Peu de gens ont entendu parler de l’affaire Apollonia. Pourtant elle est considérée comme l’escroquerie immobilière la plus importante connue en France car elle est de l’ordre du milliard d’euros.

La société aixoise portant le nom d’Appolonia, a vendu à un millier de personnes des appartements dans des conditions frauduleuses. Des démarcheurs proposaient à des personnes en général aisées l’achat d’appartements leur permettant de défiscaliser ; de plus les loyers que les acheteurs devaient toucher faisait de l’acquisition de ces biens une opération blanche. L’affaire était couverte par des agences immobilières ayant pignon sur rue, des notaires réputés, des banques comme BNP Paribas ou le Crédit Agricole. 75.000 appartements ont été commercialisés de cette manière.

Effectivement la défiscalisation entraînait notamment le remboursement par l’État de la TVA. De plus les loyers semblaient corrects. Tout cela permettait aux acheteurs de faire face aux remboursements de leurs emprunts. Mais quand le crédit de TVA fut épuisé, les acheteurs durent faire face à des remboursements exorbitants de leurs prêts dont d’ailleurs les taux d’intérêt étaient importants. De plus les loyers avaient été surévalués dans la mesure où Appollonia s’en mettait plein les poches ; et surtout il en était de même des prix d’achat des appartements qui dans certain cas était multiplié par six, compte-tenu de leur valeur réelle.  

Il a fallût huit années d’enquête judiciaire pour éclaircir l’affaire. Un dossier de 86 tomes de plus de 72.000 pages. À ce jour 32 personnes ont été mises en examen. Trois notaires ont été déjà condamnés et sanctionnés par leur Ordre. Mais des commerciaux, des cadres bancaires, des banques elles-mêmes sont concernées. Plusieurs des aigrefins sont déjà en prison depuis trois ans. Toutefois le dossier ne sera bouclé qu’au cours de cette année.

En attendant, un certain nombre de naïfs se sont fait embobiner lors de réceptions offertes dans de grands hôtels, de bonnes paroles et la notoriété des différents intervenants. Un certain nombre d’entre eux sont littéralement ruinés et trois d’entre eux se sont suicidés. Ceci concerne principalement des médecins qui ont fait confiance en signant des contrats sans les lire entre deux consultations.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. tirebouchon says:

    Il nous faut les noms des vrais responsables de ce système…Y compris ceux des banques qui ont permis cette arnaque ! Ont-il été arrêtés ou certains parmi les coupables sont-ils déjà planqués quelque part dans un pays accueillant. L’histoire plus ou moins récente nous ramène à un certain Shmuel Flatto-Sharon, escroc qui se fit élire député dans un pays d’accueil ou seulement une catégorie d’individus peuvent en bénéficier….la Question reste posée ! Ne me prêtez pas une quelconque border Line SVP !

    • jean-pierre Dickès says:

      Bonne question. Mais en dehors des banques concernées, on ne trouve nulle part le nom des notaires (qui ont été rayés du conseil de leur Ordre), ni le nom des personnes mises en examen. Peut-être sont-ils dans la presse aixoise. Mais cette affaire est très ancienne. De lus les personnes concernées seraient des gros bonnets ; alors on reste discret à leur égard.

    • Vent Couvert says:

      Maître Jourdeneaud, Maître Brines, Maître Courant.
      http://asdevilm.org/Communique_ANVI-ASDEVILM_20-03-2014.pdf

  2. Vieux Jo says:

    cette histoire me rappelle une affaire crapuleuse dans les années 80 dans l’armée où un bon nombre d’officiers se sont fait avoir ; ce n’était pas dans l’immobilier mais plutôt des comptes très juteux qui devaient rapporter énormément aux souscripteurs.

  3. rolalalalala says:

    ahhh l’apat du gain.
    Quand on vous propose de gagner de l’argent facilement il faut vous méfier

  4. Etant embarqué dans un problème presque identique, mais à une moindre échelle, pourquoi l’affaire Apollonia refait-elle spécialement surface svp?

    • Regillif says:

      L’affaire Apollonia ne refait pas surface même si beaucoup la découvre ou la re-découvre. Elle se poursuit malheureusement depuis plus de 8 ans pour ses trop nombreuses victimes qui sont harcelés judiciairement et financièrement par certaines banques dont le Crédit Mutuel. Le dossier pénal comporte déjà plus de 70000 pièces sans qu’aucune ne les mettent en cause pendant que banquiers et notaires continuent d’exercer impunément. L’instruction continue et personne ne peut dire quand elle sera close. Pour vous tenir informé consultez le site de l’association ASDEVILM qui défend les victimes : asdevilm.org

      • Merci pour toutes ces précisions!
        J’irai voir leur site, mais en attendant, c’est dommage que des décisions n’aient toujours pas été prises, car elles pourraient évidemment faire jurisprudence…
        A moins que ce soient les petites affaires qui finissent peut-être par faire enfin avancer ce gros dossier scandaleux?

    • jean-pierre Dickès says:

      Tout simplement parce qu’en tant que médecin, je suis abonné au Quotidien du médecin qui consacre à cette affaire plus d’une demi-page tabloïd. Or un certain nombre de médecins de la région d’Aix en Provence se sont fait escroquer un peu partout plutôt dans le sud du pays. Moi j’habite aux antipodes mais j’aurais pu tout à fait être concerné ou du moins démarché.J’imagine que le quotidien a eu un certain nombre d’infos venant de mes confrères et qu’il a voulu les utiliser dans le cadre de son activité. C’est son travail de journaliste.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com