Sur les podiums, des mannequins défilent avec foulards, robes longues, voiles hijabs, henné et mascara. C’est la première collection que la marque Dolce et Gabbana dédie aux femmes musulmanes.

Pensée pour la clientèle musulmane, toute cette garde-robe est visible sur un site web Style.com/Arabia et porte le nom de Dolce et Gabbana Abaya Line, du nom de la longue chemise qui traditionnellement couvre tout le corps selon les prescriptions coraniques. Les deux stylistes italiens font ainsi maintenant partis du très select mouvement Modest Fashion  qui favorise une mode simple et respectueuse des valeurs des hommes et des femmes musulmans.

Mais bon, ce ne sont peut-être pas seulement l’amour des valeurs musulmanes qui inspirent ces couturiers milliardaires ! Cette Modest Fashion a généré en 2014 environ 300 milliards de dollars de chiffre d’affaire et d’ici 2019 il devrait atteindre les 484 milliards. Ceci explique peut-être cet engouement pour cette nouvelle mode « halal » prisée par les stylistes occidentaux ! Les cosmétiques « halal », c’est-à-dire certifiés conformes aux normes islamiques ce qui en permet leur usage par les croyants musulmans, sont eux-aussi en forte hausse.

Schermata mode islamiqueEt avec toute cette mode et produits « halal » qui envahissent le marché occidental, on voudrait nous faire croire que les nouveaux arrivants musulmans en Europe vont s’intégrer ! On dirait bien plutôt qu’ils veulent avant tout garder leurs traditions avec la complicité d’Occidentaux qui, eux,  assimilent un peu trop bien les traditions des étrangers…

Après les agressions violentes de femmes et jeunes filles occidentales par des bandes organisées de migrants (en novlangue, immigrés clandestins en français), dans de nombreux pays du nord de l’Europe, cette collaboration est vraiment scandaleuse et le signe d’une civilisation matérialiste et utopiste décadente qui se plie aux coutumes de ses propres bourreaux !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

29 commentaires

  1. jpcotentin says:

    Mais ou sont donc passées nos féministes de l’époque Mitterrand,ou voir même ces créatures excrémentielles appelées Femen

  2. Vieux Jo says:

    La sublimation de l’information, de la mode, du langage, etc. pour arriver à la dhimmitude.

    C’est comme cette ministre allemande, une femme ! qui demande à ses congénères de s’adapter au nouveau monde (qu’on veut nous imposer !), en somme ces dernières doivent se comporter comme les femelles bonobo qui subissent la domination sexuelle des mâles.

    Bientôt elle demandera aux femmes de se laisser violer, voire même de ne plus porter de culotte et d’écarter les cuisses tout de suite afin de ne pas être battues voire tuées sur place parce que le bonobo aura pris la défense naturelle de la femme comme une offense à sa « religion ».

    C’est de la démence.

  3. Lilou35 says:

    Pour l’argent les gens sont prêt à vendre leur âme au diable
    la formule s’applique bien à ces gens de la mode

    • Vieux Jo says:

      C’est exact. Dans un autre ordre d’idée, j’ai vu récemment une vidéo sur l’huître « OGM », appelée triploïde, même quadriploïde. C’est effrayant de voir que tous ceux qui s’adonnent à cette nouvelle culture ne voient que l’argent à gagner, sans se soucier de la santé de leurs clients ; d’ailleurs ces mêmes personnes ne mangent pas leurs huîtres, c’est dire ! Un peu comme les médecins, ou pharmaciens qui prescrivent ou distribuent des médicaments qu’ils refusent à leurs épouses et progéniture.

      Vanité, vanité. Tout est vanité. (saint Paul).

      • « Vanité, vanité. Tout est vanité. »

        C’est Salomon, et non st Paul qui a dit cela.

        • michelb says:

          « Paroles de l’Ecclésiaste, fils de David, roi de Jérusalem.
          Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité. »

          « L’Ecclésiaste (traduction grecque de l’hébreu קהלת Qohelet, « celui qui s’adresse à la foule »), est un livre de la Bible hébraïque, faisant partie des Ketouvim, présent dans tous les canons.

          L’auteur se présente en tant que « Qohelet », fils de David, et roi d’Israël à Jérusalem1. La fin du livre lui attribue également la rédaction de Proverbes. Il a été quelque temps identifié à Salomon, ce qui fut contesté par Voltaire et les exégètes modernes »

          • On sait où les contestations de Voltaire l’ont mené…
            Idem pour les « exégètes » modernes…

            Ces paroles : « Vanité, vanité, tout est vanité. », les juifs eux-mêmes les attribuent à Salomon.

      • Vanité… et même avant: Ecclésisaste (Qoélet), et aujourd’hui c’est millions, millions, tout va par millions !
        Mais vanité… reste toujours vrai, car leurs millions
        ils ne les emporteront pas en paradis.

      • Boutté says:

        J’ai mangé du veau à 5 pattes .
        Je crains qu’un patte me pousse entre les seins !

  4. La mode est à la soumission. Elle rapporte des capitaux à des influents et dirigeants, et apporte, à ces derniers, des suffrages qui peuvent faire la différence.
    Mais, un jour proche, il va falloir que, tous, profiteurs opportunistes ou non, payent les intérêts …
    Et cela risque fort, de faire très mal.
    A force de se laisser aller dans le sens du courant, qui, à l’évidence, ne cesse de se renforcer, l’on se dirige vers l’engloutissement.

    • michelb says:

      le peuple aime les relations sado-maso

    • Pire, la subversion oui car la mode est au blasphème et quoi de mieux que de se dévergonder en singeant la religiosité ? La pornographie et Madonna le font depuis un bail !

      • Mais qui est derrière tout cela, sinon le diable en personnes, et ils sont légions !
        ces anti-Christs !

        • chellal says:

          Je voudrais savoir en quoi la pudeur vestimentaire Islamique (mise à la mode pour des raisons mercantiles certainement) est néanmoins attentatoire à l’image que l’on doit se faire du vêtement féminin pour des croyants chrétiens Ou même juifs ?

          • En quoi la pudeur concerne t-elle une religion ? L’on peut être croyant et se vêtir, comme il plait, en vue de se sentir à l’aise et agréable à regarder.
            Quand le vêtement est un uniforme menaçant ou symbole de soumission, ce n’est pas Dieu qui l’exige, mais des hommes désireux de conquérir et d’opprimer.
            Une chrétienne, ou toute femme qui a croyance, peut se promener sur une plage en maillot de bain, sans faillir à son Dieu.
            La liberté, l’égalité, le respect sont du ressort des seuls Humains. Dans le jardin d’Éden, Adam et Eve ne sont guère vêtus. Les femmes voilées font honte à l’Humanité.

            • Après le péché, Adam et Eve se sont vêtus, parce qu’ils ont eu honte de leur nudité, qui auparavant ne les gênait pas parce que tout en eux était pur.
              Permettez-moi donc de rappeler que l’homme est pécheur, d’où l’importance du vêtement dont il se couvre.
              Sans Dieu, l’Homme n’est rien. Il ne peut pas se passer de Dieu. Donc « ce qui est du ressort des Humains » est et sera toujours du ressort de Dieu ; on ne peut pas L' »évacuer ».

              • Cher Efgy, qui vous assure qu’Adam et Eve se sont vêtus, après avoir mangé la pomme, -symbole qui souligne désobéissance à Dieu, et non un interdit de manquer de pudeur, ou même, de se promener nu …

                • @ Pierre Gouverneur « qui vous assure qu’Adam et Eve se sont vêtus, après avoir mangé la pomme »

                  La Bible m’en assure :
                  ils étaient nus. En péchant, ils ont découvert qu’ils étaient nus, ce que leur avait promis le serpent : « vous connaîtrez la science du bien et du mal ». Ils l’ont connue à leur détriment. Le péché a détruit la pureté de leur regard.
                  On se rend vraiment compte de ce que peut faire le péché sur notre âme…
                  Mais vous êtes, bien sûr, libre de croire ou non à la Bible. Je ne vous imposerai jamais rien, c’est évident.

                  • La bible est le premier livre qui est très récent à l’échelle de l’existence de l’Homme. son contenu fait référence aux religions monothéistes et aux athées, pour fixer les lois des Hommes, qui, néanmoins, évoluent. Prendre à la lettre son contenu conduit à un certain radicalisme qui mérite réflexion. Ainsi, des sourates du Coran peuvent conduire au pire. L’habit ne fait pas le moine ; des peuplades primitives peuvent avoir des comportement de respect mutuel et de sagesse, malgré leur quasi nudité. Le péché originel, c’est l’ensemble des défauts, ou des comportements irrespectueux qui ne sont pas limités l’abus sexuel.

                    • On ne peut pourra jamais s’entendre, car vous n’êtes pas catholique, vous ne croyez pas au vrai Dieu révélé dans la Bible. Que la Bible soit un livre récent n’a aucune importance : Dieu est et a toujours été.
                      Je le répète, vous êtes libre de faire votre propre religion, mais ce n’est pas celle de l’Eglise, qui est la mienne, ni celle des chrétiens en général, qui tous font référence à la Bible.
                      (je ne parle pas des hérétiques évidemment, comme par ex les protestants, qui ont leur propre religion)

            • chellal says:

              Je crois plutôt que ce sont les femens et Madonna (très mal nommée) qui font honte à l’humanité Croyante, celle pour qui le plaisir sexuel est conçu comme moyen et non comme fin ; moyen de donner sa dimension physique à l’amour avant tout spirituel entre un homme et une femme en vu de créer une cellule familiale pérenne et nécessaire pour les enfants qui en naîtront.Nul besoin pour cela d’attiser le désir de tous en tous lieux et à tous moments.La liberté dont vous parlez a fait de la femme un objet de consommation (familles monoparentales,naissances sous X…) des hommes des jouisseurs et des voyeuristes (pornographie), la recherche effrénée du plaisir a conduit à l’expansion de la prostitution,à la destruction de la cellule familiale et donc de la société, de l’homosexualité et à sa banalisation, de toutes les formes de dépravation .Vous évoquez le symbole de soumission du voile, c’est votre regard qui est biaisé par le poids de vos préjugés car il s’agit en fait pour une musulmane de la soumission à Dieu et ce n’est pas Saint Paul qui me contredira lui qui a exigé des croyantes chrétiennes de porter le voile bien avant Mahomet (voir Corinthiens),ce qu’elles ont fait depuis des siècles et des siècles, à moins que vous ne souscriviez pas à cette notion de péché originel partagée par les trois monothéismes, dans ce cas inutile de polémiquer.

              • Il me semble que les femens sont plutôt excitées pour heurter les consciences et faire part de leur choix politique plus que de valoriser le sexe, – ce que je considère totalement irrespectueux dans les lieux de culte. Jésus Christ prit la défense des prostituées. Son message d’amour ne s’accompagnait pas par l’obligation pour les femmes de se voiler. Ce n’est pas parce qu’une femme porte un maillot de bain ou un vêtement qui met sa beauté en valeur que le passant peut se comporter, pire qu’une bête. C’est ce dernier qui est habité par le malin. Des musulmans n’obligent pas leur femme à se voiler. De mon humble point de vue, résumer le péché originel au désir sexuel, est simpliste, d’autant que les Humains sont sur terre depuis des millions et dix mille années. La chasteté ne permet pas de procréer … Réfléchir, partager ses pensées, c’est pour parfaire ses dernières, pas pour polémiquer inutilement.

                • chellal says:

                  S’agissant du Malin, je crois qu’il règne en maître au pays de la femme « libérée » et ses manifestations je vous les ai énumérées ci dessus, quant à Jesus il a certes pardonné à la prostitué Marie Madelaine, mais il n’a pas pardonné la prostitution, ne faites donc pas la confusion.On peut être miséricordieux avec le criminel mais on ne peut l’être avec le crime.Quant à l’attitude du christianisme vis à vis du voile je crois que vous avez mal lu le Nouveau Testament et que vous faites l’impasse sur des siècles de tradition Chrétienne en matière vestimentaire et que vous prenez vos désirs pour des réalités.

                  • Qui a écrit le nouveau testament ?
                    Ce n’est pas jésus.
                    N’est-ce pas vous qui prenez vos croyances ou désirs pour des réalités ? Si l’on est toujours convaincu de ce que l’on pense l’on serait tenté de se prendre pour un Dieu. L’Homme ne peut que s’interroger et avoir la sagesse de ne pas prétendre détenir des vérités qui le dépassent. Le voile, par ailleurs, n’a jamais supprimé la prostitution …

                    • @ Pierre Gouverneur « Qui a écrit le nouveau testament ?
                      Ce n’est pas Jésus. »

                      Non, c’est Luc, Matthieu, Jean, Marc, Paul, Jacques, Jude.
                      Tous sont saints.
                      Si vous ne croyez même plus les saints et les prenez pour des menteurs, votre vie doit être un enfer : à qui donc faites-vous confiance ?
                      Il est préférable de croire aux saints (lorsqu’on est catholique) que de croire à ceux qui pensent tout savoir grâce à leur « science » ou leur diplômes en histoire, archéologie ou que sais-je encore.
                      Vous avez parfaitement raison lorsque vous écrivez : « Si l’on est toujours convaincu de ce que l’on pense l’on serait tenté de se prendre pour un Dieu. »
                      C’est exactement ce que font tous ces « penseurs ».
                      Le croyant n’est pas convaincu de ce qu’il pense, mais en qui il croit, ce qui est totalement différent. Le croyant adhère à une pensée qui n’est pas la sienne.
                      En effet, Dieu ne se prouve pas : c’est l’intelligence qui adhère à Lui ou qui n’y adhère pas : c’est la définition de la foi. Si vous voulez des preuves de tout, ce n’est plus la foi.
                      Et en cherchant ces preuves tangibles, vous ne serez jamais sûr de les trouvées ; la preuve en est avec le nombre des athées jamais convaincus. Mais ils restent dans le domaine du naturel (= du terrestre), mais certainement pas dans celui du surnaturel (= céleste). Pour s’élever au surnaturel, il faut la foi, et la foi n’est pas une « chose » qui se prouve par des calculs, la foi est une affaire de grâce qui donne la capacité à l’intelligence d’adhérer à une réalité ou une vérité qui le dépasse et que l’on accepte malgré le mystère que notre intelligence limitée ne pourra jamais comprendre en totalité de par notre nature humaine limitée. Le croyant est justement celui qui ne se prend pas pour Dieu, mais qui accepte ses limites et qui adhère à une « intelligence » qui le dépasse.

              • Boutté says:

                Souvent je le répète (l’âge?)
                La pilule a libéré l’homme , pas la femme !
                « Z’avait qu’à la prendre ! »

  5. Faut-il que les musulmanes soient riches pour pouvoir acheter ces fringues ou les prix seront pour les « pauvres » du RSA ?

  6. Easydoor says:

    Et bien moi, le voile, ça ne me choque pas (le niqab ou la burqa sont en revanche inacceptables et le tchador me semble très limite). On trouve même, de plus en plus, des musulmanes « parisianisées » si l’on peut dire, alliant l’expression de leur culture et celle de leur pays d’accueil, avec beaucoup de goût. C’est à la fois plus élégant et plus discret que certaines tenues trop courtes ou héritées de la mode grunge, qui peuvent parfois choquer, à raison.
    Bravo pour votre site excellent.

    • A l’époque où l’islamisme déclare son ambition hégémonique, où ses adeptes, souvent français, mitraillent leurs compatriotes, où la France est officiellement en guerre contre les mouvances islamiques, il est inconvenant, provocateur et même suspect, que des Musulman(e)s portent des vêtements qui identifient l’Islam, laissant sous entendre leur désir de s’imposer, comme le clament les plus radicaux de leur religion ou idéologie totalitaire et rétrograde.
      L’on peut apprécier l’élégance des tenues, sauf si elles sont évocatrices de l’ennemi, et si, dans le pays des droits de l’Humain et du refus à la soumission, l’on ne voile pas les femmes.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com