Alexandre Jevakhoff, historien, préside le Cercle de la marine impériale russe et est membre de l’Union de la noblesse russe. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages historiques.

Il y a cent ans, la Russie basculait dans une révolution aux conséquences mondiales. Ce livre retrace ces années qui ont entraîné la Russie dans la guerre civile. Dans les premiers temps, les révolutionnaires avaient promis que forcer le Tsar à l’abdication signifierait plus de liberté pour tous les Russes. Mais il n’a pas été nécessaire d’attendre longtemps pour voir les bolcheviks installer un pouvoir fort, répressif, dictatorial, inhumain. La Tcheka traque tout ce qu’elle considère « contre-révolutionnaire », dresse sans cesse de nouvelles listes des « ennemis du peuple » et veut « éradiquer » sans merci les « traîtres » à la patrie socialiste. A la guerre civile s’ajoute une guerre paysanne. Le 11 août 1918, Lénine explique ainsi aux responsables bolcheviques de Penza comment ils doivent traiter le « soulèvement des koulaks » (les paysans) dans cinq districts : pendre au moins cent koulaks, publier leurs noms, saisir tous leurs grains, désigner des otages. Le mois d’août 1918 entame les grandes heures de la Terreur rouge. Le Journal rouge (Krasnaïa Gazeta) du 30 août 1918 écrit qu’il faut répandre la « terreur de masse » et la « mort de la bourgeoisie ». A Petrograd, pour « venger » l’assassinat d’un responsable bolchévique, pas moins de 900 otages sont fusillés. Lénine, Trotski et Staline entrent dans l’Histoire les mains sanglantes. Les généraux blancs – Alekseiev, Kornilov, Denikine, Koltckak, Vranguel – qui font face ne sont pas préparés aux conditions d’une guerre civile très éloignée des codes d’honneur de leur éducation militaire. La suite est connue. Mais ce livre nous apporte quantité de détails issus d’une recherche récente parmi les archives russes.

La guerre civile russe, Alexandre Jevakhoff, éditions Perrin, 688 pages, 28 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

Un commentaire

  1. ‹Koltckak› : lire ‹Koltchak›.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com