Claire Séverac reçoit aujourd’hui Jean-Hervé Riche, immunologiste et virologue, qui est le spécialiste de la phagothérapie en présence de son grand ami, Jean-Philippe Carrère, fondateur de l’association « Les pieds à la terre ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. jean-pierre Dickès says:

    Nos intervenants se présentent comme des chevaliers blancs luttant contre tous.
    Or Le Quotidien du médecin du 29 février consacre une page d’apologie de la phagothérapie. Ce journal est « poitiquement correct » et dépend par la pub des labos. Or, lisons ensemble son gros titre.

    « Les bactériophages, ces virus tueurs de bactéries, présents dans l’environnement pourraient être la solution contre l’antibiorésistance à travers le monde » qui tue 150.000 personnes par an en France…Il déplore qu’elle ait été abandonnée vers les années 1980 au profit des antibiotiques.
    Ce sont des « biomédicaments intelligents ». Ils sont en usage dans les pays de l’Este, les Indes la Grèce, l’Amérique avec le soutien de l’Organisation mondiale de la santé.

    Contrairement à ce que disent nos deux « chevaliers blancs », en France Pharacydes Pharma reçoit des subventions de l’Etat. Onze centres associés à la Suisse et la Belgique travaillent sur 25 souches de ces virus bactériophages. Pharacydes produisent des médicaments à base de ces virus bactériophages. Sont associés l’hôpital interarmées de Percy. L’Institut Pasteur lui-même travaille sur le sujet.De même que l’Europe (Phago 2020)
    Un autre essai clinique – c’est à dire utilisé sur des malades- est en cours par le consortium Phosa avec entre autres le centre hospitalier de Villeneuve Saint Georges et les Hospices civils de Lyon. On apprend que le conditionnement de ces bactériophages est dans des ampoules qui se gardent plusieurs mois ; ce produit agit entre 2 et 48 heures et est remarquablement efficac et que les effets secondaires sont négligeables.De plus la France importe ces produits qui sont utilisés avec les antibiotiques pour empêcher les résistances bactériennes.

    Dommage que ces intervenants « chevalier blancs » se placent au niveau de la polémique voulant laver blanc plus blanc comme disait Coluche. Il eut été plus intéressant d’avoir une idée précise et simple de l’action de ces biomédicaments.La législation se trouve dépassée par les faits eux-mêmes. Selon le journal cette méthode oubliée est devenue d’avant-garde. En effet tant des acteurs privés que publics s’en occupent et s’en servent. La législation sera bien obligée de suivre.

    • Cher ami,
      1, vous parlez de subventions Pharacydes Pharma !
      Avez vous des documents, des preuves ? cela nous intéresse au plus haut point, veuillez publier!
      2, Quels sont les « médicaments » à base de phages !
      que viennent faire l’institut Pasteur ?, l’Europe ?, Avez vous des preuves de vos assertions? veuillez publier !
      3,  » abandonnés en 1980? le Docteur Riche de Montpellier à pratiqué jusqu’en 2008, date de son départ à la retraite la phagothérapie dans le plus grand intérêt de ses patients.
      Pour faire connaitre sa méthode héritée directement du découvreur du phage, Felix d’Hérelle et de son successeur le Chirurgien Raiga-Clémenceau, le Dr Riche a publié un livre que vous pouvez trouver ici : http://lespiedsalaterre.org/produit/manueldephagotherapiepratique/
      et qui vous expliquera le protocole de guérison naturelle dirigée
      Je pense qu’ainsi toutes vos questions seront résolues et que vous pourrez enfin réfléchir par vous même.
      Amicalement à vous
      Dr Paul Hervé Riche

  2. Carrere Jean Philippe says:

    Je vous conseille de lire les travaux du Dr Paul Hervé Riche que vous pouvez obtenir ici : http://lespiedsalaterre.org/produit/1498/
    Vous aurez alors la preuve entre les mains de ce que nous affirmons et pourrez alors réfléchir par vous même afin de mesurer combien la phagothérapie est liée à l’auto-hémothérapie, et dont nous sommes les seuls à en parler !!!
    Le Dr Paul Hervé Riche est le seul et le dernier au monde à maitriser cette science qu’il pratique depuis plus de 40 ans.
    Bien à vous,

    Jean Philippe CARRERE
    ( un des 2 chevaliers blancs pour vous servir )

  3. Vieux Jo says:

    Je ne vous contredis pas, Docteur dans l’analyse que vous faites suite à l’article, mais de grâce ! ne mélangez pas tout.

    « …Le Quotidien du médecin du 29 février consacre une page d’apologie de la phagothérapie. Ce journal est « poitiquement correct » et dépend par la pub des labos…. »

    Comme vous dites, ce journal est politiquement correct. Je ne peux citer des articles très controversés dont il s’est répandu il n’y a pas si longtemps.

    Et vous précisez qu’il est subventionné par les laboratoires… Vous savez très bien que les groupes pharmaceutiques ont délibérément mis de côté de nous soigner, préférant jouer les apprentis sorciers dans des formules qui nous procurent bien plus de désagréments par les effets secondaires qu’ils engendrent. Autant les princeps sont bons, autant désormais les génériques posent de plus en plus de problèmes, voire de morts, avec la complicité de l’Etat qui nous obligent à les acheter sinon pas de remboursement ! Comme si c’était son travail de légiférer sur ce sujet ! Une fois de plus !

    • jean-pierre Dickès says:

      Tout un programme : ce journal est dirige par Gérard Kouchner le frère de Bernard. Bien sûr abortiste +++ ; il garde un certain succès catégoriel car il parle beaucoup des questions professionnelles et syndicales. Je ne le défend nullement.Et comme vous l’écrivez, il y a bien sûr des opinions et des articles qui me font bondir. Entre autres la dernière page qui traite des questions politiques.
      Mais notre interlocuteur à l’air de dire qu’il est le seul à défendre la phagothérapie. Or ce n’est pas le cas puisque je dirais presque « même » ce journal en parle avec sérieux et a des références. Il fait dans cette affaire une info de type médical ; ce que j’approuve. C’est très intéressant.
      Pour le reste, dans le cadre des Cahiers Saint Raphaël, nous avons publié un numéro entier sur la question. Celle du big business. L’affaire Cahuzac n’est vous le pensez bien que la pointe de l’iceberg.
      Maintenant vous posez une autre question qui est celui de la pub. Pour un tas de vidéos vous avez presque autant de pub en durée que le sujet qui est présenté. Quasiment ttous les journaux ont de la pub ; et nous sommes tous devenus des « fils de pub ».

  4. jacqueline lemoine says:

    mais oui a l’heure actuelle vous n’avez qu’un seul droit tuer les gens avec de la chimie ou des chirurgies en prenant bien soin que la maladie dure le plus longtemps possible ,…..
    je ne vais pas raconter a vie mais je sais que si les gens se droguent et se mette des seringues!!! alors il nous faudrait apprendre a se le faire soi- même….!!!
    moi j’ai beaucoup de pathologies mais je me soigne toute seule avec la nature …et tant pis si j’en meure mais au moins je suis libre ..
    .merci a vous cher docteur JEAN – HERVÉ RICHE

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com