La police de la pensée est une fois de plus à l’œuvre. Après Banania et Tintin au Congo, c’est le quartier de la Négresse, quartier résidentiel de Biarritz, qui pose problème aux professionnels du politiquement correct.

Or l’appellation fait référence à une serveuse noire d’un restaurant du hameau qui avait marqué les esprits des soldats sous le Premier Empire. Des combats se sont déroulés là le 9 décembre 1813. Les traditions orales ont fait le reste.

Mais l’esprit borné de la LICRA ne peut pas comprendre cela. Et Villejuif ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

10 commentaires

  1. LANKOUDU says:

    Encore UN qui devrait faire son « alya » , vite ….
    Comment la FRANCE peut-elle accepter de telles « assos » sur son territoire ?Et financées avec notre argent de contribuables .

  2. Bientôt le mot nègre, noir, blanc, jaune vont être considérés comme des mots à ne plus prononcer, comme le mot « race ».
    Comme dit la chanson : « Noir, c’est noir, il n’a plus d’espoir … » si l’on continue à supporter ces associations qui devraient aller faire soigner leur paranoïa, en psychiatrie ; plutôt que de leur attribuer des subventions, il serait plus utile de les aider à se faire soigner.
    Et s’ils sont incurables et ne supportent pas notre vocabulaire, notre passé, …., rien ne les empêche, en dehors de leur inadmissible désir de s’imposer et de ne pas nous respecter, à changer de nationalité et à quitter notre pays.

  3. Bardamu says:

    Ah non! J’y ai passé ma petite enfance, pas loin de la gare du même nom.

    • Denis says:

      Justement, la gare!
      J’exige que la SNCF ferme la ligne!
      J’exige que Chronoplus ne desserve plus les stations de ce quartier!
      Exigences plus faciles, sans doute (car possibles, par lâcheté), que d’exiger le départ de ceux qui nous empoisonnent la vie…

  4. queniartpascal says:

    l’Italie a sa mafia,la France a sa licra,il y a longtemps que cette merde sioniste aurait du être fermée

  5. gillic says:

    Bientôt, la licra va vouloir changer le nom de l’Afrique !!!!Eelle n’est plus à une connerie près …….

  6. « Noir, c’est noir, il n’y a plus d’espoir … », si l’on efface le passé, il est impossible d’améliorer l’avenir.
    transrealisme.org

  7. Tchetnik says:

    Il va falloir censurer aussi Léo Malet, Raymond Chandler et Chester Himes…

  8. Faut-il aussi interdire les chansons de ce groupe mythique de la fin des années 80 « Les négresses vertes »
    groupe plutôt de gauche.

  9. Dickès Jean-Pierre says:

    La LICRA ? Quels abrutis ! Négre vient du latin niger qui désigne la couleur noire. Le NIger est un ancien Etat de la Comunauté Française. Pour ces gens même les mots deviennent coupables : une telle attitude se omme le totalitarisme.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com