Cette fois c’est fait. La Grèce est officiellement en défaut de paiement n’ayant pas remboursé son échéance au FMI de 1,5 milliard d’euro. L’Eurogroupe a quant à lui décidé de suspendre tout programme « d’aide » à la Grèce, et la BCE (Banque Centrale Européenne) devrait cesser d’alimenter en liquidité les banques grecques. Nul ne connait l’issu de ce bras de fer, et il est difficile de savoir si Alexis Tsipras aura le courage d’aller jusqu’au bout lui qui ne cesse d’affirmer qu’il ne souhaite pas sortir ni de l’Union Européenne ni de l’euro.

La Grèce a une occasion historique de se libérer du joug de la finance internationale et de créer un précédent, pour autant que ses dirigeants d’extrême gauche ne fasse pas replonger le pays dans un système socialiste d’assistanat généralisé, qui pour le coup, aura vite fait de ruiner le pays une seconde fois, non par le biais d’une dette qui n’existera plus, mais par une inflation que rien ne pourra stopper.

La France suit de peu, avec une dette qui explose pour se rapprocher des 100% du PIB, et un poste de remboursement qui devient de plus en plus lourd.

L’euro explosera, et la terre continuera de tourner, n’en déplaise aux prophètes de malheurs européistes qui jouent sur les peurs et le chantage pour maintenir un système qui permet d’asservir les peuples au profit de quelques financiers que le contribuable n’a jamais fini de rembourser.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. TRUDELLE says:

    Mais si vous reveniez au principe moral d’abord que tout débiteur doit rembourser ce qu’il a emprunté ? La GRECE, c’est indiscutable, a triché pour entrer dans le placard aux confitures de l’U.E et empocher les prêts qui lui ont permis de vivre, pendant des années, au dessus de ses ressources avec NOTRE argent de contribuables de l’UE. Il n’y a pas de cadastre en GRECE donc pas de rentrées fiscales sur la richesse immobilière, les retraites atteignent 50 % du PIB soit le double de notre pays et quant au nombre de fonctionnaires…il défie toute comparaison de ratio.fonctionnaires/population totale
    Il n’y a nulle tyrannie dans cette obligation à rembourser.

    • Xavier Celtillos says:

      Certes, vous avez raison de rappeler ce principe. Mais là encore il faut faire la différence entre le peuple grecque et ses dirigeants corrompus.
      Le problème des dettes des états aujourd’hui, c’est qu’elles ne sont là que pour faire payer par le contribuable des intérêt servant à alimenter les grands financiers. C’est donc une spoliations du contribuable.
      La datte actuelle de la France correspond à peu près au montant des intérêts payés aux marchés financiers. Ce n’est ni plus ni moins du détournement de fond public organisé par l’Etat lui-même.

    • champar says:

      @ Trudelle

      Rembourser une dette légitime est normal mais là ce n’est pas le cas, la Grèce a été victime d’escrocs.

      1) Les comptes de la Grèce ont été présentés trafiqués par l’organisme comptable américain « Goldman Sachs » pour l’agrément de la Grèce.

      2) Pour se maintenir dans l’euro, la Grèce dirigée par un membre de Goldman Sachs a emprunté à des banques complices qui ont facturé des intérêts d’usurier des fonds obtenus gratuitement auprès de la banque centrale européenne ou à l’aide de la planche à billets des Etats-Unis. Il y a aussi une principe de base : Un prêt abusif octroyé en toute connaissance à un insolvable n’a pas à être remboursé car nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude.

      3) C’est Goldman Sachs par l’intermédiaire de l’europe qui met maintenant la Grèce en liquidation financière sous la menace « faîtes payer par les grecs les turpitudes des banques ».

      Pour la collusion et la complicité de Goldman Sachs que je rappelle ci-dessus, même « le Monde » l’a dénoncée, c’est dire ! http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/11/14/goldman-sachs-le-trait-d-union-entre-mario-draghi-mario-monti-et-lucas-papademos_1603675_3214.html

      Alors Trudelle, soit vous n’étiez pas informé ce qui est fort possible car la pensée unique fait tout pour masquer la véritable information et être inique, soit vous cherchez à contribuer à la désinformation sous le couvert de bons sentiments : Dans ce dernier cas, si vous êtes français, vous allez payer comme les grecs mais avec le sourire car la situation de la France est aussi catastrophique que celle de la Grèce …

  2. Batmoifoumoidescoup_Oulalacafaitbobo says:

    Tant mieux !
    Si ça fait exploser l’Europe ça supprimera au passage tous ces branleurs de fonctionnaires qui nous coutent cher.

    En France on attends que ça, au moins les fonctionnaires seront virés sans rien avoir à faire.

    Quand au petits gens, de toute façon ce sont eux qui paie… Ca ne changera pas grand chose pour eux.

  3. Olivier says:

    « Mais si vous reveniez au principe moral »

    Si nous observions encore une quelconque morale, le principe du prêt à intérêt, c’est à dire l’usure, ne serait pas rentré dans les mœurs comme c’est le cas, et toute cette histoire n’existerait pas.

    Le simple fait qu’aujourd’hui on ne puisse plus concevoir qu’un prêt d’argent ne s’accompagne pas automatiquement d’intérêts est le vrai scandale.

    La morale veut que l’on récupère ce que l’on a prêté. Exiger de récupérer d’avantage que ce que l’on a donné, c’est du vol.

    Les dirigeants de la vaste majorité des pays qui se sont endettés envers des créanciers étrangers sont coupables de haute trahison.
    Ces dettes sont inextinguibles et leur raison d’être est de siphonner la richesse créée par les honnêtes gens et de mettre les nations à genoux.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com