Les quatre États du groupe de Visegrad (Hongrie, Tchéquie, Pologne et Slovaquie) opposent une résistance farouche au plan de l’Union européenne visant à répartir les 160.000 « demandeurs d’asile », plan qu’ils qualifient de « diktat » violant leur souveraineté nationale.

Quelques citations illustrant des prises de position inconciliables :

  • « L’un des principes sur lesquels reposent le Système est la primauté du droit communautaire. »
    (Margaritis Schinas, principal porte-parole de la Commission européenne)
  • « Nous ne voulons pas voir dans nos pays les conséquences de la création d’un grand nombre de communautés musulmanes […] Cela est pour nous une expérience historique. »
    (Le président hongrois Viktor Orbán, 3 septembre 2015)
  • « Au début de l’automne 2015, nous avons érigé une clôture sur la frontière verte extérieure de l’Union européenne et l’espace Schengen. Cela a servi à protéger la plus grande réussite de l’Union européenne, à savoir la liberté de circulation dans l’espace commun du marché intérieur […] Nous ne voulons pas répartir la charge de la migration sur toute l’Europe, nous voulons l’éliminer, y mettre un terme. »
    (Viktor Orbán, 11 juillet 2016)
  • « Nous perdons nos valeurs européennes et notre identité, tels des grenouilles plongées dans l’eau froide qui s’engourdissent et finissent lentement ébouillantées dans l’eau devenue bouillante. Tout simplement, lentement, il y aura de plus en plus de musulmans, et nous ne reconnaîtrons pas l’Europe. »
    (Viktor Orbán, 30 septembre 2016)

Source :

http://unser-mitteleuropa.com/2016/10/12/ungarn-aendert-seine-verfassung-um-den-eu-migranten-plan-zu-blockieren

Pour en savoir plus : de.gatestoneinstitute.org/9109/ungarn-migranten

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Ils ont cent pour cent raison, la France devrait en faire autant. Il ne s’agit pas de rejeter des hommes, mais de sécuriser une nation. Ceux qui ont eu cette idée, sont des mondialistes du désordre, racistes des nations blanches, se moquant du trouble et du déséquilibre social que cela provoque. Tous ces gens doivent être renvoyés chez eux.

  2. Il faut être aveugle et sourd pour ne pas s’apercevoir que plus de 90% des envahisseurs ne sont pas des familles. Ce sont des pleutres et des couards. Ils feraient mieux de prendre les armes chez eux pour défendre les femmes, les enfants et les vieillards au lieu de foutre le camp de chez eux.Ils n’arrivent pas à la cheville des femmes kurdes qui elles défendent leur communauté.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com