Certaines images en disent plus que de longs discours…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

71 commentaires

  1. Là, je l’avoue, j’ai du mal.
    C’est quoi ? Le cure-dents du pape … ?

  2. Paul-Emic says:

    C’est quoi ça ?

    • Son « putter » pour jouer au golf sur le green, là où on enquille la balle dans le trou.
      Le bergog veut donc dire: « je vous enquille tous! »

  3. Patricia Claire Oudart says:

    C’est extrêmement choquant. Il ne peut ignorer que la branche tourné vers les cieux est rompue , jetée à bas, et que la branche tournée vers les entrailles de la terre est renforcée par en dessous par la présence souterraine d’une entité faite ici d’un autre métal. Un pape ne peut ignorer le sens de la croix, qui est même antérieure à la chrétienté. Je pense que s’il ose porter ce symbole, c’est qu’effectivement il considère le monde chrétien comme ignare et cuit à point sur les rôtissoires de Satan.

  4. Soupape says:

    Excusez-moi ! … Où et quand a été prise cette photo ?

    Sans références, je ne peux y croire totalement.

  5. Mad-Max says:

    Le masque tombe , nos Catholiques pas très catholiques sont tellement pris par leurs réunions… Heu Q Men Hic …qu’ils ne lèvent plus la tête !
    Aveuglés et béats …

  6. Le Sommelier says:

    Bergoguignol aime aussi jouer sur la Surface de Réparation :
    http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/uploads/2013/08/Beach-Ball-Circus-Jorge.pdf

  7. MA Guillermont says:

    Un hoax .

  8. MA Guillermont says:

    @ le Sommelier
    J’ai visionné le lien sur le spectacle « trolley »

  9. Crux Fidelis says:

    Il pourra toujours dire que c’est le tau franciscain

  10. Anne Lys says:

    Pour savoir si le pape a réellement utilisé ce bâton à la place d’une croix, il faudrait évidemment savoir en quelles circonstances cette photo a été prise. Si, comme je l’espère, elle l’a été à un moment où le pape, marchant avec l’aide d’un bâton, a pour une raison ou une autre levé celui-ci, et non au cours d’une procession où il aurait dû tenir une croix, cette photo est une véritable calomnie.
    Ce n’est pas par ce que les actions du pape sont discutables qu’on est en droit d’utiliser n’importe quelle arme contre lui.

    • Le Sommelier says:

      http://christusvincit.clicforum.com/t352-Excommunication-d-une-religieuse.htm?start=15

      Voici comment parle Dom Sarda y Salvani …

      Citation:
      Convient-il en combattant l’erreur de combattre et de discréditer la personne qui la soutient ?

      Passe encore la guerre contre les doctrines abstraites, diront quelques-uns. Mais convient-il de combattre l’erreur, si évidente qu’elle soit, en s’abattant et s’acharnant sur la personne de ceux qui la soutiennent ? »

      Voici notre réponse. Oui, très souvent il convient et non seulement il convient, mais encore il est indispensable et méritoire devant Dieu et devant la société, qu’il en soit ainsi. Cette affirmation ressort de ce qui a été précédemment exposé, néanmoins nous voulons la traiter ici ex professo tant est grande son importance.

      L’accusation de commettre des personnalités n’est point ménagée aux apologistes catholiques, et, lorsque les libéraux entachés de libéralisme ont jeté cette accusation à la tête d’un des nôtres, il leur semble qu’il ne reste plus rien à apurer pour sa condamnation. Ils se trompent cependant, oui, en vérité, ils se trompent. Il faut combattre et discréditer les idées malsaines, et de plus il faut en inspirer la haine, le mépris et l’horreur à la multitude qu’elles cherchent à séduire et à embaucher.

      De même que les idées ne se soutiennent en aucun cas par elles-mêmes, elles ne se répandent ni ne se propagent de leur seul fait ; elles ne pourraient, réduites à elles seules, produire tout le mal dont souffre la société. Elles sont semblables aux flèches et aux balles qui ne causeraient de blessure à personne, si on ne les lançait avec l’arc ou le fusil.

      C’est donc à l’archer et au fusilier que doit s’en prendre d’abord celui qui veut mettre fin à leur tir meurtrier. Toute autre façon de guerroyer sera libérale, tant qu’on voudra, mais elle n’aura pas le sens commun.

      Les auteurs et les propagateurs de doctrines hérétiques sont des soldats aux armes chargées de projectiles empoisonnés. Leurs armes sont le livre, le journal, le discours public, l’influence personnelle. Suffit-il de se porter à droite ou à gauche pour éviter les coups ? Non, la première chose à faire, la plus efficace, c’est de démonter le tireur.

      Ainsi donc il convient d’enlever toute autorité et tout crédit au livre, au journal et au discours de l’ennemi, mais il convient aussi, en certains cas, d’en faire autant pour sa personne, oui, pour sa personne qui est incontestablement l’élément principal du combat, comme l’artilleur est l’élément principal de l’artillerie et non la bombe, la poudre et le canon. Il est donc licite en certains cas de révéler au public ses infamies, de ridiculiser ses habitudes, de traîner son nom dans la boue. Oui, lecteur, cela est permis, permis en prose, en vers, en caricature, sur un ton sérieux ou badin, par tous les moyens et procédés que l’avenir pourra inventer. Il importe seulement de ne pas mettre le mensonge au service de la justice. Cela non, sous aucun prétexte il ne peut être porté atteinte à la vérité, même d’un iota. Mais sans sortir de ses strictes limites on peut se souvenir de cette parole de Crétineau-Joly et la mettre à profit : La vérité est la seule charité permise à l’histoire, on pourrait même ajouter : et à la défense religieuse et sociale.

      Les Pères que nous avons déjà cités fournissent la preuve de cette thèse. Les titres mêmes de leurs ouvrages disent hautement que dans leurs luttes avec les hérésies, leurs premiers coups furent dirigés contre les hérésiarques. Les œuvres de saint Augustin portent presque toutes en tête le nom de l’auteur de l’hérésie qu’elles combattent : Contra Fortunatum Manichœum ; Adversus Adamanctum ; Contra Felicem ; Contra Secundinum ; Quis fuerit Petilianus ; De gestis Pelagii ; Quis fuerit Julianus, etc. De telle sorte que la majeure partie de la polémique du grand Docteur fut personnelle, agressive, biographique, pour ainsi dire, autant que doctrinale, luttant corps à corps avec l’hérétique non moins qu’avec l’hérésie. Ce que nous disons de saint Augustin, nous pourrions le dire de tous les saints Pères.

      D’où le libéralisme a-t-il donc tiré l’obligation nouvelle de ne combattre l’erreur qu’en faisant abstraction des personnes et en leur prodiguant des sourires et des flatteries ? Qu’ils s’en tiennent là-dessus à la tradition chrétienne et qu’ils nous laissent, nous les ultramontains, défendre la foi comme elle a toujours été défendue dans l’Église de Dieu.

      Que l’épée du polémiste catholique blesse, qu’elle blesse, qu’elle aille droit au cœur ! C’est là l’unique manière réelle et efficace de combattre.

      • Tout-à-fait d’accord avec vous, et Dom Sarda y Salvany:
        on ne combat pas une armée ennemie en critiquant son idéologie, ou en espérant, vainement, annihiler son état-major, mais en liquidant tous ses soldats, les uns après les autres.
        Merci de me dire dans quel ouvrage vous avez relever cette citation de Dom Salvani.

        • MCF68 says:

          On ne peut offenser ou faire la guerre, ou tuer au nom de sa propre religion.
          Pape François

          • MA Guillermont says:

            En Nom Dieu , il les faut les combattre ; seraient-ils pendus aux nues , nous les aurons !
            Jeanne d’Arc

            • MCF68 says:

              Vous ne m’avez pas crue vous m’aurez cuite. Même auteur.

          • MA Guillermont says:

            En Nom Dieu il les faut combattre; seraient-ils pendus aux nues , nous les aurons !
            Jeanne d’Arc

          • MA Guillermont says:

            En Nom Dieu , il les faut combattre ; seraient-ils pendus aux nues , nous les aurons !
            Jeanne d’Arc

          • pamino says:

            On le peut bien, et il y en a plein qui le font, et ce n’est pas toujours un péché (pour rester dans votre encadrement de l’encadrement de Sa Sainteté).

        • Le Sommelier says:

          Le libéralisme est un péché – Don Félix Sarda y Salvany Chapitre 3.23
          http://www.christ-roi.net/index.php/Le_lib%C3%A9ralisme_est_un_p%C3%A9ch%C3%A9_-Don_F%C3%A9lix_Sarda_y_Salvany01#De_la_saine_intransigeance_catholique_oppos.C3.A9e.C3.A0_la_fausse_charit.C3.A9_lib.C3.A9rale

      • MCF68 says:

        Il dénonce surtout la franc-maçonnerie, la libre-pensée, l’athéisme, le rationalisme, le principe de souveraineté de l’individu, etc. que le libéralisme politique à proprement parler, car les gouvernements libéraux « peuvent être parfaitement et intégralement catholiques (…) s’ils reconnaissent comme base du droit public la suprématie morale de l’Église »…

        Bref un allumé de plus…..

        • MA Guillermont says:

          Vous êtes victime d’un tel égarement que vous ne savez pas que vous êtes en danger . Au contraire !
          Tellement sûr de vos lumières que vous avancez sans voir …

          • MCF68 says:

            Dieu a dit:que la lumière soit! Chuck Norris répondit : On dit s’il vous plait.

            • JONES Marie-Madeleine says:

              Il est évident que ça lui plaisait, puisqu’Il l’a dit !
              On n’ajoute pas svp quand on donne un ordre…

    • Aube Nouvelle says:

      Soit que la photo est un montage et qu’il s’agit alors d’une véritable « calomnie ».
      Soit que la photo est réelle et qu’il s’agit alors d’un véritable scandale car le pape doit avoir, plus que n’importe quel baptisé, la conscience de ce qu’il fait et des résultats générés. Il n’est pas justifié de s’appuyer sur un « bâton » d’une forme quelconque qui prête à confusion, suscite la discussion et la dérision.
      Veut-on faire croire que Madame Francesca de Villasmundo est capable d’une telle « calomnie » ou qu’elle est naïve au point de reproduire une image sans s’assurer de son authenticité ? Veut-on faire douter de son honnêteté intellectuelle et de celle de tous ses articles de presse ?
      Tout le pontificat de Jorge Bergoglio n’est de toute façon qu’une « fausse croix » de Jésus-Christ, qu’une fausse reproduction de la croix de Jésus-Christ. Et certainement qu’en cette matière qu’elle dénonce, Madame Francesca de Villasmundo ne se trompe pas et ne nous trompe pas !

  11. Perlimpinpin says:

    Il y a les Editions Saint Remi qui ont édité un livre sur le Pape Bergoglio en plusieurs langues pour rapporter tout ce que notre Pape a fait depuis son mandat dans ce style.

  12. Sanfard says:

    Cette croix est aussi laide que son propriétaire

  13. claire says:

    J’espère que tout le monde a compris ou a appris que ce -pape- fait parti du culte satanic.
    J’ai écouté énormement de document de mecs bien qui en parlent et le Vatican vénère Satan et pas dutout Jésus .
    Parlant anglais évidement ça ouvre a beaucoup plus d’informations .
    Rien que a voir sa tête a ce vicieux ! Et sa voix , vous entendez bien qu’il est possédé par le démon quand même !!!!!!

  14. Jean-Pierre Dickes says:

    On dirait une béquille surmontant une pyramide. La pyramide est un symbole maçonnique. D’où le raout post électoral de Macron élu avec 66,06 % des voix rendant un culte à la pyramide de Pei au 666 carreaux. Le pape serait devenu la béquille de la maçonnerie (et de la macronnerie car le pape s’est empressé de féliciter Macron). Mais j’avoue ne pas connaître les signes maçonniques. Peut-être d’autres plus compétents pourrait nous aider à comprendre.En tous cas le pape comme la maçonnerie veulent détruire les dogmes de l’Eglise. Voyez ce qui est arrivé à l’Académie de la vie, aux frères de ‘Immaculée créé par Maximilien Kolbe, à l’Ordre de Malte. Chaque semaine le pape nous envoie un signal dans ce sens. MCF68 doit se réjouir à pied à cheval et en voiture.

    • MA Guillermont says:

      La première communauté de priants sur laquelle l’oiseau de proie argentin a fondu se trouve à Rio . Il s’y était rendu pour les JMJ …
      Je retrouverai le Vocable sous lequel ces religieux priaient et disaient la Sainte Messe traditionnelle de l’Église de Rome depuis toujours .

  15. Je ne comprend pas cette polémique. La Croix, portée par le Saint-Père symbolise un « Tau » « T » en abrégé.
    Dans la légende, le Tau, symbolise le marteau de Thor. Mais il peut aussi être rapproché de la croix du Christ. Les suppliciés sous l’Empire Romain, traversaient souvent la ville avec les bras attachés sur un « patibulum » (traverse), qui ensuite était soit fixé sur le poteau, d’où le symbole du « T », soit attaché au poteau, pour former une Croix. Il n’y a rien de scandaleux, donc, dans le fait que le pape ait choisi ce symbole, plutôt que le crucifix traditionnel. Ci-dessous un lien, vers davantage d’explications…

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Crucifiement

  16. Mad-Max says:

    Sauf que Notre Seigneur il a été CRUCIFIÉ et pas attaché comme les larrons ou ces malheureuses victimes citées …
    Ce qui compte c’est la Vérité … pas le rapprochement !
    C’est encore et encore sacrilège. …
    Comprenez – vous pourquoi l’Ecriture dit :
    « Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre  »
    Apocalypse 20 : 9-10

  17. pamino says:

    Merci bien, MA. J’ai répondu mais à la fin j’ai tout perdu et maintenant il faut que je me couche parce que je dois chanter demain de bonne heure dans la schola. Je ferai mon mieux pour y rerépondre demain soir. Tut mir leid. Très intéressant, merci merci.

  18. JONES Marie-Madeleine says:

    Réponse à Mr PAMINO  (24 juin 2017):

    Vous avez raison de différencier l’Onction et l’Office : « Etre » Successeur de Pierre, comme on le dit bien, est un ETAT, et « Chef de l’Eglise » est une FONCTION , à savoir, ce que l’on en fait. Les deux sont complémentaires, et (comme dans la situation actuelle ? ) peuvent être séparés. L’ « état » est éternel, une fois qu’il est atteint (ou acquis) ; les fonctions ne le sont pas. De plus, on peut régresser dans les fonctions, mais jamais dans l’ état. Ainsi, de même qu’un prêtre ne cesse jamais d’être prêtre, même lorsqu’il a cessé d’officier* et est « à la retraite », il est possible d’Être Pape sans en assumer de facto les Fonctions (Benoît XVI) ; toutefois, il n’est pas seyant ni même possible d’assumer – pleinement et en toute Dignité et Fidélité envers le Seigneur – les Fonctions de la direction de l’Eglise, si l’on n’a pas reçu pour ce faire l’Onction qui légitime cette prise de fonctions, à savoir celle de Successeur de Pierre, justement, à qui le Christ a confié toutes les Clefs du Salut, et dont le rôle est précisément de les transmettre aux prêtres et de prodiguer à tous les effets de leurs pouvoirs.
    * Un prêtre à la retraite peut toujours confesser et prodiguer l’absolution, dire la messe avec la même pertinence, etc., même s’il est entendu avec l’Eglise qu’il cesse son ministère « public » à proprement parler. (Qui est mieux informé que moi, merci de me corriger sur ce point (avec références si possible, svp.)

    Prêtres et Evêques, ils le sont donc tous deux, mais il y a des niveaux : tous les évêques ne sont pas « Successeurs de Pierre », car tous n’ont pas reçu cette Onction et les Clefs qui lui appartiennent. De plus, il me semble que le fait de n’avoir qu’un seul Pape à la fois est plus une coutume de l’Eglise qu’une condition posée par le Christ, qui n’en fait pas mention dans les Evangiles. Peut-être entend-elle par là éviter un nouveau chisme tel qu’elle a connu à la fin du 14e siècle-début 15e, avec les Papes d’Avignon. Il est vrai qu’il n’est pas UTILE non plus d’avoir deux Papes…

    En ce qui concerne le Pape François, il nous est difficile, à nous, même bons Catholiques – et d’autant plus à tous les détracteurs qui ne parlent de l’Eglise que pour la dénigrer et ne s’intéressent à elle que pour lui nuire et la salir – il nous est difficile et même impossible de savoir si le Pape François a RECU cette Onction particulière qui est le plus haut rang de l’Eglise, puisque celle-ci s’octroie à huis clos, en présence d’une poignée de cardinaux seulement. Le peuple, lui, doit y accorder sa foi, et croire aussi en la sincérité de ses Bergers. Un petit effort de notre part est nécessaire, même dans le cas d’un très « bon » Pape, qui alors se prouvera par ses oeuvres, comme tout un chacun, et comme l’a fait Benoît XVI. Toutefois, ce ne sont pas les « bonnes oeuvres » qui nous prouvent que la personne a ou non reçu l’Onction de Successeur de Pierre. Par ailleurs, ce « haut rang » n’est pas pour la gloriole, évidemment, mais parce que le Christ intentionnait précisément de laisser sur la Terre, après son départ, tous les pouvoirs spirituels nécessaires pour y faire ce qu’Il y aurait fait Lui-Même, s’Il n’était retourné siéger auprès de Son Père en tant que Roi, puisque telle était la Volonté de Dieu. En effet, un Homme peut aisément tenir ce saint Rôle parmi les Hommes, mais aucun ne peut tenir Celui, Divin, de Roi de l’Univers. Le Pape est donc Son Délégué, et à ses pouvoirs, qui s’étendent sur toute l’Eglise, il n’en manque aucun de ceux que le Christ entend appliquer sur la Terre parmi les Hommes pour un temps de purification devant nous ramener à un état de pureté qui nous permettra d’être réunis à Dieu, comme nous l’espérons.

    Sincèrement, je ne pense pas que l’Eglise aurait installé le Pape François de manière purement abusive sur le Siège de Pierre. Toutefois, il est possible qu’il n’ait pas vraiment RECU L’ONCTION de PIERRE avec toutes les Clefs que le Christ lui a confiées, et qu’en raison de cela, le Pape Benoît XVI, bien que retiré, soit toujours effectivement le Pape légitime en droit. Dans ce cas, il est alors pour moi certain que Benoît XVI a DELEGUE ses pouvoirs à François, vraisemblablement pour le temps de son vivant ou selon quelque modalité dont il n’est pas très utile de supputer le détail. Ceci, afin que François soit au moins au bénéfice d’une Onction ad hoc pour officier dans cette position, fût-elle secondaire.

    Le Pape Benoît XVI l’a dit : il savait à l’avance qu’il ne terminerait peut-être pas son pontificat. Ceci est mon opinion et n’engage que moi, mais lisant cela, j’ai ressenti la conviction profonde que, sachant à l’avance ce qui serait attendu de lui et s’y refusant absolument, il préparait son retrait déterminé de temps aussi impies et sacrilèges que ceux qu’il nous est donné de vivre aujourd’hui, à l’intérieur même de l’Eglise devant obéir à des pouvoirs iniques. Si cela est vrai, qui pourrait l’en blâmer ?! Toutefois, je me dis de même que, ne voulant pas laisser le peuple chrétien sans Bergers, il est possible aussi, finalement, que le Pape François se soit sacrifié pour ne pas laisser l’Eglise à l’abandon. Qui peut se prononcer et affirmer cela ?? Dieu seul voit dans les manigances et dans le coeur de l’Homme…

    Tout cela, finalement, ne change pas grand chose à la donne, ni malheureusement, à l’état de l’Eglise, qui prend un sérieux coup dans l’aile, ces dernières années, il faut bien l’admettre, et ce, d’une manière qui devient de plus en plus pitoyable et révoltante à la fois. Mais osons pour une fois sur elle et sur nous-mêmes un regard honnête, sans hypocrise ni complaisance pour les pouvoir en place qui, sans l’aimer ni la soutenir, lui imposent sous des prétextes de fausse « moralité », des pratiques et des « meilleurs principes » qui la conduisent droit à sa perte : cette « problématique » d’un Eglise de plus en plus « malade », comme disait mon parrain, n’est-elle pas beaucoup plus ancienne que nous nous plaisons à le croire ? N’était-elle pas inéluctable depuis un bon siècle déjà, dès lors que l’Eglise a, avec complaisance, cédé aux pressions qui lui étaient faites (à mon sens de l’extérieur, tout comme ses « microbes d’iniquité » d’aujourd’hui lui sont imposés par des hommes qui ne l’aiment ni ne lui appartiennent pas, avec ou sans soutane…)? Les jeux n’étaient-ils pas faits déjà, lorsque sous les sages avertissements de cardinaux sincères et visionnaires qu’on a préféré qualifier de « ringards », elle a opté pour un affaiblissement forcé de ses Fondements et de son indépendance morale, dans un oecuménisme mal pensé, où elle s’est abîmée jusqu’à y perdre la conscience de sa Sainteté et de Son Appel ??…

    Le « Bon Pape » tant aimé du XXe siècle, Jean XXXIII, n’a-t-il pas cédé la préséance du Christ à une « démocratie » de très mauvais aloi ? Et Vatican II n’a-t-il pas porté le coup de grâce, définitif,  à des principes spirituels dont les Fidèles égarés, s’étaient déjà détournés, se les ayant aliénés ?…

    Ce qui arrive aujourd’hui n’est-il pas la suite logique d’un mal pernicieux, farouche et séculaire ? On peut remonter plus loin encore, jusqu’aux oeuvres de ténèbres d’obscurantistes qui osent se qualifier de la lumière qu’ils déshonorent et dénaturent…
    Et dont la Société, aujourd’hui, fait des héros…

  19. Ortonoun says:

    un article à peu près honnête sur les chiffres des élections présidentielles au 2nd tour :
    http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/quatre-chiffres-qui-montrent-que-l-election-d-emmanuel-macron-n-est-pas-si-ecrasante_2180067.html
     » En définitive, Emmanuel Macron a été élu par seulement 43,6% des électeurs inscrits, alors que le total de l’abstention et des votes blancs et nuls atteint 34% « …. et sur son électorat, 43% ont fait un choix « par défaut », c’est-à-dire à contre-coeur… il y aurait donc 57% de votes légitimes pour l’électorat de cet imposteur.
    Si 20 703 694 électeurs ont choisi Macron (dont un certain nombre pour faire barrage au FN), 26 745 235 ne voulaient pas de lui , et n’ont même pas réussi à voter pour lui afin de faire barrage au Front national.
    Enfin de toute façon, lorsque je vois sourire cet homme, il me fait aussi peur que François1, l’autre imposteur…. Affreux….
    Normalement, la grande pyramide du Louvre est composée de 603 losanges et 70 triangles en verre.
    La vérité est plus complexe, car il faut faire un calcul entre les carreaux de la grande pyramide, de la pyramide inversée du Carrousel et des trois petites pyramides… ce que je ne ferai pas car j’ai trop de flemme et je suis nulle en maths. Le total de ce « calcul » serait 666 si l’on en croit les spécialistes obsédés. Bon courage !!…

  20. Etienne says:

    Cette croix est-elle laide ? Oui. Mais d’autres pourraient penser le contraire.

    Par contre, quel est son symbolisme religieux ? Objectivement il est abscons.
    C’est bien là le problème.
    Quand on a pour mission d’affermir ses frères dans la Foi, on ne s’amuse pas à les prendre à contrepied, en paroles et en actes.
    Or, ces petits jeux-là sont le sport préféré de M. Imbroglio.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com