pere-hamelDevant la famille du père Hamel et 80 pèlerins du diocèse de Rouen, le pape François a célébré ce matin sa messe à Sainte-Marthe et, comme à son habitude, prononcé un sermon.

En ce jour où est fêtée l’Exaltation de la Sainte-Croix, il a fait un rapprochement entre le mystère de la Croix et la mort du père Hamel, égorgé dans son église près de Rouen par deux jeunes islamistes.

Face à une famille et des fidèles particulièrement choqués par cet acte barbare, le ton du pape François a été plus réservé et traditionnel que d’habitude. Pourtant il a quand même réussi à évoquer l’œcuménisme dans ces circonstances si particulières.

C’est sur le martyr chrétien et les persécutions actuelles qu’il s’est exprimé tout d’abord. On peut souligner, chose si rare, qu’il a même évoqué les premiers chrétiens qui refusaient d’apostasier :

« Les premiers chrétiens ont fait la confession de Jésus-Christ, en le payant avec leur vie. Aux premiers chrétiens était proposée l’apostasie, c’est-à-dire : «Dites que notre dieu est le vrai, et non pas le vôtre. Faites un sacrifice à notre dieu, ou à nos dieux.» Et quand ils ne faisaient pas cela, quand ils refusaient l’apostasie, ils étaient tués. Cette histoire se répète jusqu’à aujourd’hui ; et aujourd’hui dans l’Église il y a plus de martyrs chrétiens qu’aux premiers temps. Aujourd’hui, il y a des chrétiens assassinés, torturés, emprisonnés, égorgés parce qu’ils ne renient pas Jésus-Christ. »

Dans cette histoire, nous arrivons à notre père Jacques : lui, il faut partie de cette chaîne des martyrs. Les chrétiens qui souffrent aujourd’hui, que ce soit en prison, que ce soit avec la mort ou les tortures, pour ne pas renier Jésus-Christ, font voir justement la cruauté de cette persécution. Et cette cruauté qui demande l’apostasie, disons le mot : elle est satanique. »

Que les persécutions soient l’œuvre du démon, cela ne fait aucun doute. Il est le père du Mal. Mais quand le pape argentin continue avec cette exclamation naïve :

« Et comme il serait bien que toutes les confessions religieuses disent : «Tuer au nom de Dieu est satanique»

il se contredit lui-même, sans le savoir ! Le Diable n’est-il pas le père du Mensonge, le père des fausses religions ? Dont il est l’inspirateur pour combattre le christianisme et martyriser les chrétiens. Non que toutes les fausses religions soient aussi violentes que l’islam mais toutes, par leurs erreurs mortifères qui emprisonnent les âmes ou les détournent de la vraie Foi, luttent contre la Vérité, le Christ. Pour les intérêts de Satan. Tuent, naturellement ou/et surnaturellement au nom de leur faux dieux dont Satan est le père.

Ce que le pape François avec son esprit embrouillé et formaté par l’esprit moderniste et progressiste ne veut pas voir ni comprendre. C’est pourquoi il accuse Satan mais pas son fils naturel l’islam ! Et il pourra avoir les plus beaux discours qui soient sur les martyrs chrétiens qui sont morts pour ne pas apostasier la Vérité, Jésus-Christ, il nagera en pleine contradiction s’il continue à promouvoir l’œcuménisme conciliaire qui met toutes les religions sur le même pied d’égalité et nie donc la seule Vérité authentiquement divine, Jésus-Christ.

Francesca de Villasmundo

http://www.news.va/fr/news/lhomelie-du-pape-francois-sur-le-martyre-du-pere-j

 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

10 commentaires

  1. « Le Diable n’est-il pas le père du Mensonge, le père des fausses religions ? »

    Oui. Mais vous savez bien que le pape fait de la diplomatie.

    • « Oui. Mais vous savez bien que le pape fait de la diplomatie.. » Ou aussi « Oui. Mais vous savez bien que le pape fait de la flagornerie »

      • vous avez raison, Il lui est « insupportable » de proclamer qu’il n’y a qu’une SEULE Vérité celle de Jésus-Christ et de l’Eglise qu’Il a fondée. Cela prouve quoi ? que Bergoglio avec son double langage, son irrévérence envers l’Eucharistie, ses basses manœuvres pour changer la doctrine, est un possédé de l’Adversaire qui occupe le Siège de pape pour tromper le peuple catholique.

      • @ Onclin

        De la flagornerie bien légère, car vous oubliez ses paroles précédentes :
        « Les premiers chrétiens ont fait la confession de Jésus-Christ, en le payant avec leur vie. Aux premiers chrétiens était proposée l’apostasie, c’est-à-dire : «Dites que notre dieu est le vrai, et non pas le vôtre. Faites un sacrifice à notre dieu, ou à nos dieux.» Et quand ils ne faisaient pas cela, quand ils refusaient l’apostasie, ils étaient tués. CETTE HISTOIRE SE REPETE jusqu’à aujourd’hui ; et aujourd’hui dans l’Église il y a plus de martyrs chrétiens qu’aux premiers temps. Aujourd’hui, il y a des chrétiens assassinés, torturés, emprisonnés, égorgés parce qu’ils ne renient pas Jésus-Christ. »

  2. Malheureux les gars que vous ne sachiez pas que ce `clown«  n’est pas un pape, mais un fau. ssaire.
    Malheureux les gars que vous ignoriez ce pan si lumineux de notre dogme catholique: « Un hérétique ne peut pas être pape, parce qu’on ne peut être la tête d’un corps dont on n’est pas membre« . M. La Palice n’aurait pas dit mieux. Cécilien

    • Bien d’accord avec vous. On ne sortira jamais de cette crise si on ne témoigne pas de cette imposture terrible qui déshonnore le siège de Pierre et l’église, car cette question relève directement de la foi.

  3. Commentaire supprimé.

    • DUFIT THIERRY says:

      Rien à ajouter à l’article de Francesca de Villasmundo qui est parfait. La seule que je voudrais dire est qu’une fois vous m’avez reproché d’avoir employé dans un commentaire un terme injurieux que je n’aurais pas dû employer il est vrai. Pourquoi alors laissez-vous passer sans protester ce message ci-dessus qui est à la fois grossier, vulgaire et n’apporte rien ?

    • @Vincent : voilà bien un langage inapproprié.

      Peut-on demander à la Rédaction de le supprimer ? D’avance merci !

  4. toujours aussi navrante, auteur de ce papier !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com