-Saône,

Jacques Milliez, gynécologue obstétricien,

Frank Natali, avocat,

Israël Nisand, gynécologue obstétricien,

Ruwen Ogien, philosophe,

François Olivennes, gynécologue obstétricien,

Corine Pelluchon, philosophe,

Mao Peninou, adjoint au maire de Paris,

François Rebsamen, président du groupe PS au Sénat, membre influent du Grand Orient de France,

Marie-Line Reynaud, députée PS de Charente,

Elisabeth Roudinesco, historienne, psychanalyste,

Joy Sorman, écrivain,

 Irène Thery, sociologue,

Serge Tisseron, psychiatre, psychanalyste,

Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement et ministre (PS) des Droits des Femmes,

André Vallini, député PS, président du conseil général de l’Isère,

 Alain Vidalies, ministre (PS) délégué aux relations avec le parlement,

Richard Yung, sénateur PS des Français établis hors de France.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. RIBIERE says:

    QUELLE Décadence .LE GOUFFRE GRANDIT .Plus de principe plus de morale ..UN SCANDALE…Il n’ont pas le droit de « pondre » des lois et décrets sans demander l’avis du peuple Français lA France n’appartient pas a une » élite « décadente  » de « barge  » L’oisiveté est mère de tous les vice. (voilà ce qui arrive quand on est payé a rien faire et surtout sans se fatiguer,ni le corps et encore moins l’esprit… LA PREUVE !!! Quel sera l’avenir des ces enfants sans repaires!!sur quels critères se baseront-ils pour se construire un avenir,fonder un foyer ?? AVEC QUI ??? avec une idée au départ faussée ,sans fondement.C’est du n’importe quoi!cela fait peur !

  2. Le vieux Lucifer va se régaler il va les avoir tous

  3. Pingback: Manuel Valls favorable à la GPA, tout comme Najat Vallaud-Belkacem

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com