jacques-behnan-hindoMonseigneur Jacques Behnan Hindo, archevêque syro-catholique de Hassakè-Nisibi, le diocèse qui comprend aussi Raqqa, la capitale du soi-disant État islamique, a décidé de rester en Syrie, dont il est un fils aimant, pour soutenir son troupeau qu’il a choisi de ne pas abandonner. Au risque de sa propre vie puisqu’il est surveillé jour et nuit par les snipers.

Il a relâché une longue interview à un journaliste italien, Matteo Carnieletto, publiée par Il Giornale.it. Dans laquelle il évoque la guerre qui depuis 5 ans détruit la Syrie, le rôle pernicieux des Américains, le double-jeu des Kurdes, les intérêts israéliens au Moyen-Orient, les mensonges et la propagande des gouvernements occidentaux contre Bachar el-Assad, le démembrement de la Syrie si son président actuel partait. Et les persécutions des chrétiens ! Il aborde tous ces sujets avec réalisme.

Son interview, dont voici ci-dessous la traduction, nous permet d’avoir un regard sans illusions sur les manipulations politiques occidentales dont sont victimes la Syrie et les chrétiens.

« Monseigneur, récemment vous avez prononcé des paroles très dures envers les Kurdes de l’ YPG (Unités de protection du peuple kurde) en les accusant de vouloir tout arracher aux chrétiens de votre diocèse. Quelle est la situation aujourd’hui ?

La présence kurde se fait toujours plus pesante. Ici, dans la ville, ils détiennent tous les croisements et occupent les rues, spécialement dans le quartier chrétien. Les hommes de l’YPG sont en train de se comporter très mal avec nous les chrétiens. Ils sont très agressifs. Initialement ils ont pris le Sud de la ville, puis ils se sont étendus toujours plus. Ils ont pris tout le coton et toutes nos richesses. Ils ont volé jusqu’aux chaises. Ils ont tout vidé, maintenant il n’y a plus rien. Quand Daesh s’est éloigné, sont arrivés les Kurdes de l’YPG, qui voudraient créer un État indépendant, mais cela n’a pas de sens. Ils ont pris un avocat et ils l’ont nommé juge. Mais c’est quoi comme justice ? L’an dernier, en février, 35 villages ont été occupés par Daesh. Les Kurdes de l’YPG les ont vus descendre des montagnes, mais ils n’ont rien fait pour les arrêter. Ils voulaient que l’EI occupe ces terres très belles. Quand ils sont arrivés, les hommes de l’YPG m’ont dit : « Nous sommes ici pour protéger les chrétiens. » Mais ce n’est pas vrai : ils sont venus pour chasser les chrétiens.

Mais en Occident, les Kurdes de l’YPG sont vus comme des héros parce qu’ils combattent l’EI. Comment alors pouvez-vous dire cela ?

Ils travaillent pour les Américains qui les utilisent pour faire leur politique. Mais ensuite ils les abandonneront. Les Kurdes ne pensent pas à ce qui peut advenir dans une heure ou demain. Ils pensent seulement à l’instant présent. Ils n’ont rien appris de leur histoire et des persécutions des Ottomans. Savez-vous ce qu’ils sont en train de faire maintenant, les Kurdes ? Ils sont en train d’imposer leur langue dans nos écoles. Deux heures par jour pendant cinq jours. Dans le nord, ils enseignent tout en langue kurde. Je leur ai dit : « Vous n’avez pas de programmes et vous n’avez pas de professeurs compétents. Comment pouvez-vous enseigner aux enfants ? » « Nous sommes prêts à sacrifier sept générations. » Cela n’est pas de la démocratie. C’est de l’idéologie. La propagande kurde et américaine les présente comme des héros seulement parce qu’ils sont contre le gouvernement. Mais les Kurdes sont en train de faire tout cela parce qu’ils veulent un État. Ils sont en train de le faire uniquement pour leur intérêt.

C’est un scénario très sombre, si c’est vrai – comme c’est le cas – que les Kurdes ont exploité le cessez-le-feu pour ériger des barricades. Selon vous, la trêve a-t-elle été utile pour les civils dans des zones comme Alep ?

Je suis contre le cessez-le-feu. La première fois que l’armée syrienne a avancé contre les rebelles, les américains ont demandé une trêve et ainsi les terroristes se sont réorganisés pour attaquer les soldats loyalistes. Avec l’actuel cessez-le-feu, ils ont fait la même chose. De Mistura et l’ONU parlent seulement d’Alep Est, où sont présents les rebelles, mais ils ne parlent jamais de l’autre partie de la ville, où résident un million deux cent mille syriens qui sont continuellement bombardés par les djihadistes. Même l’archevêché d’Alep a été touché par un missile, mais les Américains, les Français et les Italiens n’en ont pas parlé.

Il est vrai que durant la trêve « les rebelles » sont fournis en armes et munitions. Mais qui les leur donne ?

C’est certain qu’elles n’arrivent pas par avion parce que tout est bloqué. Elles viennent de la Turquie. La Turquie aide Daesh et aussi l’Amérique, qui de fait ne veut pas sa destruction. D’un côté les USA le combattent, de l’autre ils l’aident. Ils entraînent les rebelles qui ensuite passent les armes à Al-Qaida et à l’EI. Quand les chefs de gouvernements occidentaux parlent, ils ne disent que des mensonges. Ils ne veulent pas combattre Daesh ni Al-Nosra. Ils ne veulent pas que la Russie et les Syriens les bombardent. »

Suite de la IIe et dernière partie jeudi 29 septembre 2016.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Les commentaires dignes de foi, les interviews se suivent et se ressemblent, toutes corroborent le rôle néfaste que joue l’Amérique dans cette partie du monde, sauf qu’il ne s’agit pas d’une partie de poker si chère aux yankees dans un scénario de Far West où ce sont toujours les mêmes qui gagnent, mais dans ce film réalité, ce sont 300.000. victimes qui ont payé de leur vie pour une guerre qui n’a pas de nom, si ce n’est d’un monstre à 7 têtes, je vous laisse le soin de deviner les noms des 7 pays engagés qui pour mieux assouvir leurs crimes, mentent, diabolisent, trahissent et ont le culot de juger et de s’indigner!
    C’est désolant de voir comment la France signe et persiste en s’alignant aveuglément sur la ligne destructrice des Etats Unis d’Amérique qui veulent imposer une politique hégémonique à tout le P.O. afin de conserver les faveurs de l’Arabie Saoudite, du Qatar et d’Israël, ce dernier ayant mal digéré l’accord que l’Iran a obtenu avec la fin des sanctions imposées par les Etats Unis pour la question nucléaire. Il fallait donc un autre bouc émissaire, avec son cortège de mensonges et de propagandes, la Syrie devenait la cible privilégiée dès 2008 quand le Président Bachar invité par Sarkozy au défilé du 14 Juillet à Paris a dit non au projet de Gazoducs Qataris, privilégiant ses relations avec la Russie (et Gazprom) l’Iran, l’Irak, le Liban, ses meilleurs alliés, il devenait du jour au lendemain ce monstre qu’il fallait diaboliser d’abord pour mieux l’abattre ensuite….C’était oublier l’existence d’une véritable armée syrienne, dotée d’un patriotisme exemplaire, qui continue à combattre le terrorisme avec hélas beaucoup de victimes civiles des 2 camps…..L’Amérique comme par le passé, au Vietnam, en Afghanistan, en Irak, au Liban, en Libye et aujourd’hui en Syrie, sème le chaos, divise et stigmatise pour mieux étrangler ses adversaires qui ne lui ont pourtant, jamais déclaré la guerre en premier! Jules César disait ce qui est important, ce n’est pas de déclencher la guerre, mais de la gagner! Si vous analyser les guerres déclenchées par les E.U. depuis la Seconde Guerre Mondiale, vous constaterez avec stupéfaction, qu’elle n’a jamais gagné une seule guerre à l’exception de celle qui la lie à son indéfectible allié (Israël). Tant que la Communauté Internationale sous la coupe de l’ONU entièrement instrumentalisée par les Américains, n’aura pas fait son examen de conscience par un discernement objectif, équitable en faveur de la vérité et de la réalité que vivent les peuples eux-mêmes sur le terrain en Syrie, en Palestine, en Irak, au Liban, en Libye, en un mot dans tout le P.O, il ne pourra y avoir de paix dans cette Région du monde, qui a vu naître toutes les civilisations et religions monothéistes qui plus que les autres a besoin d’être protégée, respectée et reconnue. JCA.

  2. Selak SASPAS says:

    Comment Valls et Hollande peuvent-ils prétendre faire la guerre à daesh (l’État islamique), et en même temps être l’allié de leur maître américain?

  3. Anne Lys says:

    Il est parfaitement compréhensible que Mgr Hindo éprouve une solide rancune contre les Kurdes, qui n’ont pas été les derniers dans les persécutions sanglantes que la Turquie ottomane a fait subir aux Chrétiens d’Orient, persécutions qui se sont soldées par des millions de morts. Et cela d’autant plus que les Kurdes n’ont rien fait pour protéger les Chrétiens de la vallée de Ninive, même si par la suite ils ont effectivement protégé des communautés chrétiennes dans le territoire qu’ils contrôlent.

    Il est tout aussi compréhensible que les Kurdes, qui sont Musulmans mais qui sont attaqués de toutes parts, par la Turquie qui ne veut absolument pas d’un Etat kurde à sa porte (même si ce serait sans doute son intérêt avec un bon traité de paix), par Hassad, par le prétendu Etat islamique, etc., cherchent d’abord leur intérêt; S’ils cherchaient d’abord l’intérêt des Chrétiens, ils seraient des saints. On peut dire qu’ils seraient alors Chrétiens plus que Musulmans.

    Mais je crois qu’il n’est pas bon, compte tenu de la protection réelle que les Kurdes assurent aux Chrétiens dans le territoire autonome qu’ils se sont créés, d’attiser la rancœur des Chrétiens contre eux.

    Bien entendu, la politique des Etats-Unis dans cette partie du monde (comme ailleurs) est stupidement dominatrice : comme le prétendu Etat islamique, ils veulent imposer leur vision du monde et leur conception de la démocratie à des gens qui n’en ont que faire, mettent leurs gros sabots partout sans résultats probants et abandonnent leurs alliés en pleine bataille, tandis que, par esprit de lucre, ils arment leurs ennemis…

  4. @Anne-Lys – Je ne vous comprends pas : Le titre de l’article résume bien l’interview dans lequel Mgr Hindo dit que « Les hommes de l’YPG sont en train de se comporter très mal avec nous les Chrétiens » (ça sent l’euphémisme…) et vous écrivez « …compte tenu de la protection réelle que les Kurdes assurent aux Chrétiens dans le territoire autonome… ». J’y vois une incohérence.
    Puis vous finissez par « il n’est pas bon d’attiser la rancœur des Chrétiens contre les Kurdes. » A la lecture de l’interview, je comprends que les Kurdes ne se servent des Chrétiens que pour parvenir à leur fin (la création d’un Etat). Les Chrétiens ne sont donc pas libérés ni même considérés comme Chrétiens, ils sont juste un moyen. Dans cette zone de guerre, la suite est prévisible : une fois le « moyen » utilisé, on le jettera… Et vous voudriez qu’on le taise ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com