Guaino-Wauquiez

Une large majorité de sympathisants de l’UMP est en faveur du « ni-ni » suivant la ligne Sarkozy-Gaino-Wauquiez au second tour de la législative partielle dans le Doubs, d’après une étude Ifop pour LCI et Le Figaro

Selon cette étude parue mardi mais réalisée par l’Ifop lundi, 67 % de ses sympathisants réaffirment le principe «ni front républicain, ni Front national». Seul un tiers d’entre eux attend de la réunion de l’UMP aujourd’hui, un appel à voter pour l’un des deux candidats qualifiés au second tour: 19 % veulent que l’UMP se prononce pour celui du PS, 14 % en faveur du candidat d’extrême droite. Ce pourcentage qui penche en faveur du PS est inversé lors d’une autre question du même sondage, à lire à la suite.

Il y a deux ans, Alain Juppé, François Fillon (Ces deux derniers pour le front républicain)  et Nicolas Sarkozy (en faveur du ni-ni) défendaient chacun une position différente à adopter en cas de duel gauche-FN. (Source)

Ce qui marque une évolution politique de la formation depuis 2010 et sa rupture de son aile centriste, emmenée par Jean-Louis Borloo: avec la création de l’UDI.

Cette explication de la création de l’UDI n’est pas suffisante pour expliquer la dédiabolisation partielle du « ni-ni ». Diabolisation qui avait fait élire Chirac avec 80% des voix contre Jean-Marie Le Pen. Mais diabolisation qui profite davantage maintenant à la gauche en déconfiture qu’à l’UMP arrivée derrière le PS à la législative partielle du Doubs. Diabolisation qui fonctionne de moins en moins. Il faudra au PS, semble-t-il, autre chose pour faire barrage au parti nationaliste.

Mais une autre explication de cette dédiabolisation du FN vient de la nouvelle ligne donnée par Marine Le Pen à son parti. Un parti qui a mis de l’eau dans son vin, ce qui peut être une bonne tactique à condition de ne pas rogner sur l’essentiel. Or en s’entourant d’homosexuels en proportion extravagante, dont certains se sont même révélés des pro-gays militants, le Front national est en train de céder sur un point central de notre civilisation chrétienne. Les références à des révolutionnaires comme Rousseau ou Marx de la part de certains dirigeants de cette formation, brisent également l’un des points-clefs de la ligne fondatrice du mouvement qui se voulait ostensiblement contre-révolutionnaire. Néanmoins ce parti reste le symbole du contre-système aux yeux de l’électorat et surtout le seul recours, non encore exploité.

Montel

Le Doubs, dans le doute ?

Alors qu’il soutenait la candidature de l’UMP Charles Demouge dans le Doubs, le nouveau président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde a appelé à faire barrage au FN, dans la droite ligne de son prédécesseur et  40 % des sympathisants centristes se disent d’ailleurs pour le front républicain. Mais que représente réellement l’UDI dans le paysage politique français ? Sans doute pas grand chose!

S’ils devaient voter dimanche dans le Doubs pour la législative, un sympathisant sur deux UMP, ferait  le choix du vote blanc ou de l’abstention, alors que 20 % voteraient pour le PS et 30 % pour le FN. Donc la tendance, sur cette question, est en faveur du FN, ce qui contredit la réponse à une question précédente du même sondage.

Echec des manipulations de l’opinion à la sauce PS 

Quoiqu’il en soit, les séances de lavage de cerveaux à la Goebbels que nous avons subies avec la « marche républicaine » consécutive aux attentats de Paris, n’ont pas fonctionné.  Le premier tour de cette partielle du Doubs montre que la grossière manipulation du pouvoir surfant sur la vague ambiguë des « je suis Charlie », qui tentait d’inverser la contestation de la population au profit du pouvoir socialiste, n’a pas fonctionné, bien au contraire. Cela démontre également à quel point les chefs politique de toute l’Union européenne sont méprisés par le peuple désormais. Hollande a eu beau rameuter le banc et l’arrière-banc de l’Europe, jusqu’au sanguinaire Porochenko venu d’Ukraine donner des leçons de démocratie, cela ne fonctionne plus.

L’adhésion toute mesurée, des Français au stupide « Je suis Charlie », recouvrait en réalité une simple adhésion au raz-le-bol de l’islamisation de la France. Ce qui explique aussi et peut-être surtout,  la confirmation de la  montée du FN, le seul parti qui depuis 40 ans dénonce les dangers de la libanisation de notre pays.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. A part ça ils ne sont pas faux culs à l’U.M.P. ni au P.S vivement 2107 que nous nous occupions deux sérieusement .

  2. La loupe says:

    Il faudra quand même quel’on m’explique ce que veut dire de fait  » extrême-droite « .Pour moi, l’extrême-droite était cette formation de gens qui ne pensaient qu’à eux et ramenaient tout à eux-mêmes … soit des rafle-tout économiques , et politiques. C’est très exactement ce qu’est l’actuelle oligarchie mondialiste.
    Les amoureux de leur pays, de leut identité et de leur indépendance étaient tout simplement des citoyens normaux, ils représentaient donc la grande masse des citoyens, disons l’extrême centre.
    D’avoir diaboliser ces gens-là témoigne d’une science manipulatrice inquiétante, et de l’abêtissement réussi des auditeurs .

  3. Mas Jean-Marie says:

    La vrai question que doivent se poser les électeurs: doit on continuer a déchirer a droite et permettre au PS de mettre la France a genoux.
    Le reste est littérature.

  4. UMP et PS sont à mettre dans le même sac.Ils ne travaillent que pour leurs intérêts personnels alors qu’un élu à quelque niveau qu’il soit devrait oeuvrer en priorité pour le meilleur être des gens qui ont fait l’erreur de les porter au pouvoir.
    Sarko n’a pas arrêté l’invasion des islamistes.Il a crée l’aide temporaire d’attente alors que l’état de nos finances
    était déjà catastrophique. Il a créé le département de Mayotte sans prévoir l’invasion des comoriens tous musulmans. Juppé va autoriser la construction d’une mosquée à Bordeaux. Est-il sourd et aveugle pour ne pas être au courant des exactions commises en Syrie et en Irak?C’est à croire que l’ENA vous empêche de voir les réalités de terrain.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com